Dakhla, capitale de l'intelligentsia africaine?    48es Assises de la presse francophone: Quand «l'empire des émotions» submerge l'information    Crise du PAM: Une réunion décisive cette semaine    Crowdfunding immobilier: Un business model "freemium"    PLF: Le compromis Benchaâboun sur l'article 9    Engie réorganise son activité au Maroc    L'OMC paralysée par Trump    Présidentielle algérienne: La diaspora vote sous tension en France    48es Assises de la presse francophone: Au pays de Roger Milla, de Manu Dibango et de «l'Afrique en miniature»    Nador: Arrestation d'un individu pour implication dans la constitution d'une bande criminelle    Connaissez-vous (vraiment) la Déclaration des Droits de l'Homme ?    Destitution: Donald Trump et l'affaire ukrainienne    SM le Roi inaugure le Complexe Mohammed VI de football à Salé    Nouvelle nomination au Conseil de Surveillance de Maroc Telecom    Aéronautique: Karim Cheikh réélu président du GIMAS    McLaren confirme le pilote marocain Michael Benyahia pour son programme de développement 2020    Les femmes, cibles "par excellence" de la cyberviolence    S.M le Roi inaugure le Complexe Mohammed VI de football    Rude épreuve tétouanaise pour le Raja    La Finlandaise Sanna Marin Plus jeune chef de gouvernement de la planète    L'intégration financière, un impératif important pour l'Afrique    Des taux désespérément effarants    "Mains de lumière" fait escale à Tétouan    Coup d'envoi à Agadir du Festival international Cinéma et migrations    Mohamed Benabdelkader : La dématérialisation, un des principaux piliers de la transformation de l'administration judiciaire nationale    Coupe de la Confédération africaine de football : Le HUSA et la RSB réalisent de bonnes opérations à l'extérieur    S.A.R la Princesse Lalla Hasnaa préside le Conseil d'administration de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement    L'université et son importance dans l'épanouissement des personnes autistes    SAR la Princesse Lalla Hasnaa préside la cérémonie du 30e anniversaire de l'Association Al-Ihssane    Coupe du Trône des clubs de saut d'obstacles : Le RCSE Dar Es Salam domine le classement des demi-finales    L'égalité genre, prélude à l'autonomisation de la femme    Marrakech : Un musée privé de la musique voit le jour    En Algérie, une présidentielle dont la population ne veut pas    Michael Benyahia, le premier pilote marocain et arabe chez McLaren    Casablanca : Les 41èmes journées de la Ligue pour la santé mentale les 13 et 14 décembre    Accusée d'"irrespect envers le drapeau national", Oum fait une mise au point    Les cimes de la création à Imouzzer Kandar    Sylvestre Amoussou, réalisateur scénariste du Bénin    Le Maroc classé en dessous de la Palestine    Atlantic Dialogues Emerging Leaders : 50 jeunes professionnels de 27 nationalités rejoignent le réseau    La dictature du buzz    Agadir : Grand engouement pour le 1er Salon international de l'arganier    Poutine et Zelensky dialoguent mais actent leurs divergences à Paris    Aziza Jalal remonte sur les planches    Boris Johnson, le Brexit à portée de main    Le capital humain marocain, une ressource qualifiée et performante    Le gouvernement français s'apprête à lever le voile sur sa réforme des retraites    Upton Sinclair Un écrivain socialiste engagé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ouverture du 24e FICAR: Wafaa Amer et Daoud Aoulad Syed honorés
Publié dans Albayane le 19 - 11 - 2019

Le rideau a été levé, samedi16 novembre au théâtre national Mohammed V à Rabat, sur la 24e édition du Festival International de Cinéma d'Auteur de Rabat (FICAR) en présence d'une pléiade de personnalités du monde artistique et culturel.
C'est désormais une tradition. Le bal du festival a été ouvert en rendant un vibrant hommage à deux figures de proue du 7ème art, à savoir l'actrice égyptienne Wafaa Amer et le réalisateur marocain, Daoud Aoulad Syed. Lors de cette cérémonie, un hommage a été rendu au cinéma de la Côte d'Ivoire, invité d'honneur de cette édition. Et pour clore, les festivités de l'ouverture, le film événement de Todd Phillips, Joker a été projeté pour le plaisir des festivaliers et des amoureux du cinéma. Il est à rappeler que deux hommages seront également rendus à l'actrice Bouchra Hraich et l'acteur et réalisateur Rachid El Ouali.
Par ailleurs, le jury international de cette édition, il sera présidé par le réalisateur marocain Noureddine Lakhmari accompagné de Barbara Schröder (France), Wafaa Amer (Egypte), Berardo Carboni(Italie), Egil Odegard (Norvège), Manuel Sanchez (France), Veronique Joo Alsenberg (France), Fatime Zahra Morjani (Maroc). Pour ce qui est du jury critique, il sera composé de Sam Lahoud du liban (président du Jury) accompagné de la marocaine Lamhaidi Nadia, ainsi que la critique, formatrice, productrice française, Nadia Meflah.
Il convient également de souligner que le Jury du court métrage sera présidé par la réalisatrice marocaine Leila Triki, l'actrice Sonia Okacha (Maroc) et Mohamed Taoufiq (Irak). Un festival, c'est aussi les projections et les découvertes des films mondiaux. Dans la rubrique de la compétition internationale, une belle recette de films sera servie au public.
Au menu, «D'Etoile en Etoile» de Antonio Amaral, «Sick» de Alice Fertado, «The time life» de Hamid Benamra, «Castle of dream» de Reza Mirkarimi, «Les portes du ciel» de Elkhaoudi, «Dressage» de Pooy Badkoobeh, «Le voyage inachevé» de Jood Said , «Ana De Dia» de Andrea Jaurrieta, «Le cerf/OREINA» de Koldo Almandoz, «You will die at twenty » de Amjad Abu Alala, «Haifa Street» de Mohanad Hayal, «Scales» de shahad ameen, «RUNNING TO THE SKY» de OROZAKAKUNOV RUSLAN, «END OF THE SEASON» de Elmar Imanov, «By the name of tan» de Bénédicte Liénard et Mary jiminez. Les films marocains ne sont pas en reste de la programmation.
A l'affiche, «Palestine» de Mohamed Elbadaoui, «Nomade» de Olivier Coussmacq, «3M » de Saad Chraibi, «3fina/wonderland» de Yassine Marco Marocco, «coup de destin » de Mohamed Lyounci, «Une année chez les français» de Fattah Arrom, «Mbarka» de Mohamed Zineddine et «la divorcée» de Rachid Larossi. au-delà des projections, un colloque sur «les droits voisins entre législation et mise en œuvre» réunira un parterre de chercheurs qui mettront l'accent sur les droits des artistes interprètes, les droits relatifs aux organismes de Radiodiffusion et de télévision et d'autres thématiques touchant le secteur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.