SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Trump décoré du Wissam El Mohammadi    Mohamed Benabdelkader. Forte présence féminine aux postes de responsabilité dans l' administration judiciaire    Le Cameroun est prêt    Ahdad et Ounajem poussés vers la porte de sortie par le Zamalek    Finale Coupe Mohammed VI des clubs champions : Fin février/début mars 2021    CHAN/ Cameroun2021 : Le président de la FRMF en duel avec le président de la Fédération algérienne !    Nasser Bourita : « La prise de position américaine sur le conflit régional autour du Sahara marocain permet de sortir de l'impasse »    Nouveauté Mercedes Classe E : Un restylage très consistant    Laporta, Font et Freixa déclarés candidats officiels à la présidence du Barça    L'équipe du Maroc rate son entrée face à l'Algérie    Evolution du coronavirus au Maroc : 1291 nouveaux cas, 457.625 au total, vendredi 15 janvier 2021 à 18 heures    La France sous cloche à 18h Contrôles aux frontières renforcés    Les barrages remplis à 44,4% au 14 janvier    Le Groupe d'amitié parlementaire HondurasMaroc réitère son soutien au plan d' autonomie    Saad Dine El Otmani : Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces du Sud    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    L'immunité collective contre la Covid-19 pourrait être atteinte début mai    L'OMS s'oppose aux certificats de vaccination pour les voyages internationaux    Retard des vaccins, l'Europe en colère    Marché obligataire: AGR anticipe la baisse des taux primaires au T1-2021    Lady Gaga et Jennifer Lopez chanteront à la cérémonie d'investiture de Biden    Un dessin de Tintin adjugé au prix record de 3,2 millions d' euros    Martin Scorsese, le parrain des films de gangsters    Maroc-Espagne: contrat pour sécuriser le transport routier des marchandises dangereuses    Industrie pharmaceutique : La FMIIP, désormais fédération sectorielle statutaire externe de la CGEM    Compteur coronavirus : 1.291 nouveaux cas confirmés 1.409 guérisons en 24 heures    Larabi Jaïdi : « Des signes de l'amorce d'un début de convalescence se manifestent »    L'aubaine du Brexit pour l'Europe et les USA    Visite du ministre chinois des Affaires étrangères : la Chine accorde une grande importance à l'Afrique    Groupe Al Omrane : Près de 7 MMDH investis dans les provinces du Sud    Première promotion de Madaëf Eco6: And the winners are…    Jeux video. « 3ich l'game », saison 2    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Un webinaire pour débattre sur l'Afrique post-Covid    Les équipes à suivre de très près    Yasmina Benabdellah : «J'intègre toujours la touche marocaine dans mes projets»    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    Maroc-USA: Un mémorandum d'entente pour la préservation du patrimoine culturel marocain signé    Dakhla : Lancement de la première campagne nationale de communication sur le métier de l'architecte    Perspectives après l'annonce du vaccin Covid19 : Les Marocains ont le moral    Banque de sang : Des stocks mal exploités, périmés puis détruits !    Maroc-USA : signature d'un mémorandum d'entente pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite    Donald Trump mis en accusation Un deuxième "impeachment" historique    Un recueil de Zajal qui promeut la culture de l'égalité des sexes    2020 : Une présence de taille de la question amazighe malgré la pandémie    Zuckerberg vs Trump. Facebook plonge en bourse    Bientôt un musée à Laayoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Eviter la frustration des citoyens d'Aghroud!
Publié dans Albayane le 17 - 07 - 2019

Une scène poignante dont l'héroïne était une gamine vociférant en sanglots le malheur de toute une zone, avait ému de bout en bout, l'opinion publique régionale. C'était lors d'un sit-in observé récemment par les populations de ces patelins du littoral nord d'Agadir, à quelques cinquante kilomètres.
On reviendra alors sur cette problématique chronique de l'expropriation des terrains destinés par l'Etat aux projets à utilité publique. Lors d'un précédent papier, on avait soulevé le problème du même cas de plus de 500 hectares de terrains à la localité d'Aghroud, située dans la commune rurale de Tamri, relevant de la préfecture d'Agadir Ida Outanane.
En effet, depuis 1976, la Société Nationale de l'Aménagement de la Baie d'Agadir (SONABA) a procédé, inopinément et discrètement, à la privation de ces douars de familles déshéritées de leurs biens fonciers qui leur revenaient de droit, depuis des siècles et dont les sceaux des anciens sultans sont encore apposés sur leurs documents de propriété. Sous prétexte que cette opération promulguée en dahir au bulletin officiel 1.76.393 du 21 juin1976, sur proposition des ministres de l'Intérieur et du tourisme, était dictée par l'intérêt public général, présumé être destiné à mettre en valeur le littoral nord aux sites attractifs.
Or, depuis plus de 40 ans, ces superficies «confisquées» n'ont jamais été valorisées, alors que les propriétaires non indemnisés, jusqu'ici, crient scandale, devant cette supercherie qui ne dit pas son nom. Indignés et révoltés par cette injustice, les ayants droit montent toujours au créneau, en se constituant en association pour restituer leurs lots spoliés, depuis des décennies, sans procédure légale d'immatriculation par la SONABA, transformée actuellement en Société Matocaone de l'Ingénierie Touristique (SMIT) dont l'autonomie décisionnelle relève maintenant des services centraux.
Parmi les victimes, des propriétaires des Marocains Résidents à l'Etranger ont déjà manifesté leur mécontentement aux côtés des propriétaires usurpés, rassemblés, tous, dans l'association mondiale des résidents étrangers propriétaires d'Aghroud pour le développement et la coopération. Leur voix s'élève également contre cette machination et réclament, en compagnie de leurs collègues, le rétablissement de ce dossier. Après s'être manifesté sur place, à maintes reprises, ils prennent part à d'autres manifestations afin de faire valoir leurs droits légitimes.
Outre ces mouvements de protestation, les propriétaires avaient tenu des rencontres avec les responsables sans que certains ne prennent la peine d'y assister, notamment le département du tourisme et autres qui brillent par leur absence. Des réunions de concertation ont eu lieu, pour poursuivre les consultations en vue de trouver des solutions à cette situation dramatique qui risque de dégénérer. Il convient aussi de souligner que la localité de Tamaouenza, se trouvant dans le territoire de la commune rurale d'Aourir à une dizaine de kilomètres d'Agadir, avait connu également le même sort.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.