Politique monétaire    Kia Ceed & Proceed. Coréennes de conquête    Assemblée générale de l'ASMEX    Maroc/FADES : Signature de deux accords de financement de 2,27 MMDH    Financement de la santé au Maroc    Les œuvres de Linda Bougherara à Dar Moulay Ali à Marrakech    «Valeurs humaines », exposition de Soly Cissé à la Galerie 38 de Casablanca    Nicolas Sarkozy sera jugé pour corruption    Asilah : Le Moussem culturel ouvre la saison estivale    Il fait l'actu : Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de la Coopération africaine    Casablanca Finance City. La place financière déjà opérationnelle    Meurtre de Khashoggi. Le chef de l'ONU lance une enquête internationale    Mylan Maroc présente son unité de production pharmaceutique    Mondial 2022: Michel Platini placé en garde à vue    un groupe marocain compte racheter le club français FC Sochaux    En pleine tension avec l'Iran, Trump contraint de changer de ministre de la Défense    Succession de May : Boris Johnson en position de force    SM le Roi félicite Younes Moujahid suite à son élection à la tête de la FIJ    Trump lance sa campagne pour 2020 sur un air de 2016    Un deuxième centre pour Intelcia au Sénégal    Championnat du monde de Muay Thai, le 22 juin à Marrakech    Femmes, l'éternel défi    Terres soulaliyates : Présentation de trois projets de loi par Laftit    Visas espagnols. Une nouvelle formule pour désengorger le service    Sahara : Hilale «corrige» un responsable algérien    Comment mieux financer le système de santé    CAN-2019 : Arrivée des Lions de l'Atlas en Egypte    Fête de la musique. Casablanca sort le grand jeu    Francophonie parlementaire: El Malki donne le la    Réguler le Net, un impératif    Rabat. Arrestation du chauffeur d'un autocar pour trafic de drogues    Accidents de la circulation. 29 morts et 1.982 blessés durant la semaine dernière    Divers    La culture marocaine célébrée à Liège    Amazon détrône Google comme marque la plus puissante    Démantèlement à Tétouan d'une cellule terroriste    Mise en place des mesures d'accompagnement pour faciliter le déplacement et le séjour des supporters du Onze national    Les applications pour dormir rendent… insomniaques !    Lutte contre la déperdition scolaire à Essaouira    Le Maroc domine le Championnat d'Afrique de sambo et taïjitsu    L'équipe nationale de boxe en stage de préparation à Cuba    Divers sportifs    S.M le Roi félicite Younes Moujahid pour son élection à la tête de la FIJ    Insolite : Fan de l'univers Marvel    Ces tournages qui ont tourné au drame : The Warrens of Virginia    Lancement des programmes "Tarfaya Moubadara" et "Irtikae"    Lancement de la première plateforme digitale de vente d'œuvres d'art au Maroc    La Gendarmerie royale et la Guardia Civil se réunissent à Agadir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





World Happiness Report: les Marocains sont-ils heureux?
Publié dans Albayane le 26 - 03 - 2019

Le Rapport sur le bonheur dans le monde 2019 «World Happiness Report», une étude internationale sur le bonheur rendue publique le 20 mars à New York, a classé 156 pays selon le bonheur de leurs citoyens. Pour sa part, le Maroc se positionne dans la liste des pays les moins heureux de la planète.
Le Maroc occupe la 89e place du classement World Happiness report 2019. Ainsi, le royaume recule de 4 places par rapport à 2018, et arrive juste après l'Algérie, qui occupe la 88e position. La Tunisie, quant à elle, est la dernière du classement des pays du Maghreb (124e). Dans la région MENA, le Maroc se classe à la 8e position. Les Emirats arabes unis sont en tête du classement dans cette catégorie suivie par l'Arabie saoudite et le Qatar. Les Tunisiens arrivent en 13e position et l'Egypte 15e (137e au niveau mondial).
A noter que le World Happiness Report tient compte de 8 facteurs pour établir son classement : le revenu, l'espérance de vie en bonne santé, le soutien social, les libertés, la perception de la corruption, la générosité, les émotions positives ressenties et les émotions négatives ressenties au quotidien. Cette année, le rapport s'est concentré sur le bonheur et la communauté : comment le bonheur a changé au cours des 12 dernières années et comment les technologies de l'information, la gouvernance et les normes sociales influencent les communautés.
Au niveau mondial, la Finlande garde sa première place pour une deuxième année consécutive avec la population la plus heureuse au monde, le Danemark est second, la Norvège 3e, l'Islande 4e et les Pays-Bas 5e. Les nations qui sont en bas de l'échelle sont l'Afghanistan, la République Centrafricaine et le Sud-Soudan.
D'après les auteurs du rapport, le bonheur a globalement perdu du terrain dans le monde, malmené par des émotions négatives telles que la tristesse ou la colère.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.