Remaniement ministériel : le Roi reçoit Saadeddine El Otmani    Suivez en direct le derby milanais: Ac Milan vs Inter    Tanjazz racheté par Jazzblanca    Meknès: arrestation de deux frères pour transfert de fonds à des combattants en Syrie et en Irak    La DGST rejette l'authenticité de deux documents qui lui sont attribués    Résultats financiers : Auto Hall tire son épingle du jeu en S1    Japon: Pas de procès pour Ghosn avant avril 2020    Quasi-stagnation de l'indice des prix en août selon le HCP    Karina Sebti, nouvelle DG de Management de transition en France    Un atelier clandestin de fabrication de sacs plastiques démantelé à Mohammédia    10 millions d'écoliers, élèves et étudiants au Maroc    Zakaria Fahim: " Le nouveau modèle de développement doit encourager entrepreneuriat"    BMCE Bank Of Africa dément les allégations fallacieuses de Maghreb Confidentiel et Afrique Intelligence    Mariage des mineures: Comment en venir à bout?    Brèves    Remaniement : le RNI reste dans le prochain gouvernement    Le Maroc participe à une grande opération de l'Interpol    Insolite : Plus de jours fériés    Eclairage à Rabat sur les vertus de la médecine traditionnelle chinoise    Zidane face aux vents contraires après son pire naufrage au Real    Ligue Europa : Arsenal, Man United et Séville frappent d'entrée    Pour le Onze marocain, le chemin de Yaoundé passe en premier par Blida    Les dindes de Tnine Chtouka !    L'EMSI organise le 4ème Congrès international SysTol    Très chère 2M ! "La deuxième chaîne nous rassemble" Peut-être bien, mais à quel prix ?    Habib El Malki s'entretient avec le directeur du FNUAP pour la région arabe    Divers    Contrôle politique et autonomie des organismes publics    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    U2 en concert en Inde    Les incroyables révélations de Sinéad O'Connor    L'hologramme de Whitney partira en tournée en 2020    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Il fait l'actu : Mohamed Karim Mounir, PDG de la BCP    Raja-Hilal Al Qods : Deux joueurs empêchés par Israël de jouer au Maroc    Vidéos. L'Espagne célèbre la journée mondiale de la Paella    Loi cadre de l'enseignement. Une commission gouvernementale pour fixer les priorités    Alerte météo : Averses orageuses localement fortes avec chute de grêle et rafales à partir du vendredi dans plusieurs provinces    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie, une confrontation fratricide à Blida    Tarik Sektioui, nouvel entraîneur de la Renaissance sportive de Berkane    Le Festival Oasis 2019 comme si vous y étiez !    Premières Assises nationales du Développement humain    Statistiques du Haut-commissariat au plan (HCP)    L'Espagne s'achemine vers la tenue d'élections législatives anticipées…    Festival International du Film de Marrakech. Cap sur l'Australie !    DJ Nicola Cruz, l'explorateur de sons    Edito : Assises    Habib El Malki : La proclamation d'une Journée internationale de lutte contre l'islamophobie permettra de faire échec au discours de la haine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Star Afrofunk Bantunani à Casablanca
Publié dans Albayane le 18 - 08 - 2019

La Star Afrofunk, Bantunani, se produit à Casablanca du 16 au 18 août, dans le cadre de la promotion de son nouvel album «Mookinjazz».
Michel Nzau, fondateur du groupe Bantunani, est à Casablanca depuis peu pour promouvoir son nouvel opus «Mookinjazz ». Un joyau à découvrir avec beaucoup d'appétit. Plusieurs sonorités pour le plus grand plaisir des mélomanes et amoureux de la rumba, du jazz, de la pop musique et bien d'autres y figurent. On y retrouve des tubes comme "MoonKinJass", "Mystery", "Goodman", "Congomemory", "Give love" (…).
Les choix musicaux de Bantunani sont nombreux. Le groupe surfe sur différentes sonorités et styles musicaux : Franco Likambo Ya Ngana, Bantunani Accousticfear (The Antéchrist), Sam Cooke A change is gonna come, Bantunani Wanderingmood (Death of à writer/tristesse de l'exil). «On côtoie volontiers la soul, la funk, la R&B ou l'afrobeat dans un univers où les guitares s'expriment entre allégresse et arrogance derrière des chœurs feutrés. A chaque seconde, la rumba natale peut faire irruption. Ecouter Bantunani suppose une liberté, une absence totale de frontières et un certain amour d'une musique humaine colorée de message humaniste», explique un de nos confrères.
A titre de rappel, Michel Nzau est né en République démocratique du Congo le 15 mars 1975. Il arrive en Europe, plus précisément en France à l'âge de 4 ans. Passionné par la musique, il crée le groupe Bantunani quelques années plus tard. Pour l'auteur, Bantunani est avant tout une aventure, une ambition d'un individu qui se veut générer autour de soi, des artistes de plusieurs horizons afin de partager ensemble l'amour de la musique.
L'artiste signe dès 2006 son premier contrat avec le label Ruestendhal. A cela s'ajoute, le prestigieux contrat avec les studios Davout. Il fait valoir son style sur plusieurs albums: Rumba Lounge, discovering nu rumba (2008), Africanization (2010), Acousticfear, crépuscule des idoles (2012), Intrigant rocknbe (2013), The Man by Michel Nzau (2014), Groovencio, an afropolitan diary (2016) et Musicalist (2018).
Il débarque cette fois-ci avec MoonKinJazz. Un album enregistré entièrement en République démocratique du Congo à Kinshasa, mixé et masterisé à Londres, Chicago et New-York. Il entend faire découvrir, du 16 au 18 août, ce nouvel opus aux sonorités variées aux mélomanes de la ville blanche et de l'ensemble du royaume.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.