Immigration clandestine. L'UE entend soutenir le Maroc à hauteur de 500 millions d'euros    Soutien public complémentaire aux partis politiques    Dette intérieure : Un encours de 666,1 milliards de dirhams à fin juillet    Le CRI Béni Mellal-Khénifra lance une série de webinaires    Yessef appelle en Tanzanie au renforcement de la coopération entre les oulémas africains    Kitesurf : La 7ème édition de «Dakhla Downwind Challenge» se poursuit jusqu'au 20 août    Ligue des champions d'Europe: Le PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers, le Benfica à Kiev    CAN Maroc U23 : Le Tirage au sort des éliminatoires jeudi au Caire    Botola Pro D1 – D2 : Le tirage au sort prévu le 19 août    Les tatouages amazighes au coeur du film documentaire « tagzzayt »    Développement humain : Des projets de 14,28 MDH adoptés à Midelt    Cabo Negro : arrestation de 4 personnes soupçonnées d'être à l'origine de l'incendie    Casablanca : 2 ans de prison ferme pour un escroc récidiviste    Dounia Batma répond avec subtilité aux excuses de son mari (VIDEO)    Zina Daoudia exalte son milliard de vues    1er Festival «Phénomène des groupes musicaux» à Hay Mohammadi    «La femme au colt 45» de Nabyl Lahlou au Théâtre national Mohammed V de Rabat    Feux : quatre suspects accusés d'être des pyromanes arrêtés au nord du Maroc    HCP. 3 chômeurs sur 10 sont des jeunes    Découvrez le Galaxy Z Flip4 et le Galaxy Z Fold4, les smartphones révolutionnaires de Samsung    Visas refusés : quand Hélène Le Gal tombe dans son propre piège    L'agresseur de Rushdie métamorphosé après un voyage au Liban, selon sa mère    Incendie de forêt à Mdiq: Trois membres de la Protection civile morts    Incendies à Cabo Negro : trois pompiers décédés    Un tribunal condamne une militante à deux ans de prison pour insulte à l'islam    Afrique du Sud: Jacob Zuma bataille contre son renvoi en prison    Carburant : baisse importante des prix entre le 1er juillet et le 15 août (Infographie)    Le Maroc félicité par l'Union Africaine    Cours des devises du mardi 16 août 2022    Job    Météo: les prévisions du mardi 16 août    Le Celtic pense toujours a Ryan Mmae    Hospitalisée, Ahlam Zaimi s'adresse à ses fans    Incendie d'une église au Caire : le Souverain présente ses condoléances au président égyptien    Mohamed Al Turk demande pardon à Dounia Batma (PHOTO)    Hommage à Fatima Boubekdi à Ifrane    Washington exclut le dégel de fonds afghans    William Ruto élu président du Kenya    CAN Maroc-2023 (U23) : Le tirage au sort des éliminatoires prévu le jeudi au Caire    Maroc-UE: 500 millions d'euros pour faire barrage aux harragas    Des parlementaires américains à Taïwan, la Chine relance ses manoeuvres    "Dakhla Downwind Challenge" : Coup d'envoi de la 7ème édition    Le dessin de presse orphelin : Jean-Jacques Sempé tire son dernier trait [Par Belaïd Bouimid]    TGR: Très bonne récolte fiscale en juillet    Le Maroc félicité par le CPS pour la réussite de la formation destiné aux observateurs électoraux de l'UA    La récupération d'Oued Eddahab, une étape riche en nobles valeurs de patriotisme    Coupe Davis: Le Maroc s'offre l'Algérie et le billet du Groupe ll    Tanzanie : La Fondation Mohammed VI des Ouléma remet les prix de la 3e édition du concours coranique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Aujjar: La dynamique réformatrice tend à promouvoir une justice plus proche des citoyens
Publié dans Albayane le 20 - 09 - 2018

De portée stratégique, la réforme judiciaire en cours revêt des dimensions à la fois institutionnelle, organisationnelle et législative en consécration du concept de « la justice au service du citoyen », a affirmé le ministre de la Justice Mohamed Aujjar.
Dans un entretien à la MAP à l'occasion de la rentrée 2018-2019, le ministre a souligné que le Maroc a réussi, dans le domaine judiciaire, à mettre sur les rails et à impulser une dynamique réformatrice aux niveaux tant institutionnel, organisationnel et législatif.
«Le ministère a lancé des plans intégrés et bien définis qui reflètent les grandes finalités de la Charte de la réforme du système judiciaire et illustrent la profondeur stratégique de la réforme, selon une approche globale et intégrée», a-t-il dit.
Ces plans comportent non seulement un volet institutionnel destiné à promouvoir l'indépendance du pouvoir judiciaire, moderniser le système juridique et mettre à niveau les ressources humaines, mais aussi une composante organisationnelle qui consiste à générer des résultats concrets au profit des citoyens.
En matière législative, a ajouté M. Aujjar, le ministère a mis en place une série de projets de loi se rapportant à la loi à la justice, au monde des affaires et à la politique pénale.
Il a d'autre part expliqué que le département de la justice, soucieux de favoriser un transfert souple des prérogatives de ce dernier au parquet, a transmis les documents, dossiers et archives du Conseil supérieur de la magistrature au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), après son installation par SM le Roi Mohammed VI.
En outre, des réunions ont été tenues avec le président délégué du CSPJ et le procureur général du Roi près la Cour de cassation afin d'identifier et de répondre aux besoins du pouvoir judiciaire en termes de ressources humaines, techniques, logistiques et financières.
Le ministère de la justice, a-t-il poursuivi, a également mis nombre de ses fonctionnaires à la disposition du Conseil et de la présidence du Ministère public, tout en veillant à doter celle-ci des ressources financières lui permettant d'assurer une gestion quotidienne appropriée.
Il a dans ce contexte rappelé l'adoption du nouveau décret relatif à la carte judiciaire, considéré comme le couronnement du concept d'une justice accessible et plus proche des justiciables et s'inscrivant dans la mise en œuvre des recommandations de la Charte de la réforme du système judiciaire. Cette révision de la carte judiciaire qui vise à rationaliser la carte judiciaire et faciliter l'accès aux tribunaux, a permis de porter à 22 le nombre des Cours d'appel au lieu de 21 et à 83 celui des tribunaux de première instance, contre 70 précédemment.
Les nouveaux tribunaux prévus en vertu du décret précité sont mis en place de manière progressive et de concert avec le CSPJ conformément à un calendrier prenant en compte les aspects liés à la réalisation des édifices et à la mobilisation des ressources humaines, logistiques et techniques requises, a relevé le ministre, précisant que cinq juridictions de première instance verront le jour d'ici fin 2018.
Le ministère a accordé une attention particulière au renforcement de la place du secrétariat-greffe dans la réforme du système judiciaire. Ainsi, il a été procédé à la création, au sein des tribunaux, du poste de secrétaire général duquel relève le secrétariat-greffe, devenu l'un des acteurs clés dans le chantier de la modernisation et de la numérisation.
Un accent tout aussi particulier a été accordé aux professions libérales en tant que partie prenante essentielle dans la réforme visant à réunir les conditions d'un procès équitable, simplifier les procédures et raccourcir les délais des jugements.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.