Ecosystème ferroviaire: Alstom revendique un taux d'intégration locale de 30%    Un bac record... et après?    OMS: Trop de sucres dans la nourriture pour bébé    Une saga nommée «Megri»    Le Nigéria obtient la 3ème place en battant la Tunisie    Chambre des représentants. Séance plénière lundi consacrée à la politique générale du gouvernement    Le Maroc est tenu de réduire les inégalités et de lutter contre la corruption    L'AMMC se dote d'un Conseil scientifique    Enjeux des approches de la formation des ressources humaines dans le contexte du New public management    Le Sénégal y est presque    6500 sportifs attendus aux 12èmes Jeux africains au Maroc    Le WAC passe au mode serbe    Adoption du projet de loi-cadre relatif au système de l'éducation par la commission de l'enseignement de la Chambre des représentants    Apporter une réponse collective aux défis stratégiques, sécuritaires et économiques auxquels nos pays se trouvent confrontés    Présentation du projet de politique publique intégrée pour les personnes âgées    Une faille d'Android permet aux hackers d'accéder à vos photos    Divers    Bouillon de culture    Nouvelle édition du Festival international des arts de la rue à Laâyoune    Record de nominations pour la série "Game of Thrones" aux Emmy Awards    Signature d'un accord de partenariat entre le Ministère public et la CNDP    Crédit Agricole passe son oral au parlement    Casablanca. Le festival Noujoum Gnaoua s'invite à partir du 18 juillet    Après le scandale Radès, la CAF change de système !    La Présidence du Parquet Général et ‘‘l'association des journalistes Adala'', partenaires pour une presse responsable    Trois diplomates turcs tués au Kurdisan Irakien    JCPoA: Les pays européens invitent Washington et Téhéran à la retenue…    Transfert: Iajor pourrait quitter le Raja vers le Qatar    12e édition des Jeux Africains: Le Maroc tient son pari    Biennale d'art contemporain. Rabat, capitale artistique de la rentrée !    Le FMI analyse le Maroc et son économie    Mustapha Hadji tire à boulets rouges sur Renard    Ancien professeur, il braque une agence de micro-crédit    Ebola en RDC: l'OMS va de nouveau évaluer l'épidémie après le décès du premier cas à Goma    Allemagne : La dauphine de Merkel à la Défense, une promotion    L'AMMC se dote d'un Conseil scientifique    Attentat de Barcelone. Le chef des terroristes «bossait» pour les renseignements espagnols    Trump accusé de racisme par la Chambre des représentants    Les nouveaux étudiants en médecine rejoindront-ils le boycott ?    Dans un marché en forte baisse : Renault maintient une part de marché de 4,4%    Le Rwanda va ouvrir une ambassade au Maroc    Recherche scientifique. L'Université Cadi Ayyad primée    Redal contribue à faire découvrir l'impressionnisme aux écoliers    La loi cadre sur l'enseignement adoptée en commission, le PJD et le PI toujours contre    Nezha Hayat décorée par le Roi d'Espagne Felipe VI    Les tweets xénophobes de Trump provoquent un tollé à Washington    Le président de Melilia recadre les opérateurs    Fès : Plaidoyer pour la promotion de la diversité culturelle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.






Publié dans Albayane le 30 - 05 - 2019

Sollicité pour redorer le blason terni des Lions de l'Atlas après la déroute de son prédécesseur belge, Eric Gerets, en CAN 2012, Rachid Taoussi n'a pu faire mieux lors de l'édition suivante en 2013. L'ancien entraineur des Lionceaux de l'Atlas, vainqueurs de la Coupe d'Afrique des jeunes (CAN juniors 1997) organisée au Maroc, n'a pas pu confirmer, 16 ans après, en CAN 2013 des grands en Afrique du Sud.
Ayant pourtant les moyens de passer au moins le premier tour en disposant d'un effectif bon dans l'ensemble, Taoussi avait paniqué à 3 reprises face à des sélections jouables. Les Lions de l'Atlas ont été d'abord accrochés par l'Angola (0-0) et le Cap Vert (1-1) allaient finir leur aventure africaine sur un 3e nul devant l'Afrique du Sud (2-2).
Les 3 matches ont été mal gérés par Rachid Taoussi, notamment celui contre les Bafana Bafana. C'était tellement fatal pour les Lions de l'Atlas qui se trouvaient dans l'obligation de défier l'Afrique du sud dans une 3e et dernière sortie pour espérer se qualifier. Ce qui était à un doigt de se réaliser même au détriment des Bafana Bafana qui évoluaient dans leur fief et qui n'avaient besoin que d'un point pour se qualifier. Mais les Lions de l'Atlas, qui ont mené deux fois au score, ont mal négocié ce duel.
Après avoir achevé la première mi-temps avec l'avantage d'un but marqué par Issam El Adoua de la tête suite à un corner dans les dix premières minutes, le Onze national allait céder en seconde période en encaissant un but dans les 20 dernières minutes du jeu. Les Lions vont de nouveau rebondir grâce à un but magnifique d'un joueur qui ne plaisait pas trop à Taoussi et qui n'était même pas dans sa liste pour la CAN avant d'être rappelé à la dernière minute, suite à la blessure de Mehdi Naghmi. Il s'agit d'Abdelilah El Hafidi qui a infligé une douche froide à tout le stade de Johannesburg avec ce but synonyme d'élimination des Bafana Bafana et de qualification des Lions.
Mais, Taoussi a préféré faire autre chose n'ayant rien à voir avec le métier d'un entraineur. Dans un temps décisif et à 7 minutes de la fin du match, Taoussi a tout simplement tourné le dos au match pour faire la prière sur le banc touche, simulation de remercier Dieu pour cette aubaine d'un match qui n'était pas encore terminé. Hélas, en levant la tête, Taoussi voyait déjà des Bafana en liesse grâce à leur 2e but remettant de nouveau les pendules à l'heure et l'envoyant au prochain tour au détriment de Lions et leur coach des plus stupides.
C'était vraiment la consternation dans le camp marocain avec cette nouvelle élimination sévère des Lions de l'Altlas.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.