Sahara marocain: nouveau coup asséné au polisario et à l'Algérie    Marché financier international: le Maroc lève 1 milliard d'euros    Réorganisation de « Casablanca Finance city »: le gouvernement donne son feu vert    Source militaire: plusieurs opérations menées ces derniers jours en Méditerranée    Bilan quotidien: 13 nouveaux décès à Casa-Settat    Blanchiment de capitaux/financement du terrorisme: 390 affaires en 2019 et 2020    World News Day: D'esclave à activiste    Article 1067609    Confinement: La majorité des réfugiés au Maroc bénéficient des services de santé    Une tonne de drogue saisie à Errachida    Opération «mains propres»: Au-delà du trafic d'alcool...    Wafa Assurance, quels impacts du covid-19 ?    Maroc/Etats-Unis : Abdellatif Hammouchi reçoit à Rabat l'ambassadeur américain David Fischer    Pathologique fièvre électorale aux Etats-Unis : Quel cap pour le Maroc face à une Amérique déchirée ?    L'ancien chef de mission de Macron, Alexandre Benalla testé positif au Covid    La Barbade déclenche son «Queenxit»    US Round Up du jeudi 24 septembre – Ségrégation scolaire, Ecoles contaminées, Chômage, Trump/Markle,    A quoi servent les rapports d' activité des institutions de gouvernance ?    Officiel: Luis Suarez signe à l'Atletico de Madrid!    Zidane au Wydad, Roberto Carlos confirme!    Ayoub El Kaabi de retour au Wydad!    Zlatan Ibrahimovic testé positif au covid-19    Botola Pro D1 : Le derby casablancais Wydad/Raja sans vainqueur    Ce soir, finale Supercoupe UEFA : Une présence marocaine et une menace covidienne !    Derby Casablancais : Le DTN et ses collaborateurs présents en mission officielle    FAR: le général Louarak en visite d'inspection au mur de défense    La nécessité de la Politique !    Le camarade Abdelhak Khyari tire sa révérence    30.000 tests anti-Covid rapides effectués dans la région de Fès-Meknès    Le Musée Mohammed VI rend hommage à Gharbaoui    Rabat : A la capitale, les musées sont ouverts    "Watchmen", les super-héros qui confrontent l'Amérique à ses démons passés et présents    Le coup de gueule de Laura Smet contre la cruauté envers les animaux    Ayoub Qanir primé à Toronto et Venise    CGEM : une Commission Afrique avec Abdou Souleye Diop et Ali Zerouali    La CGEM accueille trois nouvelles Fédérations    La jeunesse du PJD veut la tête de Mohamed Amekraz    Vers une alternance consensuelle ?    Settat: le covid-19 force un lycée à adopter l'enseignement à distance    Covid-19. Les Chinois nous piquent bien    Le monde de l'écriture et les champs de la création maghnifique    Youssef Mhakkak interpelle notre conscience dans «je suis une conscience»    L'art des objets, l'art de la trace    Le ministère de l'éducation nationale et le CESE signent une convention-cadre pour le partage d'expériences et de données    Fès : un brigadier contraint d'utiliser son arme de service pour interpeller un individu dangereux    Présidentielle américaine : Donald Trump peu enthousiaste à l'idée d'une passation pacifique du pouvoir    À Washington, derniers hommages à la juge Ruth Bader Ginsburg avant la bataille politique    Mali : la Cédéao pourrait acter vendredi une levée des sanctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lourdes sentences dans le procès des activistes d'Al Hoceïma
Publié dans Albayane le 28 - 06 - 2018

Le verdict est tombé dans «le procès des évènements de Al Hoceïma», après une bataille judiciaire de plus de 9 mois. 20 ans de prison ferme contre Nasser Zefzafi et 3 de ses codétenus.
Au total, ce sont 40 activistes du «Hirak du Rif» qui ont été condamnés à des peines allant de 20 ans de prison ferme à un an de prison avec sursis.
La lourde sentence s'est vite répandue comme une traînée de poudre, dans l'enceinte du Tribunal pour envahir la place publique et faire chauffer les réseaux sociaux.
Dès l'annonce du verdict, le Secrétaire général du PPS a fait la déclaration suivante qui a été reprise sur son compte Facebook :
«A l'instar de nombreux milieux marocains, nous sommes fortement interpellés par les jugements rendus à l'encontre des activistes du Rif. Aussi, avec tout le respect que nous devons à l'indépendance de la justice, nous considérons, au Parti du progrès et du socialisme, que ces verdicts ne contribueront pas à conforter le climat de détente auquel notre pays aspire.
Nous espérons, avec force, que les voies de recours judiciaires et légales soient investies dans ce dossier pour imprégner un nouveau souffle démocratique dans la vie politique nationale».
A vrai dire, face aux chefs d'inculpation «fallacieux et à un simulacre de procès», comme l'affirmait la défense des principaux meneurs de la protestation à Al Hoceima contre la vie chère et la marginalisation spatiale, l'on s'attendait à des jugements très lourds et sévères puisqu'ils étaient passibles de la peine de mort.
Et si les avocats de la partie civile (Etat et agents des forces de l'ordre) estiment que «les peines sont très légères par rapport à ce que prévoit la loi et à la façon dont ils se sont comportés devant le juge», pour la défense des accusés, «Ce sont des peines très lourdes. L'Etat a échoué dans ce test de respect des droits de l'Homme et des libertés essentielles, tout comme l'indépendance de la justice».
Pour leur part, Nasser Zefzafi et ses codétenus avaient dénoncé la «partialité» de la justice et refusé de prendre la parole à la fin du procès.
La toile condamne unanimement une injustice
Aussi, pour de nombreux observateurs, il est «aberrant», dans le Maroc de ce millénaire, de condamner un activiste à 20 ans de prison ferme pour avoir interrompu un imam qui faisait un prêche hostile au mouvement dans une mosquée d'Al-Hoceïma.
Pour certains, la réconciliation nationale du Maroc avec son passé et le colossal travail de l'Instance Equité et Réconciliation (IER) est remise en cause, effacée pour laisser la place à «l'image ancienne» de la perpétuelle révolte du Rif.
Sur les réseaux sociaux la consternation et l'indignation sont fortes. Les internautes ne mâchent pas leurs mots.
Pour de nombreux citoyens, la fête du Mondial de Russie, avec les belles prestations des Lions de l'Atlas contre le Portugal et l'Espagne, a été gâchée par «la main lourde», très lourde, d'une justice accusée de tous les maux et surtout de sa «dépendante du pouvoir politique».
Ainsi l'on dénonce «une injustice flagrante», un verdict «sévère», «punitif» pour donner «l'exemple» aux éventuels contestataires...
Les 40 peines prononcées
* 20 ans de prison ferme contre Nasser Zefzafi, Nabil Ahemjik, Ouassim El Boustati et Samir Aghid,
* 15 ans de prison ferme contre Zakaria Adehchour, Mohamed Ihaki, Mahmoud Bouhnouch,
* 10 ans de prison ferme contre Mohamed Jelloul, Karim Amghar, Salah Ikhchem, Omar Boulhrass, Achraf Elyakhloufi et Bilal Ahebbat,
* 5 ans de prison ferme contre 7 mis en cause
* 3 ans de prison à l'encontre de 7 mis en cause
* 2 ans de prison ferme 12 mis en cause
* 1 an de prison avec un sursis à l'encontre d'un mis en cause


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.