Crowdfunding: Le mode opératoire    arrestation d'un individu impliqué dans une grande opération d'escroquerie à Casablanca    CGEM : Le futur patron fait le point sur son programme    S.M le Roi lance la réalisation d'une Cité des arts et de la culture et inaugure un complexe intégré de l'artisanat    Les réformes politiques et la résilience du tourisme devraient stimuler la reprise de la croissance du Maroc    Un consortium maroco-français va construire une centrale solaire de 120 MWp à Gafsa en Tunisie    Des milliers de binationaux en plus    Le Maroc exprime son profond étonnement quant à son exclusion de la conférence sur la Libye    Liga : Le Real prend provisoirement les commandes    Premier League : City cale déjà, Chelsea surpris par Newcastle    Le Sept national se qualifie au deuxième tour de la CAN de handball    La prestation de Hakim Ziyech avant qu'il se blesse    Adda M'Rabbih, rescapé des bagnes du Polisario et fondateur du Mouvement du 5 Mars à Rabouni    Amir Al-Mouminine remet le Prix Mohammed VI aux majors du Programme de lutte contre l'analphabétisme organisé dans les mosquées    L'œuf n'est pas mauvais pour la santé    Masterclass sur "la VATS lobectomy" au profit de 12 spécialistes de la chirurgie thoracique    Un nouveau centre de la Fondation Ali Zaoua voit le jour à Fès    Signature à Pékin de deux accords de coopération entre la FNMM et le Musée national de Chine    Mohamed Marouazi : Mes ambitions vont plus loin que d'être un acteurc    Forum stratégique maroco-égyptien : les participants saluent l'ouverture de consulats dans les provinces du sud    Entretien téléphonique entre le roi et le président français    Marrakech : 3 individus sous les verrous pour vente illégale de contraceptifs prohibés    L'ambassadeur Omar Hilale reçu par le président du Togo    Mise en échec d'une tentative d'assaut collectif de clandestins subsahariens contre le préside occupé de Sebta    La Vision Royale d'un développement durable et intégré du monde rural    Le grand rendez-vous!    Fonction publique : Plus de 240 000 postes créés en 10 ans    Le président du Togo reçoit l'ambassadeur Omar Hilale    Moscou à la veille de réformes constitutionnelles…    Abyaba promet la réhabilitation des sites historiques de Safi    Au Liban, les heurts entre manifestants et forces de l'ordre font près de 400 blessés    Le rallye "Africa Eco Race" arrive au Sénégal    Secousse tellurique de magnitude 3,0 dans la province de Nador    Bachikh, des rituels pour implorer la fertilité lors du début de la campagne agricole    Mon berbère à moi    Latifa Serghini livre le récit de vie Jilali Gharbaoui    Le Roi reçoit un appel téléphonique d'Emmanuel Macron    Yémen : au moins 70 soldats de l'armée tués dans une attaque attribuée aux houthistes    Le temps qu'il fera ce dimanche    Hamza mon bb : Soukaina Glamour comparaîtra devant le tribunal le 23 janvier    Voici les points du communiqué du ministère des Affaires étrangères au sujet de la conférence de Berlin sur la Libye    Le président du RAJA Jawad Ziyat: La Coupe Arabe est un grand objectif pour nous    Programme des principaux matchs du dimanche 19 janvier    Sabah Zidani fait son retour dans les bacs et dévoile sa nouvelle chanson    Soirée captivante du musicien Abdelouahab Doukkali au festival d'hiver de Tantora    La ministre espagnole des AE attendue le 24 janvier au Maroc    Sud du Maroc : Le Gabon et la Guinée ouvrent à leur tour un consulat    Le président de la Chambre des représentants s'entretient avec le ministre grec des Affaires étrangères    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Imouzzer Ida Outanane, un joyau à valoriser!
Publié dans Albayane le 21 - 06 - 2018

«Le malheur ne vient jamais seul !», dirait la fameuse citation. Cela conviendrait parfaitement à une commune rurale, telle Imouzzer Ida Outanane, à quelques 70 kilomètres au nord d'Agadir. En effet, on ne cessera de louer le potentiel pittoresque de cette région, prisée par ses sites naturels de haute notoriété. En parallèle, on n'arrêtera pas non plus de déplorer les déficits caractérisés dont souffre cette zone envoûtante, en termes d'infrastructure de base et de…gouvernance.
S'agissant, en fait, de gestion, d'aucuns s'indignent de la démission du conseil communal qui ne fait absolument rien de bon pour l'expansion et la prospérité de la collectivité. Bien au contraire, on constatera, non sans désolation, la subsistance des déficiences et des dysfonctionnements, au niveau des affaires courantes de la commune. Alors que les opportunités de relance d'un patelin bourré de ressources et capacités, ne manquent point.
Au lieu de s'atteler à une réelle ébauche de redressement, axée sur l'approche inclusive et une stratégie d'action claire et efficiente, le chef de file communale est absorbé par ses occupations personnelles, en compagnie de ses acolytes qui profitent de l'aubaine pour étendre, encore de plus belle, ses voracités foncières dans l'illicite. En revanche, le nouveau/ancien/éternel président ne daigne guère, sous l'effet du caprice, de s'en prendre aux « indésirables » qu'il ne porte pas dans son coeur, en spoliant leurs bien, cas du terrain annexé illicitement au siège de la commune.
Ce délit a été sanctionné, il y a quelques temps, par une condamnation de la jurisprudence qu'il ne parvient jamais à digérer. Aveuglé par la rancune, il n'hésita pas à refuser des demandes d'autorisation légitime, émises par ses rivaux jurés, sans aucun motif valable ni acceptable. On ne tolérera pas, bien entendu, ce comportement ségrégatif, devenu monnaie courante au quotidien d'un responsable représentatif dont les retombées sont aussi néfastes que ridicules. Loin de lui tout souci civique pour la commune, il passe la totalité de son temps à s'occuper de tout sauf les intérêts communs.
En ces moments des cris pour la préservation de l'écosystème et de la priorisation du développement durable, le conseil communal d'Imouzzer s'adonne à une réelle campagne d'extermination des arbres. Cette opération suscite un véritable tollé par les populations de ces localités, réputées pour la verdure et la nature. On croit savoir que nombre d'acteurs de la société civile a déjà saisi les responsables concernés. Naturellement, le président sensé procéder à la sauvegarde de l'écologie et de faire face à tous ceux et celles qui se permettrait d'y porter préjudice, se montre indifférents à ces forfaits.
En dépit de l'aspect prisé de ce site de haute qualité naturelle, il est à constater que peu d'intérêt lui est porté par aussi bien les décideurs locaux que nationaux. Hormis quelques sursauts au niveau des accès, il faut reconnaitre que le site est abandonné à son sort, alors qu'il pouvait jouer un rôle essentiel dans la promotion du tourisme d'écologie. A ce propos, on pourrait bien aménager toute cette localité riche en ingrédients naturels, par des réalisations touristiques, des événements étalés sur toute l'année, des opérations de promotion et de marketing de ces lieux somptueux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.