Migration: La stratégie du Maroc participe de la symbiose entre la vision Royale et l'agenda international    RDC : au moins 1.284 cas suspects de variole du singe signalés depuis le début de l'année    Berkane : Scène de liesse après le deuxième sacre africain de la RSB    Boxe : La Marocaine Khadija El Mardi sacrée vice-championne du monde des poids lourds    Transferts: Mbappé reste au PSG    Yasmina Sbihi : «Les figures féminines de la sainteté sont des modèles de leadership» [Interview]    Lancement du programme « d'Appui à la Participation Citoyenne » au niveau des communes de la région de Beni Mellal–Khenifra    Guerre en Ukraine : Joe Biden valide l'envoi de 40 milliards de dollars d'aide à Kiev    Nostalgie : Hassan Sefrioui, un grand dirigeant sportif de Tanger    LaLiga : Dénouement dans les courses à l'Europe et au maintien    Le nouveau stade de Villareal : La céramique (La Cerámica)    Variole du singe : pas de raisons de s'inquiéter selon Tayeb Hamdi    Coronavirus au Maroc: 153 nouvelles infections et aucun décès ce samedi    Bourse de Casablanca : Une nouvelle semaine dans le rouge    Photos. Le Maroc et la France unis dans un exercice militaire aérien    L'approche de réinsertion de la DGAPR, un bouclier face aux dérives extrémistes (témoignages d'anciens détenus)    Le Directeur Général de l'ONEE explore de nouvelles possibilités de financement avec la Suisse    Melilla a enregistré une secousse de magnitude 4    Brésil : Elon Musk annonce un projet de couverture internet en Amazonie    INTELAKA : 44 695 crédits accordés depuis le début du programme    Voici la date de l'Aid Al Adha 2022 au Maroc    Première édition de "Safi Investor Day" : la cité portuaire en émergence    Région de Casablanca: les prix des légumes ce samedi    Volaille: le prix du kilo atteint 25 dirhams, les Marocains en colère    Le DG de l'ADM Anouar Benazzouz prend la présidence de la fédération routière internationale    Quand Rico Verhoeven danse sur du Chaâbi (VIDEO)    Bono vainqueur du trophé Zamora    Nabila Mounib peut désormais accéder au parlement    Dérives verbales de l'ambassadeur palestinien à Dakar : Hassan Naciri remet les pendules à l'heure    France : grève au Quai d'Orsay le 2 juin contre les réformes qui décapitent le corps diplomatique    Casablanca. Interdite d'accès en classe à cause d'une jupe: du nouveau dans l'affaire    Région de Khémisset: trois enfants meurent noyés    Baccalauréat : Voici le calendrier des examens    L'Ambassade du Maroc au Sénégal réfute les allégations de l'ambassadeur palestinien à Dakar    Etude : Vivre à proximité d'un feu de forêt augmente les risques de cancer    Justice : réactivation de l'accord de jumelage maroco-belge    Le Maroc fait don d'un laboratoire de langues à l'Académie diplomatique en Mauritanie    France : voici les 27 ministres du nouveau gouvernement Macron    USA: La cote de popularité de Biden continue de chuter    Le Maroc appuie l'élargissement de la Convention contre la torture    Voici la météo pour ce samedi 10 mai 2022    Paris : Spectacle solidaire de D'jal le 29 mai au profit de l'association keepSmiling    Décès de l'acteur égyptien Samir Sabry à l'âge de 85 ans    Festival de Cannes: Manal Benchlikha foule le tapis rouge (PHOTOS)    L'icône de Jil Jilala, Hajja Sakina Safadi, n'est plus    Gnaoua Festival Tour dévoile sa programmation    Madrid : Présentation du 26e Festival de Fès des musiques sacrées du monde    Le projet de loi n° 66.19 sur le droit d'auteur adopté à la Chambre des conseillers    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Loin d'être parfait, la VAR est-elle applicable au Maroc?
Publié dans Albayane le 08 - 01 - 2019

Suite à plusieurs critiques formulées par les clubs nationaux contre l'arbitrage en championnat, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) pense à un recours à la technologie de la VAR (arbitrage vidéo) à partir de la saison prochaine. Une décision difficile à mettre en place notamment devant l'état piteux de certains stades nationaux.
Cette décision sera confirmée lors du prochain congrès de la FIFA qui se tiendra du 15 au 17 janvier prochain à Marrakech, où la FRMF va négocier cette possibilité.
La FRMF prévoit également, en cas de validation de la haute instance internationale, de former des arbitres à cette technique sous la supervision d'experts de la FIFA.
Par ailleurs, Yahia Hadka, le directeur de la Direction nationale d'arbitrage, s'était déjà rendu au siège de la FIFA à Zurich, pour participer à un cycle de formation sur l'utilisation de la VAR.
Rappelons que ce système, qui est censé diminuer les erreurs d'arbitrage, a été à maintes reprises pointé du doigt, notamment lors du Mondial 2018.
Première formation VAR de la FIFA pour les associations membres
Après l'introduction du système d'arbitrage avec assistance vidéo (VAR) à la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018, les associations membres (AM) à travers le monde ont exprimé leur intérêt. Pour répondre à cette demande, la FIFA a pris deux mesures, avec l'organisation de la première formation d'instructeurs VAR à Madrid en octobre, et de la première formation VAR pour les instructeurs des associations membres à Zurich.
«Nous avons été littéralement bombardés de demandes de la part d'associations membres qui souhaitent mettre en place la VAR dans leurs championnats nationaux», a déclaré Pierluigi Collina, Président de la Commission des Arbitres de la FIFA. «Le principal défi auquel nous sommes confrontés est le manque de personnel pour former les officiels de match à travers le monde».
«Nous essayons de mettre en place le soutien pour les AM et nous sommes heureux d'y parvenir. Nous sommes en train de créer un panel d'instructeurs experts, qui peuvent transmettre leur savoir-faire et leurs connaissances aux officiels de match, aux officiels de match préposés à la vidéo et aux arbitres sur le terrain, et ce dans toutes les associations membres».
À la Maison de la FIFA, plus de 20 représentants des AM ont reçu des conseils sur la manière de dispenser une formation VAR pour pouvoir utiliser la technologie dans leurs compétitions respectives. Cette formation s'inscrit dans le cadre du Programme d'évaluation et d'approbation de la mise en œuvre (IAAP) de la FIFA et de l'IFAB, le développement de l'arbitrage étant l'un des objectifs de la FIFA.
À Zurich, les participants ont eu droit à un compte-rendu détaillé de la mise en œuvre de la VAR lors de la Coupe du monde. Cela a été étayé par des séances théoriques portant sur les quatre situations VAR qui peuvent changer le cours d'un match (but, penalty/pas penalty, carton rouge et erreur d'identité), par des exercices pratiques sur le terrain et par des séances sur simulateur VAR. Le simulateur VAR a reproduit la salle d'opération vidéo (VOR) à partir d'un match en direct – en utilisant des extraits vidéo de matches passés.
Danny Makkelie, Instructeur VAR de la FIFA et membre de l'équipe VAR lors de la finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018, a expliqué l'impact et les avantages de l'entraînement au-delà du VOR. «Le VAR fait de moi un meilleur arbitre, car maintenant j'analyse encore plus les situations de match, ce qui m'aide en tant qu'arbitre sur le terrain», a-t-il déclaré. «J'ai pris conscience de ce qui pouvait arriver pendant un match».
L'objectif est maintenant que les participants à la formation puissent transmettre leurs connaissances aux arbitres et aux arbitres assistants, leur permettant ainsi d'utiliser le système dans leurs compétitions respectives. «Les arbitres doivent comprendre que la VAR est là pour les aider», explique Massimo Busacca, Directeur de l'Arbitrage de la FIFA. «L'objectif est toujours que les arbitres soient meilleurs grâce à la technologie. La formation VAR est une chose, mais il est encore plus important de continuer à investir dans l'arbitrage et dans le développement de l'arbitrage».
«Maintenant, les officiels de match doivent apprendre ce qu'est une erreur évidente et quand la VAR peut intervenir. Nous visons l'uniformité et la cohérence partout dans le monde. Nous ne voulons pas qu'une association membre fasse sa propre interprétation du protocole VAR».
« La VAR est là pour réduire les erreurs commises par les arbitres dans un match, mais elle ne les éliminera jamais complètement. Cette semaine a été très importante pour montrer aux participants comment dispenser des formations destinées à mettre en œuvre la VAR de manière uniforme dans leurs championnats et leurs tournois».
Approbation de l'IFAB
La 132ème assemblée générale annuelle de l'IFAB (AGM) qui a eu lieu au siège de la FIFA, à Zurich (Suisse), la samedi 3 mars dernier avait approuvé à l'unanimité l'utilisation de l'arbitrage vidéo (VAR).
Cette décision est une nouvelle étape vers une utilisation étendue de l'assistance vidéo pour les arbitres afin d'aider à accroître l'intégrité et l'équité dans le jeu. Avant de prendre sa décision, les membres de l'IFAB (l'Angleterre, l'Ecosse, le Pays de Galles, l'Irlande du Nord, ainsi que la FIFA qui représentait les autres Associations Membres) ont assisté à une présentation des résultats de l'analyse indépendante de la VAR réalisée par l'université belge KU Leuven depuis le début de l'expérience VAR en mars 2016.
Sous la présidence de Gianni Infantino, président de la FIFA, les participants à la réunion ont approuvé un projet de manuel contenant le protocole, les principes et les exigences liées à son utilisation ainsi que des conseils sur la mise en œuvre des VAR pour permettre aux organisateurs de compétitions de remplir le rigoureux processus d'approbation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.