Des agents de voyage et des professionnels examinent les moyens de promouvoir la destination Dakhla    L'Inde donne son feu vert pour l'exportation du vaccin vers le Maroc    La forte participation à la conférence de soutien à l'initiative d' autonomie confirme le réalisme de la vision marocaine    L'appui US au plan d' autonomie s 'inscrit dans une logique de rupture par rapport au statu quo qui entretenait la tension dans la région    Le Maroc plaide pour une stratégie africaine de l'éducation    Tel-Aviv accueille le premier incubateur israélo-marocain    La CCIS de Dakhla-Oued Eddahab et Attijariwafa Bank scellent un partenariat pour soutenir les commerçants et lesTPE    Mobilité propre : Volvo capitalisera désormais sur l'électrique cette année    Le Maroc et Israël signent un accord pour des vols directs entre les deux pays    SM le Roi reçoit le ministre émirati des affaires étrangères et de la coopération internationale    Joe Biden marque la rupture avec Trump à son arrivée à la Maison Blanche    Matteo Renzi, le ténor toscan devenu inaudible    Rallye Aïcha des Gazelles : la 30ème édition de nouveau reportée    Belhanda, buteur et passeur avec Galatasaray    Botola Pro D2: Le RAC et le TAS se neutralisent    La Juventus s ' adjuge la Supercoupe d'Italie    Evolution du coronavirus au Maroc : 1164 nouveaux cas, 4 63. 706 au total, jeudi 21 janvier 2021 à 18 heures    "Le secret de la lettre " , nouveau roman de Mohammed Ennaji    Le premier club de tolérance et de coexistence voit le jour à Essaouira    Ecrivain le plus lu de France, Guillaume Musso a écrasé ses concurrents en 2020    Lutte contre la corruption : des experts internationaux plaident pour une approche solide et coordonnée    L'Opinion : Distorsions espagnoles    Faculté de droit de Rabat : Des partenariats pour l'inclusion professionnelle    Radios privées, une «mue» bienfaitrice!    SM le Roi félicite M. Faustin-Archange Touadéra    Les détenus d'Al-Hoceima transférés suite à des comportements contraires aux lois    Abdelghani Siffeddine : Un grand Rajaoui s'éteint    Les écrans menacent-ils la vie de nos enfants ?    Stimuler vos défenses immunitaires    Comment fonctionnera le nouveau bachelor marocain    Mondial des clubs : Le Bayern affrontera Al Duhail ou Al Ahly en demi-finale    L'ONU condamne le meurtre de deux Casques bleus, dont un Marocain, en République centrafricaine    Coupe du Roi : le Real éliminé par un club de D3 espagnole    Casablanca: mise en échec d'une tentative d'exportation illicite de pièces géologiques    «Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions»    «Livre de chevet : les effets positif de la pandémie»    A la découverte de l'univers fantastique de Yassine Balbzioui à Rabat    Rencontre-débat avec Zainab Fasiki à l'IF de Fès    Renault Maroc maintient son leadership    Gestion de la Covid-19 : le Maroc, modèle en Afrique et dans la région Mena    Mise au point : Les "attaques injustifiées" et les "assertions diffamatoires" de RSF ne passent pas    France. Contre l'extrémisme turc, le remède marocain et émirati    Activité portuaire : une croissance honorable malgré la crise    Inde : prochaine référence dans la production de vaccins ?    Digitalisation, Marjane holding met le turbo    Vaccins contre le Covid-19 : victoire du « chacun pour soi »    CHAN 2020 / Groupe A: Une journée à l'avantage du Burkina Faso    Le poison de « la vérité alternative »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Genève : CDH : Le Maroc dénonce les manœuvres de l'Algérie
Publié dans L'opinion le 25 - 03 - 2015

Le Maroc a dénoncé, lundi à Genève, les manœuvres de l'Algérie devant le Conseil des droits de l'Homme (CDH) de l'ONU afin de tromper la communauté internationale sur la situation dans les provinces du sud du Royaume.
Dans une allocution devant le CDH au nom d'un groupe de pays dont la Guinée, le Sénégal, la Centrafrique et les Comores, l'ambassadeur représentant permanent du Maroc à Genève, M. Mohamed Auajjar, a rappelé que depuis le départ du colonisateur en 1975, la question du Sahara marocain fait l'objet d'un différend politique régional pris en charge par le Conseil de sécurité en tant que question de paix et de sécurité.
"Conformément à son engagement politique et en réponse aux demandes du Conseil de sécurité depuis 2004, le Maroc a soumis en 2007 à l'ONU une Initiative pour la négociation d'un statut d'autonomie pour la région du Sahara qui satisfait au droit à l'autodétermination des populations concernées tout en respectant la souveraineté et l'intégrité territoriale du Royaume", a-t-il ajouté.
L'ambassadeur a fait observer qu'"au lieu de s'engager de bonne foi dans le processus de négociations enclenché en 2007, les autres parties se sont retranchées dans une position obstructionniste axée sur l'instrumentalisation de la question des droits de l'Homme afin de torpiller les efforts de l'ONU pour trouver une solution politique négociée sur la base du Plan d'autonomie".
Tout en continuant sa coopération avec les Nations Unies pour relancer le processus politique des négociations, le Royaume a poursuivi ses réformes démocratiques pionnières dans la région afin de consolider l'Etat de droit et élargir l'espace des libertés sur l'ensemble de son territoire national de Tanger à Lagouira, a-t-il relevé.
En réaction aux allégations de l'Ambassadeur algérien, M. Auajjar a précisé que le Maroc a adressé une invitation au Haut-commissaire aux droits de l'Homme pour accueillir une mission technique à Rabat, Laayoune et Dakhla.
Il a indiqué que cette invitation procède de la coopération constante entre les deux parties et de l'engagement souverain du Maroc à renforcer son interaction positive avec les mécanismes des droits de l'Homme de l'ONU.
"Cette mission technique est prévue dans le même format et les mêmes termes de référence agrées entre le Maroc et le HCDH et qui ont présidé à la réalisation de la première mission technique en avril 2014", a-t-il assuré.
Il a par la même occasion remercié le Haut-commissaire pour avoir accepté cette invitation ainsi que pour son soutien à ses termes de référence et à la préservation de son caractère technique et bilatéral. "Nous considérons que cette visite ne répond à aucun agenda politique", a dit M. Auajjar, expliquant qu'elle vise à "travailler avec le Maroc sur les besoins qui seront identifiés bilatéralement en matière d'assistance et de renforcement des capacités techniques, notamment des commissions régionales du Conseil national des droits de l'homme (CNDH) à Laâyoune et Dakhla".
Il a à cet égard souligné que le rôle effectif du CNDH et ses commissions régionales au Sahara en matière de promotion des droits de l'Homme a été apprécié et salué par le Conseil de sécurité et par l'ex-Haut commissaire aux droits de l'Homme, Navi Pillay, au terme de sa visite au Maroc en mai 2014.
L'ambassadeur a dans ce cadre alerté le Haut-commissaire sur le caractère politique tendancieux de la démarche algérienne visant à politiser la visite de cette mission et à la sortir de son contexte technique et bilatéral entre le Maroc et le HCDH. Le Maroc, a-t-il affirmé, demande instamment au Haut-commissaire de considérer comme nulle et non-avenue la demande de l'Algérie au Haut-commissaire de produire un rapport sur cette mission.
Il s'est en outre réjoui de la coopération et des discussions positives entre le Maroc et le Haut-commissariat aux droits de l'Homme pour assurer la réalisation de cette visite dans les meilleures conditions, conformément aux arrangements et aux termes de référence bilatéralement convenus.
Au cours de cette séance du CDH, plusieurs pays ont apporté leur soutien au Royaume et à la démarche menée conjointement avec le HCDH au sujet de l'organisation de cette mission technique au Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.