France: L'Elysée annonce plus de 4 mds d'euros de nouveaux investissements étrangers    Agroalimentaire. Un centre d'innovation en la matière lancé à Meknès    Alaa Squalli nommé directeur général du Sofitel Casablanca Tour Blanche    Covid-19 : mise en place d'un portail de relance des PME    Gaz de Larache : ce qui est prévu pour l'exploitation    Les Lions de l'Atlas en 8e de finale !    Ecartement de Ziyech: pourquoi c'est une bonne décision, selon Halilhodzic    Coronavirus : Un milliard de doses de vaccin livrés via le programme Covax (OMS)    Chasse aux profils pour l'éducation nationale    Hausse des cas au Maroc: affluence toujours en baisse vers les centres de vaccination    Dr Afif : la 3e dose du vaccin anti-covid protège "à plus de 90%" contre les formes graves de la maladie (vidéo)    Founders.ma, premier portail en ligne dédié à l'écosystème entrepreneurial de la région Marrakech-Safi    Après l'affaire Djokovic, Roland-Garros planche sur l'accueil des non vaccinés    Espagne : Albares très prudent sur le retour de l'ambassadrice du Maroc    France/Covid: le projet de loi instaurant le pass vaccinal adopté définitivement par le Parlement    Chine : à trois semaines des JO, les cas quotidiens de Covid-19 explosent    Fraude fiscale: d'anciens dirigeants et cadres de Wendel jugés à Paris    Banques: Le besoin en liquidité s'atténue à 64,8 MMDH en décembre 2021 (BAM)    Djokovic reviendra-t-il un jour en Australie ?    Maroc/Météo : Températures du jour en baisse sensible ce lundi 17 janvier    Une tempête hivernale « majeure » frappe l'est des Etats-Unis    Eruption et tsunami: gros dégâts aux Tonga, sans internet pour encore « deux semaines »    Poutine veut construire une liaison ferroviaire vers l'Arctique    Chercheurs: les personnes doublement vaccinées ont 20% moins de chance d'être réinfectées    Volkswagen va développer sa production de véhicules électriques en Chine    CAN : la Tunisie se rassure face à la Mauritanie (VIDEO)    CAN-2021 : l'Algérie s'incline face à la Guinée équatoriale    Après sa visite au Maroc, Staffan De Mistura face à la déraison du polisario    Maroc/France: Le Maroc et Israël sont les principales cibles du "Pegasus Project"    Les lois d'urgence sanitaire, deux ans de tempêtes au Parlement français    Casablanca : Un nouveau cimetière pour palier le manque d'espaces d'enterrement    Bilan de la puissante éruption volcanique et de l'effrayant tsunami dans le Pacifique    Sécurité en Europe : 18 scénarios US pour punir la Russie    Selon des activistes algériens, l'incendie dans l'entrepôt d'équipements militaires à Alger porte la signature de généraux    Le PPS s'active sur tous les plans pour leur rapatriement immédiat    Netflix : ces séries à ne pas manquer en janvier    Mali: décès à Bamako de l'ancien président Ibrahim Boubacar Keïta    José Manuel Albares satisfait de la coopération avec le Maroc en matière de canalisation des flux migratoires irréguliers    Coupe du Roi d'Espagne: Interrompu samedi, le derby sévillan se joue dimanche à huis clos    Open d'Australie: clap de fin pour le feuilleton Djokovic    Mehdi Bensaid reçoit la famille Megri après leur expulsion du domicile familial    L'Observatoire du travail gouvernemental dresse le bilan des 100 premiers jours de l'Exécutif    Bonne feuille : Jibril, il y a 42 ans...    L'Humeur : Le raï n'est pas non-algérien    Los Angeles: Des cambrioleurs dérobent un million $ en bijoux de la maison d'une actrice américaine    Magazine : Mohamed Jibril, la plume du perpétuel    Ricardo Bofill, l'architecte du Twin Center et de l'UM6P tire sa révérence    Covid-19: Report à la mi-mars du plus grand festival de BD de France    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



SM le Roi visite «Bayt Dakira» à la Médina d'Essaouira
Publié dans Albayane le 17 - 01 - 2020

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, a visité, mercredi à l'ancienne médina d'Essaouira, «Bayt Dakira», un espace spirituel et patrimonial de préservation et de valorisation de la mémoire judéo-marocaine, unique en son genre au sud de la Méditerranée et en terre d'Islam.
Cet espace historique, culturel et spirituel, abrite, après des travaux de restauration, la Synagogue «Slat Attia», la maison de la mémoire et de l'histoire «Bayt Dakira» et le Centre international de recherches Haim et Célia Zafrani sur l'histoire des Relations entre le Judaïsme et l'Islam.
La visite du Souverain à cet édifice traduit l'intérêt particulier qu'accorde SM le Roi, Amir Al-Mouminine, au patrimoine culturel et cultuel de la communauté juive marocaine, et Sa volonté permanente de préserver la richesse et la diversité des composantes spirituelles du Royaume et de son patrimoine authentique.
À Son arrivée à «Bayt Dakira», Sa Majesté le Roi a été accueilli par le Conseiller du Souverain, Président de l'Association Essaouira-Mogador, M. André Azoulay, avant d'être salué par les membres du Comité scientifique de «Bayt Dakira» et du bureau de l'Association Essaouira-Mogador, initiatrice de ce chantier, et les architectes chargés de la restauration de ce projet.
Le Souverain a ensuite été salué par le Grand Rabbin de Casablanca, M. Joseph Israel, et le Grand Rabbin M. David Pinto, avant de visiter la salle de prière «Slat Attia», l'une des synagogues les plus emblématiques d'Essaouira-Mogador qui reflète l'exceptionnelle singularité et la richesse du judaïsme marocain.
Le Souverain a, par la suite, été salué par Mme Audrey Azoulay, Directrice générale de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).
Ensuite, M. André Azoulay a présenté à Sa Majesté le Roi, Amir Al-Mouminine, les deux Livres Saints: Le Coran et La Thora.
A cette occasion, le chantre Michel Abittan a interprété des chants religieux, avant que le Grand Rabbin de Casablanca, M. Joseph Israel, ne prononce une bénédiction pour SM le Roi Mohammed VI, que Dieu Le préserve.
Par la suite, le Conseiller de SM le Roi, Président de l'Association Essaouira-Mogador, M. André Azoulay, a prononcé une allocution devant le Souverain dans laquelle il a affirmé que cette visite du Souverain scelle la renaissance de la ville d'Essaouira, qui a toujours été tournée vers le reste du Monde, notant que c'est un jour historique qui porte l'empreinte de "notre Maroc séculaire et millénaire qui a su protéger la très grande diversité, qui est la richesse centrale de notre pays".
"Cette maison est celle de la mémoire et de l'histoire. Elle est aussi celle de cette boussole marocaine dont le monde a besoin aujourd'hui, un monde en quête de repères, un monde qui tourne le dos à toutes ces valeurs qui sont celles de notre pays sous le leadership de SM le Roi, Amir Al-Mouminine", a ajouté M. Azoulay.
Ayant pour centre de gravité la Synagogue «Slat Attia», Bayt Dakira est un lieu de mémoire qui raconte par les objets, les textes, la photo et le film l'exceptionnelle saga du Judaïsme dans la ville d'Essaouira et de ses patrimoines : du cérémonial du thé à l'art poétique hébraïque, de l'orfèvrerie du filigrane de l'or et de l'argent à la broderie et à la confection de somptueux caftans, des arts culturels à la littérature et des rituels souiris à la synagogue aux grands comptoirs du négoce qui ont fait le rayonnement de Mogador au 18e et 19e siècle.
«Bayt Dakira», qui présente et explique tous les passages de la vie juive à Essaouira, de la naissance au décès et de la Bar Mitzvah au mariage, est également un lieu de pédagogie grâce au Centre de Recherches Haim et Célia Zafrani sur l'histoire des Relations entre le Judaïsme et l'Islam, qui constitue un espace d'échange entre les chercheurs de divers horizons et un espace de partage, de transmission et de résistance à l'amnésie.
A l'issue de la visite, Sa Majesté le Roi, Amir Al-Mouminine, a été salué par 27 personnalités de la communauté juive marocaine et du monde.
Les anciens peuvent reposer en paix. La mémoire juive marocaine a ses gardiens. De toutes générations et de toutes confessions, ces Marocains de naissance ou de cœur sont désormais mobilisés, chacun à son échelle et dans son espace de vie, pour préserver, perpétuer et faire rayonner le judaïsme marocain, composante singulière et souvent exemplaire de l'identité plurielle du Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.