1448 cas cumulés vendredi à 18H, 122 guérisons    Etat d'urgence sanitaire : Interpellation de 22.542 individus en flagrant délit de violation    Accord à portée de main des producteurs de pétrole sur une baisse de l'offre    La communauté internationale ne fait que peu de cas des gesticulations d'Alger    La présidente du CNDH met en exergue les valeurs de solidarité marocaine    My Seddik Rabbaj: «l'autre n'est pas toujours l'enfer»    Destins tragiques, destin humain    Coronavirus : Le Maroc lance la production de 5 millions de masques de protection dès le 14 avril    Revenons à l'Histoire    Le Hezbollah libanais entre en guerre contre la pandémie…    Signé par 165 chefs de gouvernement : Un Appel à l'Action veut la suppression de 44 milliards de dollars dûs par l'Afrique    Enquête : 90% des cadres marocains favorables au télétravail même après le confinement    Coronavirus : les jeux-vidéos pour contourner l'arrêt des championnats de football    Passation des pouvoirs entre Othman El Firdaouss et El Hassan Abyaba    Des films d'animation en ligne pour passer un bon confinement    Fonds Covid-19 : Les mutuelles du public contribuent à hauteur de 19,5 millions DH    OLA Energy Maroc participe au mouvement de solidarité    Confinement : Quand les galeries d'art s'exposent sur les réseaux sociaux    BERD : Des formations en ligne pour les femmes entrepreneurs du Maroc    Covid-19 : La BAD crée un fonds doté de 10 milliards de dollars    Le Maroc, une destination privilégiée pour les investissements japonais    Assurance : Les primes émises en repli    Etat d'urgence sanitaire: Le projet de loi bientôt au Parlement    Michelle Bachelet : La pandémie n'est pas un chèque en blanc pour bafouer les droits humains    L'activité portuaire s'est inscrite en hausse au premier trimestre    Les footballeurs de Premier League lancent un fonds de soutien    Distribution gratuite de 4 millions de masques à Tanger    30 lits médicalisés remis à l'hôpital provincial de Jerada    Mané : Avec cette situation, quoi qu'il arrive, je comprendrais    Baisse des salaires des joueurs du Real Madrid    Le Maroc procède à un tirage sur la LPL du FMI pour 3 Md$    La région du Gharb affiche une bonne production prévisionnelle en canne à sucre    "Modern Family", sitcom à succès, tire le rideau    Un concours régional pour révéler les talents artistiques et littéraires des élèves    Lire, voir, écouter…méditer    Dr Zahrat El Khouloud Bourhil : Il est de notre devoir de sensibiliser les gens et de leur servir d'exemple    S.M le Roi exonère les locataires des locaux des Habous des droits de bail durant la période de confinement    L'Inter Milan sérieux prétendant pour recruter Messi?    L'ancien président Rafael Correa condamné pour corruption…    Les universités diffusent des cours à la radio    Appel de la présidence du Ministère public à l'application stricte des dispositions sur le port du masque    L'Europe ne s'entend pas sur la riposte économique à l'épidémie    La pandémie du Covid- 19 vue par deux économistes    Driss Lachguar, lors de la rencontre virtuelle organisée par la Fondation Lafqui Titouani    Les confessions de Benatia sur son passage à l'AS Rome    Une œuvre conçue en plein confinement : «Guelssou feddar», un nouveau single de la chanteuse Bouchra    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abdelwahab Meddeb et l'ouverture de l'esprit
Publié dans Albayane le 11 - 04 - 2018

Abdelwahab Meddeb est une grande figure de la pensée et de la littérature franco-maghrébines. Cet homme de lettres et des arts est un grand chercheur sur la culture, en général et sur la culture arabo-musulmane, en particulier.
Penser à cet écrivain et à ses œuvres renvoie à considérer un héritage culturel très riche et très variée. Un héritage qui fait appel à Ibn Arabi et aux grands soufis, ainsi qu'à la philosophie et bien sûr au grand Averroès.
Porter un intérêt pour cet écrivain mène à aborder les grands thèmes de l'amour dans les écritures des grands poètes arabes et persans et la relation entre l'Orient et l'Occident à travers les récits de voyages.
Mais cela fait surtout penser à l'expérience de l'écriture elle-même. L'écriture poétique et l'écriture romanesque et leurs façons de se réaliser à travers un style fort et éblouissant où une image chasse l'autre, et où tant de mondes réels et imaginaires se présentent dans leurs ressemblances et leurs diversités.
Et voilà un colloque culturel international qui a eu lieu à l'université Ibn Tofail de Kénitra-Faculté des Lettres et des Sciences Humaines les 08 -09 mars 2018 en hommage à ce grand écrivain et penseur franco-maghrébin.
L'ouverture de ce grand colloque international dont la coordinatrice est la professeure Dr Sanae Gouati et dont les membres du comité scientifique sont Les professeurs Abderrahmane Tenkoul, Mohammed Zarrou, Abdelhanine Belhaj, Mansour Mhenni, Marc Gontard, Sanae Ghouati , Abdellah Romli, Khalid Rizk, Farida Bouhassoune et Abdellah Mdarhri Alaoui, et les membres de la comité d'organisation sont Abderrahmane Tenkoul, Sanae Ghouati- Abdellah Romli, Khalid Rizk, Farida Bouhassoune, Hinda El Hilali, Abdeladime Tahiri, Mounir Yajjou, Mohamed Elbaz, Samira Aboutaleb, Abbi MoulayLhassan, Khadija Nacihi et Hanane Rais, a été au siège de la présidence de l'Université Ibn Tofail, en présence de Amina Meddeb Directrice du service du Livre à l'Ambassade de France et épouse de feu Abdelwahab Meddeb, et du Directeur de l'Institut français Pierre-Hubert Touchard et de Abderrahmane Tenkoul au nom du Laboratoire Dililartice et du comité d'organisation du colloque.
Le colloque a commencé ses travaux devant un public très intéressé (Des enseignants, des chercheurs académiques, des étudiants, des écrivains et des journalistes...). De plus, les séances de travail étaient si riches et ont traité plusieurs grands thèmes comme «Abdelwahab Meddeb entre l'Orient et l'Occident», «Abdelwahab Meddeb et l'actualisation du soufisme», «Abdelwahab Meddeb ou le besoin de l'autre», «Expressions francophones», «Francophones plurielles» et «Transculturalité à l'œuvre».
Ainsi, nous pouvons affirmer avec assurance que ces colloques comme ce dernier et celui qui était consacré à l'étude des œuvres du grand écrivain marocain Edmond Amran El Maleh ouvrent toujours des fenêtres académiques et culturelles sur les littératures et les pensées universelles en général, mais arabes et maghrébines, en particulier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.