Mustapha Ramid sera opéré ce samedi    L'encours des bons du Trésor devrait s'établir à 609,4 MMDH au 3 mars    Le dirham s'apprécie de 0,32% par rapport à l'euro    Réforme électorale : les très attendus amendements dès la semaine prochaine    Mustapha Ramid démissionne du gouvernement pour « raisons de santé »    L'ONCF dévoile ses résultats    Evolution du coronavirus au Maroc : 480 nouveaux cas, 482.994 au total, vendredi 26 février 2021 à 18 heures    Les Golden Globes remettent leurs prix sans public ni tapis rouge    Nouveauté Peugeot Landtrek : un pick-up qui sort ses griffes    Le Maroc adhère à l'Organisation islamique pour la sécurité alimentaire    Le Maroc pourrait recevoir un don de vaccins de la part d'Israël    Russie : Washington n'acceptera «jamais» l'annexion de la Crimée, affirme Joe Biden    Rapport du renseignement américain : MbS accusé d'avoir «validé» le meurtre de Jamal Khashoggi    Le MAS présente son nouvel entraîneur, Miguel Angel Gamondi    Le WAC à Ouagadougou en quête d' une seconde victoire en Ligue des champions    Le président de la FIFA exprime ses remerciements à S.M le Roi    HCR / JICA: Un projet de 275.000 $ pour soutenir les réfugiés au Maroc en contexte de Covid    Percevoir le cannabis tout autrement    Une rareté en trompe-l' oeil    Immigration : un réseau qui faisait passer des migrants pour des sahraouis démantelé    DGAPR : les détenus impliqués dans les événements d'Al Hoceima sont en bonne santé    Le vice-président du Mali salue le rôle joué par le Maroc dans le processus de transition de son pays    Premier Colloque international de linguistique à Marrakech    "Biggie " , le géant éphémère du rap par ceux qui l' ont connu    Plus de 25.000 pièces archéologiques seront mises à la disposition des étudiants et du grand public    L'ONU demande la libération immédiate de tous les détenus du Hirak en Algérie    Administration pénitentiaire: Reprise exceptionnelle des visites familiales au profit des détenus du 1er mars au 12 avril    Casablanca : Proparco, BMCI et ARMA s'allient pour la propreté urbaine    Harcèlement sexuel : des voix réclament une enquête sur le gouverneur de New York    Questions à El Ec-Cherif Larkem Directeur régional de l'agriculture    TPE : un nombre record de faillites en 2020    DGSN: opération sécuritaire à l'Agdal, au centre de Rabat    Des leaders politiques et élus internationaux adressent une lettre à Joe Biden pour appuyer la décision US reconnaissant la souveraineté du Maroc sur son Sahara    CAN U20 Mauritanie : Maroc-Tunisie pour une place en demi-finales    Réunion ce vendredi du Conseil de gouvernement    Tanger Med : tous les indicateurs de l'activité portuaire sont au vert au 4ème trimestre 2020    «Yawmiat Kaen Osabi», nouveau-né de Loubna El Manouzi chez «Mokarabat»    Rencontre autour d'une publication : «Pour une Maison de l'histoire du Maroc» dotée d'un savoir accessible à l'esprit de tous    Vaccination au Maroc: un bilan encourageant avec plus de 3 millions de personnes vaccinées    Un immense tour d'une ville en pleine mutation : Dakhla change de visage    Le partenariat Maroc-CCG, un noyau solide pour un nouvel ordre arabe    Victoire de l'eurocentrisme fiscal    Iran-AIEA : Téhéran commence la restriction des inspections nucléaires    Gianni Infantino salue l'engagement du roi Mohammed VI en faveur du développement du football au Maroc    Les Lionceaux avec la Côte d'Ivoire dans le groupe A    Le MAS présente son nouvel entraineur, l'Argentin Miguel Angel Gamondi    Le MAT limoge son entraineur Younes Belahmar    Une Maison de l'Histoire du Maroc pour construire un avenir de paix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Silence, on «violente»!
Publié dans Albayane le 28 - 11 - 2019

Triste réalité ! La violence à l'égard des femmes s'accroche ! Le mal gangrène. Les mécanismes, les dispositifs, les programmes, les lois… s'accumulent.
Mais sans pour autant déraciner ce mal. Les campagnes de sensibilisation restent lettre morte. Rien ne parvient à résorber ce fléau, considéré comme l'un des plus répandus dans le monde ! Devant l'ampleur de ce phénomène, les statistiques font dire à l'ONU que les violences à l'égard de la femme tuent aussi brutalement que le cancer.
Au Maroc, l'association «Injad» et «Femmes solidaires» révèlent que plus de 122.000 femmes ont déclarées avoir été victimes de violence en 2018. Du moins, celles qui ont eu le courage de le faire. Les chiffres pourraient être plus importants. Mais ceux présentés, même s'ils ne sont pas exhaustifs, montrent que le phénomène au lieu de disparaitre, s'accroit davantage.
En 2017, 10.959 Marocaines déclaraient avoir été violentées, soit 1000 femmes de moins qu'en 2018. Pourquoi la violence contre les femmes s'amplifie-t-elle dans la société marocaine ? Pourquoi ne disparait-elle pas, eu égard aux campagnes de sensibilisation, aux multiples lois et dispositifs ? Mais comment le pourrait-elle d'ailleurs, est-on tenté de demander, quand la société est indifférente? Une femme qui se fait battre dans la rue par son mari, un homme, au vu et au su de tous, sans que personne ne réagisse!
Aucun secours à sa personne ! Aucune aide ! Même devant la violence des gestes, les insultes de cet homme… aucun secours n'est porté à cette femme, sous prétexte que c'est son mari et qu'on ne peut intervenir. Un silence, une indifférence qui cautionne ouvertement la violence contre la femme. Une violence «légitime» perpétrée par le mari, le frère…
Dans l'espace public, c'est l'indifférence ! Chacun est affairé ! Le regard hagard, les pleurs, le silence, les cris… de cette femme qui appelle désespéramment au secours ne suscitent aucune compassion. Devant cette situation aberrante, l'on est en droit de se demander si une loi, un mécanisme… pourront mieux faire. Des textes pourront-ils mieux conscientiser et rendre le citoyen plus responsable, quand chaque jour, l'occasion de lutter contre la violence à l'égard des femmes lui est offerte et qu'il ne la saisit pas?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.