Le Pakistan réitère son soutien à notre intégrité territoriale    Tenue prochaine de la 14ème Réunion de haut niveau France-Maroc    L'ambassadeur du Royaume à Saint-Marin remet ses lettres de créance    «Raconte-moi ton Histoire-Handicap: le courage d'en parler»    La fête de l'Huma s'illumine!    Le danger plane sur nos assiettes : Lait, légumes, fruits, viande, rien n'est totalement sain, selon la Cour des comptes    L'offre mondiale de céréales plus abondante que prévu    Le Maroc présente les atouts de son offre touristique à Saint-Pétersbourg    Trump a "du mal à croire" qu'Israël ait espionné la Maison Blanche    Insolite : Venue arrêter quatre suspects, la police philippine repart avec 277 Chinois    Suspense total avant le premier tour de la présidentielle tunisienne    Italie: Le gouvernement Conte 2 obtient la confiance du Parlement    Comment le terrorisme se résilie, se régénère, se diversifie et innove    Ligue 1 : Neymar observé, tribunes scrutées    Divers sportifs    Qui d'autres que le WAC ? Sacré trois fois en cinq saisons, les Rouge et blanc semblent les mieux armés    Divers    Les nouveautés de la loi-cadre 51.17 présentées à Laâyoune    Faire de petites siestes, c'est bon pour le cœur    Ibrahim Bouslah : L'affaire Karoui, un casse-tête juridique    Sophia Hadi revisite avec brio "La chute" d'Albert Camus    Une centaine de productions étrangères tournées au Maroc en 2019    Sidi Larbi Cherkaoui, le chorégraphe référence de la danse contemporaine en Belgique    La Nouvelle Tribune et www.lnt.ma, partenaires du Wall Street Journal !    Fonds de retraite du RCAR, mise au point de la CDG    La BAD émet une obligation globale de référence de 2 milliards de dollars    Grève des pilotes : British Airways annule ses vols le 27 septembre    Surf : Le marocain Ramzi Boukhiam qualifié pour les JO 2020    La Tribune de Nas : Pas de « Karti »…er…    Une mini NBA pour les juniors marocains    Des matchs palpitants d'entrée    Coupes africaines : Voici les affiches du deuxième tour    Ouagadougou : sommet de la CEDEAO sur le terrorisme, avec la participation du Maroc    Catastrophes naturelles: Une taxe de solidarité au Conseil du gouvernement    Affaire Imlil: La partie civile réclame l'ex-ministre de la justice à la barre    Météo : quel temps fera-t-il ce samedi ?    Al Haouz : Plus de 110.000 bénéficiaires de l'initiative royale "Un million de cartables"    Inondations dans le sud-est de l'Espagne : cinq morts en deux jours, le pays sous le choc    Les manuels scolaires manquants seront disponibles entre les 17 et 20 septembre    El Jadida : Décès d'une personne placée en garde à vue    CIH: le RNPG en baisse de plus de 47% au S1-2019    L'Etat s'attaque aux chargeurs de téléphones non conformes    Négociations commerciales avec Pékin: Washington veut « des progrès substantiels »    Ouragan Dorian: 1.300 personnes non localisées aux Bahamas menacées par une nouvelle tempête    Laâraj insiste sur une renaissance culturelle pour un développement plus efficace    Les Inqualifiables poursuivent leur tournée !    Après Londres, le MACAAL accueille une grande rétrospective dédiée à Mohamed Melehi    Festival de Fès de la culture soufie: «Une autre civilisation est possible»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Moscou: 20.000 manifestants réclament des élections «libres»
Publié dans Albayane le 23 - 07 - 2019

«La Russie sera libre», «J'ai le droit de voter», «Honte», «C'est notre ville», «Non à Poutine» scandaient à l'unisson, ce samedi dans le centre de Moscou, quelques 20.000 manifestants pour exiger la tenue d'élections locales transparentes, libres et équitables.
Ainsi, c'est par la mobilisation la plus importante depuis 2012 que les moscovites ont répondu à l'appel lancé par l'opposition à la suite à l'invalidation la veille, par le pouvoir et pour «irrégularité» ou «vices de forme», de près d'une soixantaine de candidatures à l'élection au Parlement de la capitale russe déposées par des alliés d'Alexei Navalny, jeune avocat de 43 ans, blogueur anti-corruption et farouche opposant au président Vladimir Poutine.
Ecartée de l'élection présidentielle mais misant sur le mécontentement sans cesse grandissant des russes du fait de la baisse continue des revenus et de la stagnation économique, l'opposition s'est fortement mobilisée pour les élections locales qui se tiendront le 8 septembre prochain avec l'espoir de parvenir à «dire son mot» dans la gestion, durant les cinq prochaines années, du budget «faramineux» de la capitale et limiter, ainsi, la marge de manœuvre du maire Sergueï Sobianine, un fidèle du pouvoir.
Mais, bien que, comme le veut la loi, les intéressés aient réuni les signatures d'au moins 3% de leurs électeurs potentiels dans chacun des 45 districts que compte la capitale, 57 d'entre eux ont été disqualifiés après une procédure de vérification opaque ayant avantagé les candidats pro-pouvoir.
Pour rappel, ces derniers mois, de nombreux candidats du pouvoir, qui avaient été désavoués lors de scrutins régionaux, ont laissé la place à des candidats communistes et nationalistes alors que «Russie Unie», le parti au pouvoir, enregistre son score le plus faible depuis dix ans.
Aussi, au cours de cette manifestation et dans un discours virulent, Alexeï Navalny, a-t-il déclaré: «Enfin, nous sommes ensemble, enfin le même sang coule dans nos veines, pour eux nous n'existons pas et on doit, maintenant, leur prouver le contraire» avant d'appeler les autorités à valider l'ensemble des candidatures avant samedi prochain; faute de quoi le farouche opposant au Président Poutine a menacé de ramener, samedi prochain, un plus grand nombre de personnes pour manifester devant la mairie de Moscou.
Présente dans la manifestation, Lioubov Sobov, une avocate de 31 ans, écartée du scrutin du fait de sa proximité avec Navalny a fait part de sa ferme détermination à ne point abandonner le combat alors qu'un autre manifestant, Dmitri Goudkov, un ancien député dont la candidature a été également invalidée, a accusé les autorités de «voler (les) voix (et) le futur» des électeurs.
Poutine et les siens vont-ils, enfin, écouter la clameur de la rue et répondre aux doléances de leurs concitoyens dont le pouvoir d'achat est de plus en plus mis à mal et les jours de plus en plus difficiles? Attendons pour voir…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.