Accès à l'information. Le parquet général secoue les tribunaux    Au-delà d'une LDF    Le groupe Maroc Télécom consolide ses résultats en septembre    Top Performer RSE 2019. Attijariwafa bank distingué    Chambre des représentants. Comment réformer la séance des questions orales ?    Flexibilité du dirham : Le Maroc est capable de passer à la 2è phase en cas de choc, selon Jouahri    Edito : PLF    Production alimentaire : Le Maroc a atteint «un bon niveau» de couverture de ses besoins    Pour exercice de la médecine sans autorisation : Un Français épinglé à Marrakech    Solid'Action : Faisons des enfants des douars nos enfants !    Rabat : Arrestation d'un malade mental pour agression contre un muezzin    Météo: le temps qu'il fera ce lundi    Les facteurs de vulnérabilité financière pourraient aggraver le prochain ralentissement économique    Akhannouch juge nécessaire la « mise à niveau » de l'entreprise marocaine    Calcio : La Juventus et Ronaldo enchaînent    Le Onze national décroche haut la main sa qualification au CHAN 2020    Salon du cheval : La Sorba de Maher El Bachir remporte le GP S.M le Roi Mohammed VI de Tbourida    Missing    La politique pénale du Maroc jaugée à l'aune des droits de l'Homme    L'ONMT veut développer le tourisme golfique au Maroc    Le Maroc, un marché émergent alternatif pour les entreprises espagnoles face au Brexit    Les enseignants cadres des AREF se remettent en grève    Météo : De fortes pluies prévues dans certaines régions    Coppola travaille sur "Megalopolis", son projet de film le plus ambitieux    Participation marocaine au Festival des musiques "Oslo World"    Projection en Norvège du film "Paris Stalingrad" de la Marocaine Hind Meddeb    Salon du cheval: La Sorba de Maher El Bachir remporte le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida    Manifestations au Liban: L'ambassade du Maroc met une ligne téléphonique à disposition des Marocains    Les subventions à la culture ont-elles tué la création?    «Le Sahara est marocain»: il invite l'Algérie et le Maroc à ouvrir leurs frontières    «La subvention a pratiquement aidé le secteur»    «Les subventions aux arts plastiques pourraient connaitre un réexamen»    PPS: l'opposition pour l'édification d'une alternative démocratique    «N'assassinez pas le rêve» des étudiants de Boulemane    Faculté de droit d'Agadir: Un acte inadmissible!    Les Botolistes proches de la qualification    CAN 2020 : Les joueurs locaux corrigent l'Algérie    Vidéo. Le Maroc lance son premier nanosatelite dans l'espace    Vidéo. Mine d'art de Khouribga: quand les artistes essayent de "passer le relais"    Couverture alimentaire : Le Maroc a atteint « un bon niveau », selon Sadiki    Brexit, politique étrangère… au sommet de Bruxelles    Quand Donald Trump s'en prend à Bruce Springsteen et Beyoncé    Les glaciers suisses ont diminué de 10% en 5 ans    Insolite : Conférence record    Amar Saâdani : Le Sahara est marocain    Jack Lang : «Trésors de l'Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar témoigne de l'histoire du Maroc»    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie à guichets fermés    ITF juniors au Maroc: Le RUC passe le relais au Riad    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réunion à Rabat du Comité central de pilotage
Publié dans Albayane le 18 - 04 - 2019

Le Comité central de pilotage des programmes de réhabilitation et de mise en valeur des médinas de Rabat, Salé, Fès, Meknès, Marrakech, Essaouira, Tétouan et Casablanca a tenu, mardi à Rabat, une réunion consacrée notamment à l'évaluation et au suivi de l'état d'avancement de ces projets.
Dans une déclaration à la presse, le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, a indiqué que cette rencontre, qui a réuni plusieurs ministres, secrétaires généraux, walis et gouverneurs, intervient dans le sillage des Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI, qui a souligné lors de Sa visite à Fès que la restauration des bâtiments doit être conforme à certaines conditions, notamment les caractéristiques architecturales et l'utilisation des matériaux originaux de construction, de manière à les restaurer dans des conditions identiques à leur état d'origine, sans altération aucune et sans sortir du cadre général des villes.
La rencontre d'aujourd'hui vise en effet à clarifier cette vision, a ajouté M. Laftit, notant que les travaux de restauration de toutes les médinas doivent répondre à cette démarche.
De son côté, le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a affirmé que cette réunion, tenue dans le cadre des instructions de SM le Roi relatives à la restauration en cours des médinas, a été consacrée aux différentes villes concernées par les travaux de restauration, soulignant que "les médinas reflètent nos composantes civilisationnelles, culturelles et religieuses et abritent des monuments et bâtiments historiques: mosquées, écoles, hôtels, qui représentent une partie de notre Histoire et témoignent du sérieux et du génie de ceux qui les ont construits".
"C'est dans ce sillage que s'inscrit la Haute sollicitude dont SM le Roi entoure les médinas depuis plusieurs années en vue de réhabiliter ces villes, tout en impulsant à chaque fois un nouveau souffle pour préserver ces anciennes médinas conformément à leurs caractéristiques initiales", a-t-il noté.
Pour sa part, le ministre de l'Aménagement du territoire, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la Ville, Abdelahad Fassi Fihri, a estimé que les médinas sont des témoins d'une civilisation et d'une Histoire séculaires, qui revêtent une grande importance.
Ces programmes de réhabilitation des médinas recèlent également un volet social qui concerne l'amélioration des conditions de vie des populations et un aspect économique, relatif notamment au renforcement de l'attractivité touristique et économique, outre leur portée civilisationnelle et sociétale, a-t-il affirmé, notant que "la question de restauration n'est par exclusivement une affaire d'innovation et d'esthétique, mais surtout de préservation du caractère des anciennes médinas".
Ainsi, l'accent a été mis, dans le cadre de la gouvernance et du suivi de ces programmes, sur la manière d'ouvrir ce domaine pour les architectes et les experts et le choix des entreprises spécialisées, ainsi que sur l'examen des normes et règles devant être respectées durant les différentes étapes de ce projet, dans le respect des particularités de chaque ville, a-t-il fait savoir.
A son tour, le ministre de la Culture et de la communication, Mohamed Laâraj, a assuré qu'"en exécution des Hautes Instructions royales visant à promouvoir le patrimoine architectural des médinas, les différents départements gouvernementaux coordonnent leurs actions selon une approche intégrée qui prend en compte l'authenticité de ces villes en matière des modes de construction et d'architecture originale".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.