Vie privée: Le Parquet général veut renforcer la protection    Le projet de loi de finances au Parlement    Brexit: Les principaux points du nouvel accord    Un Monde Fou    Le groupe Lamatem inaugure la première usine de textile médical au Maroc    Dans un message adressé aux participants à la deuxième Conférence internationale de Marrakech sur la justice    Divers Economie    L'Espagne, berceau des précieux faucons du Moyen-Orient    La digitalisation joue un rôle prépondérant en matière d'impulsion de la croissance économique    Madrid de nouveau sur la sellette    Les Editions de la Gazette en deuil, Nadia Sefraoui nous a quittés    Premier League : Manchester met fin à la série victorieuse de Liverpool    Calcio : L'Inter reste aux trousses de la Juve    Amine Harit convoité par le Barça    Les supporters du WAC interdits de déplacement à Safi    L'urgence d'investir dans l'éducation numérique en Afrique    Des chercheurs ont filmé la fourmi la plus rapide du monde    Mobilisation sociale contre la déperdition scolaire à Essaouira    L'UE et l'ONUDC en ordre de bataille à Rabat    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    "Les Sauvages" imagine un président français issu de l'immigration maghrébine    Participation marocaine à la Foire internationale du livre de Belgrade    Mohammed Abdennabaoui : Le ministère public veille à préserver l'activité de l'entreprise    Casablanca : Un pédophile viole plus de 40 fillettes    Bank Al-Maghrib et la Banque Centrale d'Egypte renforcent leur partenariat    Hariri : «Le gouvernement a entamé ses réformes grâce aux manifestants»    Safi : Ouverture d'une enquête judiciaire pour féminicide    Le Salon du cheval: Une 12ème édition réussie    Julian Assange, confus et bredouillant, devant la justice à Londres    Hong Kong : Premières excuses officielles de la police    La Chine affiche son ambition de « grande puissance » de l'internet    Martil: Avortement d'une tentative de trafic de près de 600 kg de chira    Marrakech accueille son premier musée dédié au Patrimoine immatériel    Concert pour la tolérance 2019 : Pari réussi    Faouzi Skali : «Nous sommes dans l'exploration de la culture soufie en tant que telle»    Les fantaisies d'un président!    «L'écriture réhabilite la mémoire, efface la souffrance et interroge l'Histoire»    Etablissements et entreprises publics : Un investissement prévisionnel de plus de 101 milliards de dirhams en 2020    Accidents de travail. La facture fait mal aux entreprises    Liban : Les manifestants ne décolèrent pas    Recherche scientifique. Un nano-satellite universitaire envoyé pour deux ans dans l'espace    Une belle leçon des joueurs botolistes    Météo : Fortes pluies dans plusieurs régions du Maroc    Gouvernement. El Ouafi lâche la migration    Le groupe Maroc Télécom consolide ses résultats en septembre    Pour exercice de la médecine sans autorisation : Un Français épinglé à Marrakech    Salon du cheval: La Sorba de Maher El Bachir remporte le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida    Les Botolistes proches de la qualification    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abdelwahab Meddeb et l'ouverture de l'esprit
Publié dans Albayane le 11 - 04 - 2018

Abdelwahab Meddeb est une grande figure de la pensée et de la littérature franco-maghrébines. Cet homme de lettres et des arts est un grand chercheur sur la culture, en général et sur la culture arabo-musulmane, en particulier.
Penser à cet écrivain et à ses œuvres renvoie à considérer un héritage culturel très riche et très variée. Un héritage qui fait appel à Ibn Arabi et aux grands soufis, ainsi qu'à la philosophie et bien sûr au grand Averroès.
Porter un intérêt pour cet écrivain mène à aborder les grands thèmes de l'amour dans les écritures des grands poètes arabes et persans et la relation entre l'Orient et l'Occident à travers les récits de voyages.
Mais cela fait surtout penser à l'expérience de l'écriture elle-même. L'écriture poétique et l'écriture romanesque et leurs façons de se réaliser à travers un style fort et éblouissant où une image chasse l'autre, et où tant de mondes réels et imaginaires se présentent dans leurs ressemblances et leurs diversités.
Et voilà un colloque culturel international qui a eu lieu à l'université Ibn Tofail de Kénitra-Faculté des Lettres et des Sciences Humaines les 08 -09 mars 2018 en hommage à ce grand écrivain et penseur franco-maghrébin.
L'ouverture de ce grand colloque international dont la coordinatrice est la professeure Dr Sanae Gouati et dont les membres du comité scientifique sont Les professeurs Abderrahmane Tenkoul, Mohammed Zarrou, Abdelhanine Belhaj, Mansour Mhenni, Marc Gontard, Sanae Ghouati , Abdellah Romli, Khalid Rizk, Farida Bouhassoune et Abdellah Mdarhri Alaoui, et les membres de la comité d'organisation sont Abderrahmane Tenkoul, Sanae Ghouati- Abdellah Romli, Khalid Rizk, Farida Bouhassoune, Hinda El Hilali, Abdeladime Tahiri, Mounir Yajjou, Mohamed Elbaz, Samira Aboutaleb, Abbi MoulayLhassan, Khadija Nacihi et Hanane Rais, a été au siège de la présidence de l'Université Ibn Tofail, en présence de Amina Meddeb Directrice du service du Livre à l'Ambassade de France et épouse de feu Abdelwahab Meddeb, et du Directeur de l'Institut français Pierre-Hubert Touchard et de Abderrahmane Tenkoul au nom du Laboratoire Dililartice et du comité d'organisation du colloque.
Le colloque a commencé ses travaux devant un public très intéressé (Des enseignants, des chercheurs académiques, des étudiants, des écrivains et des journalistes...). De plus, les séances de travail étaient si riches et ont traité plusieurs grands thèmes comme «Abdelwahab Meddeb entre l'Orient et l'Occident», «Abdelwahab Meddeb et l'actualisation du soufisme», «Abdelwahab Meddeb ou le besoin de l'autre», «Expressions francophones», «Francophones plurielles» et «Transculturalité à l'œuvre».
Ainsi, nous pouvons affirmer avec assurance que ces colloques comme ce dernier et celui qui était consacré à l'étude des œuvres du grand écrivain marocain Edmond Amran El Maleh ouvrent toujours des fenêtres académiques et culturelles sur les littératures et les pensées universelles en général, mais arabes et maghrébines, en particulier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.