Secrétariat général du gouvernement: Dernières retouches pour la transformation    Les droits d'auteurs au Conseil du gouvernement    El Othmani interpellé sur l'appui aux TPME    Fonds d'équipement communal: Le PNB en hausse    Foncier agricole: Le coup de pouce de Maroc Vert    Capital humain: 96% des actifs casablancais sont stressés    Forum de Paris sur la paix: Pour l'ONU, le monde se fissure    Tibu lance l'enseignement des sciences par le sport    LA FME intègre ses nouveaux boursiers    Bourse de mérite: Les étudiants des prépas indignés    Réforme du Code pénal: Les propositions du CNDH relancent le débat    Repérez les personnes toxiques au bureau    Concert: Roméo et Juliette en tournée au Maroc    Chambre des représentants : le PLF 2020 adopté à la majorité    Le Maroc participe à la Coalition mondiale anti-Daech à Washington    Tsitsipas en demie, Nadal toujours en vie au Masters de Londres    Accord de cessez-le-feu après deux jours d'agression israélienne    La Russie aménage une base militaire dans le nord-est syrien    Coopération maroco-libyenne dans le domaine législatif    Wenger nommé directeur du développement du football mondial    Suspension de Bernardo Silva    La Mauritanie, un premier cap à franchir pour le Onze national    Une banque publique peut-elle aider les plus pauvres?    Abdellatif Jouahri : La digitalisation des services, l'ubérisation de l'économie, et les multiples risques de la cybercriminalité posent des défis d'une complexité sans précédent en matière de régulation    Data Protect signe un protocole de partenariat avec Trans-Sahara IT    Lors d'une journée d'étude organisée à la Chambre des conseillers, Mohamed Benabdelkader : Mettre l'arsenal juridique au diapason de l'évolution de la société    Insolite : Arrêtée avec 2 kilos d'or dans ses chaussures    Appel à l'élaboration d'une feuille de route nationale pour promouvoir des alternatives au placement institutionnel des enfants    Prochaine ouverture à Laâyoune d'un consulat général des Iles Comores    Le rôle de l'institution législative dans l'exception d'inconstitutionnalité des lois débattu à Rabat    La philosophie n'est pas une réflexion aride réservée à des élites intellectuelles    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    Macky Sall primé à MEDays    Brahim El Mazned invité du Forum de la MAP le mardi 19 novembre    Guelmim: arrestation de trois personnes pour organisation de l'immigration clandestine    Race désert marathon : Une 4ème édition en trois étapes    Golf : Maha Haddioui remporte le tournoi Omnium VI    La cigarette électronique enfin réglementée et fiscalisée    Mondiaux de para-athlétisme: Cinq médailles, dont une en or pour le Maroc    L'Association enfance et découverte présente son nouveau programme digital pour enfants !    La MINUSCA rend hommage au soldat marocain mort en Centrafrique    El Majhad remplace Zniti dans la liste d'Halilhodzic    Rialto se revêtit de sa parure nuptiale!    Gaza. Huit palestiniens d'une même famille tués par l'armée israélienne    Financement des projets. Les mesures d'accompagnement dévoilées    Destitution de Trump: Un témoin clé enfonce le clou au Congrès    France-islamophobie : Pour un morceau de tissu !    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Toxicomanie: Une nouvelle stratégie en place
Publié dans Albayane le 18 - 01 - 2019

Le ministre de la santé, Anass Doukkali, a présidé mercredi dernier une réunion de coordination de la commission nationale des stupéfiants.L'occasion de faire le point sur les avancées enregistrées en matière de prévention et de lutte contre le trafic et la consommation de drogues.
Le ministre s'est notamment arrêté sur l'évolution de la stratégie nationale. Cette feuille de route, mise en place en 2006, a permis de réduire l'usage de drogues sous ses différentes facettes, en combattant l'addiction, le trafic transnational, le blanchiment d'argent, la criminalité et le terrorisme internationaux. Selon le ministre, «des unités de traitement d'addiction sont déjà fonctionnelles dans plusieurs villes». Dans le détail, 15 centres ambulatoires et 3 résidentiels universitaires répartis sur les villes de Rabat, Casablanca, Tanger, Tétouan, Marrakech, Oujda, Agadir, Fès, et Meknès ont été mis à en place. Le dispositif a profité à 27.620 personnes, tandis que 1.629 autres ont bénéficié du programme de traitement à la méthadone.
Malgré ces avancés, la lutte contre la consommation de drogues continue à faire face à d'importants défis. Surtout que le fléau emprunte une tendance haussière, comme l'a souligné Anass Doukkali. Le ministre déplore un accroissement inquiétant, en dépit des mesures engagées par le Maroc à tous les niveaux, aussi bien politique, juridique, sanitaire, socio-économique qu'administratif. La tutelle reconnait que ces mesures demeurent insuffisantes pour limiter l'extension du phénomène.
Des défis majeurs sont à relever au cours des prochaines années pour pouvoir accomplir les missions imparties à la commission, a fait savoir le ministre lors de la réunion. Il s'agit notamment de la poursuite de la consolidation de l'arsenal juridique et de la réduction de l'offre et de la demande. De même, la coordination et l'implication de tous les départements-membres de la commission sont requises pour la réussite et l'efficacité de cette action nationale.
Pour relever le challenge, le département de la santé a introduit dans son plan d'action 2025 une nouvelle stratégie destinée à contrer ce fléau. «La nouvelle stratégie vise à améliorer la prise en charge des toxicomanes et à traiter ce phénomène en tant que problème de santé publique», affirme Anass Doukkali.
Cela se fera dans le cadre du respect des droits de l'Homme, rassure t-il. La stratégie apporte notamment des mesures préventives au profit des catégories vulnérables et garantit l'accès des usagers de drogues à un traitement adéquat au niveau des établissements de santé, ainsi qu'en milieu carcéral.
A noter que cette réunion est intervenue dans un contexte international édicté par la tenue du segment ministériel de haut niveau, prévu les 14 et 15 mars prochains à Vienne dans le cadre de la 62ème session de la commission des stupéfiants des nations unies.
L'événement coïncide avec la date butoir, fixée par l'Assemblée générale pour atteindre les objectifs énumérés dans la déclaration politique et le plan d'action de 2016 sur la coopération internationale en vue d'une stratégie intégrée et équilibrée de lutte contre le phénomène mondial de la drogue.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.