ODD : La Cour des comptes recommande d'ajuster la stratégie de sensibilisation et de communication    Hydrocarbures : Le torchon brûle entre Lahcen Daoudi et Driss Guerraoui    Voitures d'époque : La fédération dévoile son programme sportif de 2019    Délais de paiement: Derrière les chiffres, la réalité    Secteur pharmaceutique. Doukkali et les industriels tracent un plan d'action    Affaire Benalla : Les conclusions du Sénat    Sahara marocain: Pretoria revient à la charge    Crédit du Maroc. A quoi ressemblera le projet "Les Arènes"?        Tanger : Deux faussaires de billets de banque condamnés à 10 ans de prison chacun    Laâyoune : En 24 h, 7 suspects recherchés tombent dans les filets de la police    Oulad Mogador Music Action : Trois jeunes groupes sélectionnés    «Le groupement artistique» honore Mohamed Belmou    «Ana nabghiha», nouveau single de Cheb Kadil    SM le Roi reçoit les nouveaux walis et gouverneurs    Sécurité routière: El Otmani appelle à accélérer la mise en œuvre de la stratégie nationale    Derby de l'Oriental : Une affaire entre voisins    MIFA Group: 70 ans d'expertise    Les profondes divergences entre Washington et les pays européens    Top 5 des meilleurs buteurs actuels d'Europa League    Commerce en Afrique. Le Maroc approuve l'accord sur la zone de libre-échange    Semences. La SONACOS poursuit la diversification de ses marchés    Venezuela : L'armée déterminée à empêcher l'entrée de l'aide    Bernie Sanders, candidat à la présidentielle 2020, veut croire à la victoire    Une justice propre aux mineurs au Maroc ?    Exploitation et abus sexuels : Une Marocaine dans le Comité consultatif de l'ONU    Brexit : May de retour à Bruxelles, face une UE inflexible    Le GBM approuve le cadre de partenariat 2019-2024 avec le Maroc    Said Ahmiddouch installé nouveau Wali de Casablanca-Settat    Première enquête sur les hépatites virales au Maroc    Edito : Du sang neuf    Institut français du Maroc, de la culture pour tous    Aziz Idamin : Le mouvement marocain des droits de l'Homme n'a pas été en mesure de suivre les mutations internationales    Habib El Malki s'entretient avec la ministre indienne des A.E    Wenger : Vieira et Henry ont tout pour devenir des entraîneurs remarquables    Disparition de Sala: Cardiff envisage un recours pour négligence contre Nantes    Divers    Au Cap, des blessés de la vie apprennent à "voler" sur les vagues    Les militants "5 Etoiles" évitent un procès à Matteo Salvini    Insolite : Député chômeur    Administration, établissements publics, collectivités territoriales et enseignement en grève    Les infos insolites des stars : Michael Jackson    Jean- François Girault : La France et le Maroc partagent beaucoup d'affinités dans le domaine de la culture et de l'art    Droits de l'Homme au Maroc : Des avancées indéniables sauf qu'il y a un "mais" tenace    Espagne. Un nouveau format pour la Supercoupe    Décès du célèbre couturier Karl Lagerfeld    Le régime algérien à bout de souffle: Le muthos… ne tue pas    Saddiki gène le Raja et Carteron    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Toxicomanie: Une nouvelle stratégie en place
Publié dans Albayane le 18 - 01 - 2019

Le ministre de la santé, Anass Doukkali, a présidé mercredi dernier une réunion de coordination de la commission nationale des stupéfiants.L'occasion de faire le point sur les avancées enregistrées en matière de prévention et de lutte contre le trafic et la consommation de drogues.
Le ministre s'est notamment arrêté sur l'évolution de la stratégie nationale. Cette feuille de route, mise en place en 2006, a permis de réduire l'usage de drogues sous ses différentes facettes, en combattant l'addiction, le trafic transnational, le blanchiment d'argent, la criminalité et le terrorisme internationaux. Selon le ministre, «des unités de traitement d'addiction sont déjà fonctionnelles dans plusieurs villes». Dans le détail, 15 centres ambulatoires et 3 résidentiels universitaires répartis sur les villes de Rabat, Casablanca, Tanger, Tétouan, Marrakech, Oujda, Agadir, Fès, et Meknès ont été mis à en place. Le dispositif a profité à 27.620 personnes, tandis que 1.629 autres ont bénéficié du programme de traitement à la méthadone.
Malgré ces avancés, la lutte contre la consommation de drogues continue à faire face à d'importants défis. Surtout que le fléau emprunte une tendance haussière, comme l'a souligné Anass Doukkali. Le ministre déplore un accroissement inquiétant, en dépit des mesures engagées par le Maroc à tous les niveaux, aussi bien politique, juridique, sanitaire, socio-économique qu'administratif. La tutelle reconnait que ces mesures demeurent insuffisantes pour limiter l'extension du phénomène.
Des défis majeurs sont à relever au cours des prochaines années pour pouvoir accomplir les missions imparties à la commission, a fait savoir le ministre lors de la réunion. Il s'agit notamment de la poursuite de la consolidation de l'arsenal juridique et de la réduction de l'offre et de la demande. De même, la coordination et l'implication de tous les départements-membres de la commission sont requises pour la réussite et l'efficacité de cette action nationale.
Pour relever le challenge, le département de la santé a introduit dans son plan d'action 2025 une nouvelle stratégie destinée à contrer ce fléau. «La nouvelle stratégie vise à améliorer la prise en charge des toxicomanes et à traiter ce phénomène en tant que problème de santé publique», affirme Anass Doukkali.
Cela se fera dans le cadre du respect des droits de l'Homme, rassure t-il. La stratégie apporte notamment des mesures préventives au profit des catégories vulnérables et garantit l'accès des usagers de drogues à un traitement adéquat au niveau des établissements de santé, ainsi qu'en milieu carcéral.
A noter que cette réunion est intervenue dans un contexte international édicté par la tenue du segment ministériel de haut niveau, prévu les 14 et 15 mars prochains à Vienne dans le cadre de la 62ème session de la commission des stupéfiants des nations unies.
L'événement coïncide avec la date butoir, fixée par l'Assemblée générale pour atteindre les objectifs énumérés dans la déclaration politique et le plan d'action de 2016 sur la coopération internationale en vue d'une stratégie intégrée et équilibrée de lutte contre le phénomène mondial de la drogue.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.