Jury au festival international du film, Asma Graumiche va faire rayonner le Maroc au Caire    L'ECI Al Baida annule l'appel d'offre pour l'acquisition de nouveaux bus à Casablanca    Forum des ministres de la culture à Paris    Les Maldives réitèrent leur soutien total à la marocanité du Sahara    Vidéo: Jamal Sellami, le nouveau coach du RAJA, liste les priorités    Special Olympics Morocco : 160 jeunes participants éduqués par le sport    AGO Wydad AC. Consolidation de la solidité financière    Vidéo : L'école marocaine vue par The Tberguig !    Dans son nouveau clip : Xena Aouita illustre dans «Metamorph» la transformation humaine    Casablanca : Vernissage de l'exposition « autremême » d'Abdelkébir Rabi'    Energy Globe Award : Une association marocaine s'illustre    Kamal Hachkar rend hommage à Neta Elkayam    Médicaments contre l'hépatite C : L'ALCS appelle la tutelle à lancer d'urgence un nouvel appel d'offres    Protection des données à caractère personnel : Les reco' des Centraliens    Chili. 30 ans après, la Constitution de Pinochet va être révisée    Espèces menacées d'extinction. Saisie de 1.680 chardonnerets à Oujda    La Bolivie après le départ d'Evo Morales…    Eliminatoires de la CAN 2021 / Maroc-Mauritanie : Premier véritable test pour Halilhodzic    Mondiaux de para-athlétisme à Dubaï : Cinq médailles pour le Maroc, dont une en or    Le PPS condamne l'agression sioniste contre la Palestine    Washington et les Européens étalent leurs divisions sur les jihadistes détenus en Syrie    L'ANAM prend des initiatives pour le remboursement des actes de prévention contre le diabète    Rêves brisés    Etats-Unis: Fusillade dans la cour du lycée, deux élèves tués et trois blessés    Cliniques privées L'ANCP assume le «noir    Liban : accord pour nommer Mohammad Safadi premier ministre    Maroc-Nigeria. Des échanges commerciaux encore faibles    Karima Benyaich : le Maroc est le plus attractif pour l'investissement en Afrique    Trophées Lalla Hasnaa du littoral durable 2019 : 24 projets récompensés    MEDays 2019 : L'Afrique face aux défis de la ZLECA    Edito : Incontournable    Libre opinion : Yahia Jabrane a craché en direction de l'arbitre    Data Protect signe un protocole de partenariat avec Trans-Sahara IT    Tsitsipas en demie, Nadal toujours en vie au Masters de Londres    La Russie aménage une base militaire dans le nord-est syrien    Le rôle de l'institution législative dans l'exception d'inconstitutionnalité des lois débattu à Rabat    Coopération maroco-libyenne dans le domaine législatif    Lors d'une journée d'étude organisée à la Chambre des conseillers, Mohamed Benabdelkader : Mettre l'arsenal juridique au diapason de l'évolution de la société    Insolite : Arrêtée avec 2 kilos d'or dans ses chaussures    Appel à l'élaboration d'une feuille de route nationale pour promouvoir des alternatives au placement institutionnel des enfants    Prochaine ouverture à Laâyoune d'un consulat général des Iles Comores    Une banque publique peut-elle aider les plus pauvres?    Abdellatif Jouahri : La digitalisation des services, l'ubérisation de l'économie, et les multiples risques de la cybercriminalité posent des défis d'une complexité sans précédent en matière de régulation    Wenger nommé directeur du développement du football mondial    Suspension de Bernardo Silva    La philosophie n'est pas une réflexion aride réservée à des élites intellectuelles    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    Rialto se revêtit de sa parure nuptiale!    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Genève : CDH : Le Maroc dénonce les manœuvres de l'Algérie
Publié dans L'opinion le 25 - 03 - 2015

Le Maroc a dénoncé, lundi à Genève, les manœuvres de l'Algérie devant le Conseil des droits de l'Homme (CDH) de l'ONU afin de tromper la communauté internationale sur la situation dans les provinces du sud du Royaume.
Dans une allocution devant le CDH au nom d'un groupe de pays dont la Guinée, le Sénégal, la Centrafrique et les Comores, l'ambassadeur représentant permanent du Maroc à Genève, M. Mohamed Auajjar, a rappelé que depuis le départ du colonisateur en 1975, la question du Sahara marocain fait l'objet d'un différend politique régional pris en charge par le Conseil de sécurité en tant que question de paix et de sécurité.
"Conformément à son engagement politique et en réponse aux demandes du Conseil de sécurité depuis 2004, le Maroc a soumis en 2007 à l'ONU une Initiative pour la négociation d'un statut d'autonomie pour la région du Sahara qui satisfait au droit à l'autodétermination des populations concernées tout en respectant la souveraineté et l'intégrité territoriale du Royaume", a-t-il ajouté.
L'ambassadeur a fait observer qu'"au lieu de s'engager de bonne foi dans le processus de négociations enclenché en 2007, les autres parties se sont retranchées dans une position obstructionniste axée sur l'instrumentalisation de la question des droits de l'Homme afin de torpiller les efforts de l'ONU pour trouver une solution politique négociée sur la base du Plan d'autonomie".
Tout en continuant sa coopération avec les Nations Unies pour relancer le processus politique des négociations, le Royaume a poursuivi ses réformes démocratiques pionnières dans la région afin de consolider l'Etat de droit et élargir l'espace des libertés sur l'ensemble de son territoire national de Tanger à Lagouira, a-t-il relevé.
En réaction aux allégations de l'Ambassadeur algérien, M. Auajjar a précisé que le Maroc a adressé une invitation au Haut-commissaire aux droits de l'Homme pour accueillir une mission technique à Rabat, Laayoune et Dakhla.
Il a indiqué que cette invitation procède de la coopération constante entre les deux parties et de l'engagement souverain du Maroc à renforcer son interaction positive avec les mécanismes des droits de l'Homme de l'ONU.
"Cette mission technique est prévue dans le même format et les mêmes termes de référence agrées entre le Maroc et le HCDH et qui ont présidé à la réalisation de la première mission technique en avril 2014", a-t-il assuré.
Il a par la même occasion remercié le Haut-commissaire pour avoir accepté cette invitation ainsi que pour son soutien à ses termes de référence et à la préservation de son caractère technique et bilatéral. "Nous considérons que cette visite ne répond à aucun agenda politique", a dit M. Auajjar, expliquant qu'elle vise à "travailler avec le Maroc sur les besoins qui seront identifiés bilatéralement en matière d'assistance et de renforcement des capacités techniques, notamment des commissions régionales du Conseil national des droits de l'homme (CNDH) à Laâyoune et Dakhla".
Il a à cet égard souligné que le rôle effectif du CNDH et ses commissions régionales au Sahara en matière de promotion des droits de l'Homme a été apprécié et salué par le Conseil de sécurité et par l'ex-Haut commissaire aux droits de l'Homme, Navi Pillay, au terme de sa visite au Maroc en mai 2014.
L'ambassadeur a dans ce cadre alerté le Haut-commissaire sur le caractère politique tendancieux de la démarche algérienne visant à politiser la visite de cette mission et à la sortir de son contexte technique et bilatéral entre le Maroc et le HCDH. Le Maroc, a-t-il affirmé, demande instamment au Haut-commissaire de considérer comme nulle et non-avenue la demande de l'Algérie au Haut-commissaire de produire un rapport sur cette mission.
Il s'est en outre réjoui de la coopération et des discussions positives entre le Maroc et le Haut-commissariat aux droits de l'Homme pour assurer la réalisation de cette visite dans les meilleures conditions, conformément aux arrangements et aux termes de référence bilatéralement convenus.
Au cours de cette séance du CDH, plusieurs pays ont apporté leur soutien au Royaume et à la démarche menée conjointement avec le HCDH au sujet de l'organisation de cette mission technique au Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.