Trois questions Emma Navarro: «les entreprises sont au cœur de notre mobilisation»    Boufal rayonne dans l'ombre    Tergiversations fédérales    Le Zamalek souhaite encore piocher chez le Wydad    Zidane n'oublie pas l'Algérie    Etat d'urgence sanitaire : Interpellation de 22.542 individus en flagrant délit de violation    Accord à portée de main des producteurs de pétrole sur une baisse de l'offre    La présidente du CNDH met en exergue les valeurs de solidarité marocaine    My Seddik Rabbaj: «l'autre n'est pas toujours l'enfer»    Destins tragiques, destin humain    Revenons à l'Histoire    Le Hezbollah libanais entre en guerre contre la pandémie…    Sahara marocain: Les Tables rondes sont la seule voie pour une solution politique définitive    Signé par 165 chefs de gouvernement : Un Appel à l'Action veut la suppression de 44 milliards de dollars dûs par l'Afrique    Passation des pouvoirs entre Othman El Firdaouss et El Hassan Abyaba    Coronavirus : les jeux-vidéos pour contourner l'arrêt des championnats de football    Des films d'animation en ligne pour passer un bon confinement    Fonds Covid-19 : Les mutuelles du public contribuent à hauteur de 19,5 millions DH    OLA Energy Maroc participe au mouvement de solidarité    Confinement : Quand les galeries d'art s'exposent sur les réseaux sociaux    Coronavirus : 57 nouveaux cas confirmés au Maroc, 1.431 au total, vendredi à 10h    Le Maroc, une destination privilégiée pour les investissements japonais    Assurance : Les primes émises en repli    Covid-19 : La BAD crée un fonds doté de 10 milliards de dollars    Garantie prolongée et réparation assurée pendant le confinement : Kia se mobilise    Etat d'urgence sanitaire: Le projet de loi bientôt au Parlement    La région du Gharb affiche une bonne production prévisionnelle en canne à sucre    Michelle Bachelet : La pandémie n'est pas un chèque en blanc pour bafouer les droits humains    Les footballeurs de Premier League lancent un fonds de soutien    Distribution gratuite de 4 millions de masques à Tanger    30 lits médicalisés remis à l'hôpital provincial de Jerada    Mané : Avec cette situation, quoi qu'il arrive, je comprendrais    Baisse des salaires des joueurs du Real Madrid    L'activité portuaire s'est inscrite en hausse au premier trimestre    Le Maroc procède à un tirage sur la LPL du FMI pour 3 Md$    "Modern Family", sitcom à succès, tire le rideau    Un concours régional pour révéler les talents artistiques et littéraires des élèves    Lire, voir, écouter…méditer    Dr Zahrat El Khouloud Bourhil : Il est de notre devoir de sensibiliser les gens et de leur servir d'exemple    S.M le Roi exonère les locataires des locaux des Habous des droits de bail durant la période de confinement    L'ancien président Rafael Correa condamné pour corruption…    Les universités diffusent des cours à la radio    La pandémie du Covid- 19 vue par deux économistes    Driss Lachguar, lors de la rencontre virtuelle organisée par la Fondation Lafqui Titouani    Appel de la présidence du Ministère public à l'application stricte des dispositions sur le port du masque    L'Europe ne s'entend pas sur la riposte économique à l'épidémie    Une œuvre conçue en plein confinement : «Guelssou feddar», un nouveau single de la chanteuse Bouchra    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





42ème session du Conseil des Droits de l'Homme à Genève
Publié dans Albayane le 12 - 09 - 2019

Le Groupe de soutien à l'intégrité territoriale du Maroc met en avant la pertinence de l'initiative d'autonomie
Un groupe de 23 Etats soutenant l'intégrité territoriale du Maroc a mis en avant, mardi, lors de la 42ème session du Conseil des Droits de l'Homme à Genève, la pertinence de l'initiative d'autonomie proposée par le Royaume en vue de clore définitivement le conflit artificiel autour du Sahara marocain.
Dans une déclaration prononcée par l'ambassadeur représentant permanent du Maroc à Genève, Omar Zniber, le groupe souligne que l'initiative d'autonomie pour le Sahara marocain a été reconnue par le Conseil de Sécurité comme base sérieuse et crédible pour résoudre de manière définitive ce différend régional, relevant que "la résolution de ce différend politique contribuera à la concrétisation des aspirations légitimes des peuples africains et arabes en matière d'intégration et de développement, objectif auquel le Maroc est fortement attaché".
"Le Conseil de sécurité s'est également félicité, rappelle le Groupe, des initiatives prises par le Maroc pour la promotion des droits de l'homme au Sahara, tout en réitérant sa demande d'enregistrement des populations dans les camps de Tindouf".
Les pays signataires de cette déclaration font remarquer, en outre, que le Maroc s'est engagé dans une interaction constructive, volontaire et profonde avec le système des droits de l'Homme des Nations Unies, en particulier le bureau de la Haute Commissaire aux Droits de l'Homme (HCDH) et les procédures spéciales.
Dans ce contexte, 12 procédures spéciales ont effectué des visites au Maroc, notamment dans les villes du Sahara, en l'occurrence Laayoune et Dakhla, où elles ont eu un accès libre et sans restriction à tous les acteurs, en particulier aux représentants de la société civile locale, fait remarquer la même source.
"C'est également dans ce contexte que le Maroc a accueilli une mission technique du HCDH, à l'invitation du Gouvernement du Royaume du Maroc, visant à renforcer la capacité d'action des institutions internationales", rappelle le Groupe.
La question du Sahara, poursuit la même source, est un différend politique traitée à New York où le Conseil de sécurité déploie des efforts en vue d'une solution politique négociée qui soit mutuellement acceptable.
Les Etats membres du groupe appuyant l'intégrité territoriale du Royaume font observer, par ailleurs, que "l'interaction des Etats membres avec le Conseil et la Haute Commissaire doit conserver son caractère bilatéral et être préservée de toute instrumentalisation, car elle engendrerait des débats politiques contreproductifs au sein du Conseil des droits de l'Homme".
Outre le Maroc, la déclaration est soutenue par l'Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis, le Qatar, le Bahreïn, le Koweït, le Sultanat d'Oman, la Jordanie, les Comores, la République démocratique du Congo, le Gabon, le Burkina Faso, le Burundi, Djibouti, le Sénégal, la République centrafricaine, la Guinée, la Côte d'Ivoire, Sao Tomé-et-Principe, le Paraguay, le Guatemala, la Sainte-Lucie, et le Salvador.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.