Inwi fait la paix avec Maroc Telecom    La DG du FMI salue le partenariat avec le Maroc    Errachidia : deux individus arrêtés pour trafic de drogue    Brésil: Bolsonaro repousse les limites du politiquement incorrect    Classement FIFA: Le Maroc se maintient à la 43ème position    CSMD : Chakib Benmoussa initie à Paris une série de réunions d'écoute avec des Marocains du monde    Un Mexicain arrêté aux Etats-Unis pour espionnage au profit de la Russie    Asilah : Inauguration de la nouvelle gare routière    «Archéologie de l'intime» à la Fondation Dar Bellarj de Marrakech    Basket-ball : La sélection nationale s'incline en amical face à l'Algérie    La FRMF réduit la sanction de l'AS FAR    Ouverture officielle d'un consulat à Laâyoune    Tournoi féminin UNAF : Victoire du Maroc face à la Tanzanie    Safi: une mère se jette devant un train    Crédit du Maroc: Hausse du dividende malgré la baisse des bénéfices    Les jurys du 21e Festival National du Film dévoilés!    CMA CGM s'engage dans l'accompagnement des start-ups    Conseil de gouvernement : La sécurité sociale au menu    Données personnelles, les fortes recommandations de la CNDP et de la BM    Dortmund de Haaland et Hakimi s'offre le PSG de Neymar    Chômage au Maroc: les derniers chiffres du HCP    Allemagne : deux attaques visant des bars font neuf morts près de Francfort    Elections régionales allemandes: Alliance Droite-Extrême droite    Port Tanger Med 2 : APM Terminals dépasse son 1er million d'EVP traités    Météo Maroc: nuages instables avec averses orageuses ce jeudi    Coronavirus: le point sur la situation en Chine    Ministère de la Justice : la liberté provisoire accordée au Koweïtien poursuivi pour viol fait suite à une décision judiciaire    Bloomberg sous le feu de ses rivaux lors d'un débat démocrate tendu    Quelque 170 étudiants marocains participent à New York au programme «Jeunes ambassadeurs aux Nations unies»    Réalité virtuelle: Et si les universités numérisaient le patrimoine architectural?    La Bundesliga dépasse les 4 Mds de chiffre d'affaires    Issue de parité entre Khouribguis et Mesfiouis    Erdogan menace la Syrie de déclencher rapidement une opération à Idleb    Transparence : L'indice d'opacité financière 2020 fait état de progrès dans le domaine de la transparence mondiale (1/2)    Divers    De l'urgence de la réforme du système électoral    Divers Economie    10 000 pas par jour n'empêchent pas la prise de poids    Insolite : Accouplement de serpents    Débarquement au Japon des passagers du paquebot Diamond Princess    Luis Martinez : Au-delà du "Hirak", il y a la crise économique qui vient    La régularité du dialogue politique entre le Royaume et le Pérou mise en relief    Casillas prend sa retraite sportive    Aït ben Haddou : "Game of Thrones" aux portes du désert marocain    La 70ème Berlinale sous le signe du politique et de la diversité    L'album engagé du rappeur Dave rafle la mise aux Brit Awards    Cash Plus accompagne le groupe Fnaire pour leur 20 ans de carrière à Paris    La pièce «Daïf Al Ghafla» présentée à Bruxelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.






Publié dans Albayane le 30 - 05 - 2019

Sollicité pour redorer le blason terni des Lions de l'Atlas après la déroute de son prédécesseur belge, Eric Gerets, en CAN 2012, Rachid Taoussi n'a pu faire mieux lors de l'édition suivante en 2013. L'ancien entraineur des Lionceaux de l'Atlas, vainqueurs de la Coupe d'Afrique des jeunes (CAN juniors 1997) organisée au Maroc, n'a pas pu confirmer, 16 ans après, en CAN 2013 des grands en Afrique du Sud.
Ayant pourtant les moyens de passer au moins le premier tour en disposant d'un effectif bon dans l'ensemble, Taoussi avait paniqué à 3 reprises face à des sélections jouables. Les Lions de l'Atlas ont été d'abord accrochés par l'Angola (0-0) et le Cap Vert (1-1) allaient finir leur aventure africaine sur un 3e nul devant l'Afrique du Sud (2-2).
Les 3 matches ont été mal gérés par Rachid Taoussi, notamment celui contre les Bafana Bafana. C'était tellement fatal pour les Lions de l'Atlas qui se trouvaient dans l'obligation de défier l'Afrique du sud dans une 3e et dernière sortie pour espérer se qualifier. Ce qui était à un doigt de se réaliser même au détriment des Bafana Bafana qui évoluaient dans leur fief et qui n'avaient besoin que d'un point pour se qualifier. Mais les Lions de l'Atlas, qui ont mené deux fois au score, ont mal négocié ce duel.
Après avoir achevé la première mi-temps avec l'avantage d'un but marqué par Issam El Adoua de la tête suite à un corner dans les dix premières minutes, le Onze national allait céder en seconde période en encaissant un but dans les 20 dernières minutes du jeu. Les Lions vont de nouveau rebondir grâce à un but magnifique d'un joueur qui ne plaisait pas trop à Taoussi et qui n'était même pas dans sa liste pour la CAN avant d'être rappelé à la dernière minute, suite à la blessure de Mehdi Naghmi. Il s'agit d'Abdelilah El Hafidi qui a infligé une douche froide à tout le stade de Johannesburg avec ce but synonyme d'élimination des Bafana Bafana et de qualification des Lions.
Mais, Taoussi a préféré faire autre chose n'ayant rien à voir avec le métier d'un entraineur. Dans un temps décisif et à 7 minutes de la fin du match, Taoussi a tout simplement tourné le dos au match pour faire la prière sur le banc touche, simulation de remercier Dieu pour cette aubaine d'un match qui n'était pas encore terminé. Hélas, en levant la tête, Taoussi voyait déjà des Bafana en liesse grâce à leur 2e but remettant de nouveau les pendules à l'heure et l'envoyant au prochain tour au détriment de Lions et leur coach des plus stupides.
C'était vraiment la consternation dans le camp marocain avec cette nouvelle élimination sévère des Lions de l'Altlas.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.