PAM-PJD. Un débat qui risque de mal finir    Coronavirus: la CGEM lance un appel aux entreprises    Renault : 19.689 ventes à fin juin 2020    Le bout du nez    Durcissement à Tanger : ce qui va changer pour les entreprises    Aïd Al-Adha: voici le prix du mouton cette année (VIDEOS)    Coronavirus : plus de 13 millions de cas déclarés dans le monde    Kénitra : Sauvons les cigognes !    Aïd Al-Adha : Les préparatifs dans le respect des exigences sanitaires    Tourisme : 16 milliards de DH pour relancer le secteur    Urbanisme. La destruction du patrimoine se poursuit    Coronavirus : les autocars bientôt autorisés à transporter jusqu'à 75% de leur capacité    L'Espagne opère des reconfinement locaux en s'appuyant sur la Loi (video)    Bac 2020. Massar, le serveur est une tombe    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 84 nouveaux cas, 16.181 au total    La deuxième Chambre est dominée par l'opposition : Le PLFR à l'épreuve du feu des conseillers    Nouveau modèle de développement : Voici les premières conclusions de la CSMD    Covid-19: ce qu'il faut retenir de la réunion Laftit/CGEM    Chelsea. Une victoire signée Giroud    Syndrome de Tanger    Explications    Espagne: Arrestation de deux présumés terroristes algériens    La CNDP plaide pour une digitalisation réfléchie    Fête du Trône : Report des cérémonies et des festivités    Driss Lachguar se réunit avec les jeunesses de partis politiques    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Ibrahim Aboubakr Harakat    Netflix dévoile les coulisses du tournage de "The Old Guard" à Marrakech    Nouveau programme de diffusion de longs métrages marocains sur le site web du CCM    La famille Travolta en deuil    Stage de l'EN de futsal au Complexe Mohammed VI de football    La Turquie et le monde arabe    Le Maroc reconduit à la vice-présidence du comité exécutif du Centre Nord-Sud    Tenue de 362 procès à distance en moins d'une semaine    Retour sur six années de procédure    Les canoë-kayaks reprennent de plus belle au Bouregreg    France post-Covid-19: Macron décline les priorités de son plan de relance    Le WWF appelle les pays méditerranéens à lutter effectivement contre la pêche illégale des requins et des raies    Le café maure de la Kasbah des Oudayas rasé    Liga: le Real Madrid se rapproche du sacre    L'émergence du cinéma digital    US Round Up du mardi 14 juillet – Déficit budgétaire, Angelina Jolie, Tyler Goodspeed, Ecoles, US coronavirus    Le SG du PPS reçoit les dirigeants des Jeunesses des partis politiques représentés au parlement    Wachma chante « Tay Tay » avec Madara    Cyclisme : Les coureurs retrouveront bientôt le peloton    Remaniement ministériel en Tunisie    Madame Erdogan et son sac à 50.000 dollars    Foot. Le Real se rapproche du titre    Jim Ratcliffe, le milliardaire britannique qui veut s'offrir l'usine Daimler de Moselle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Croissance et Gouvernance!
Publié dans Albayane le 18 - 09 - 2019

La CGEM tient actuellement son université d'été en vue de contribuer aussi à l'élaboration du nouveau modèle de développement auquel les différentes de l'élite nationale tente de mettre l'édifice propre à sa vision.
Pour ce faire, l'instance du patronat marocain y convie des intervenants du monde des affaires, de divers horizons dont le CESE. A la veille de la mise en place de la commission chargée de cette ébauche, annoncée par le Souverain, lors de son récent discours, on s'attelle, tambours battants à mettre les bouchées doubles pour ce chantier, de plus en plus urgentissime.
Tout le monde, de la plus Haute Autorité au plus bas de l'échelle sociétal, s'accorde à révéler que le présent système, aussi suranné, caduc qu'obsolète, est à bout de force. De même, on convient à désoler la situation chaotique dans laquelle s'ébat le royaume, en dépit de son potentiel cyclopéen.
Au bout de deux décennies de règne dont on avait cependant, encensé les performances à plus d'un titre, on s'est donc rendu compte que notre pays n'en est point au bout du tunnel. Sans se montrer nullement nihiliste ni renégat face aux réalisations acquise, en si peu de temps d'ailleurs, on ne saurait non plus, se retenir devant les cruelles défections qu'on s'est essuyées, tout au long de cette période.
Fallait-il demeurer les mains croisées, à l'égard de cette déroute qui ronge, au quotidien la nation, en particulier ses larges couches déshéritées ? Depuis des lustres, le Maroc a toujours su sortir indemne de ses bourbiers les plus fangeux de son histoire. Il saura, sans doute, réitérer ses exploits qui ont fait de lui, à jamais, «une Nation d'exception».
Au-delà des personnes qui ne font, en fin de compte, que mettre en œuvre une stratégie alternative et conforme aux attentes actuelles, notre pays est en quête d'une forte croissance qui soit synonyme de justice sociale, d'égalité de chance et démise en valeur des aptitudes de l'individu, dans une société harmonieuse et solidaire. Par où commencer pour être au diapason de paradigmes escomptés ? C'est la question que l'on pourrait se poser en pareille situation critique.
Le plus judicieux c'est d'y aller en chantiers simultanés, en centrant tout l'effort sur le capital humain, aux niveaux des besoins de base, à savoir l'éducation, la santé, l'emploi…Tout en optimisant la notion de gouvernance et de capitalisation des ressources, il est impératif de mettre un terme aux vices de la dépravation, de la rente, de l'impunité, de la corruption…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.