Trois questions à Adil Terrab, président du Conseil préfectoral du tourisme de Meknès    «Dire non ne suffit plus»    Des journaux nord-macédoniens soulignent la reconnaissance internationale croissante de la marocanité du Sahara    Des placements privés pour les filiales d'Akwa    El Otmani appelle à privilégier la dimension territoriale    Covid-19: Débat sur la place de la culture dans «le Maroc d'après»    Venezuela: La pandémie comme vecteur de rapprochement…    Italie: le foot avec des spectateurs au stade, déjà?    Ligue 1: Yassine Boujouama signe son premier contrat pro avec Bordeaux    Pourquoi est-il vraiment dangereux d'utiliser son portable au volant ?    Le Maroc de tous mes espoirs!    La Fondation MAScIR prévoit la fabrication de 10.000 kits de diagnostic de la Covid-19 avant fin juin    Rabat revient, doucement et sûrement, à la vie…    Enseignement français au Maroc: les parents d'élèves obtiennent des avancées    GAM: « Comment les entreprises marocaines envisagent-elles leur stratégie de marques et communication ? »    Coronavirus : 45 nouveaux cas, 7.967 au total, jeudi 4 juin à 10h    Coronavirus : plus de 8 milliards de dollars de pertes pour les compagnies aériennes africaines    Abderrahmane El Youssoufi: Hommages et condoléances    Crime social    Fès: El Hammouchi veille sur le déroulement des opérations de contrôle    Justice: Le plan de transformation numérique pour bientôt    Pétrole: Les cours reprennent timidement    Le scénariste Hassan Lotfi n'est plus    André Azoulay : Essaouira prête pour le jour d'après    Les capacités de stockage de la SAMIR mises à la disposition des importateurs de produits raffinés    Appel à la réalisation de la justice sociale et territoriale    Le Polisario dans la nasse de la justice espagnole    Propagation en baisse et guérisons en hausse    Les personnes vivant dans la précarité se comptent par millions    Mohamed Benabdelkader : Le plan de transformation digitale de la justice sera dévoilé dans les prochains jours    Benzema a très envie de revenir à la compétition    Le Crédit Agricole du Maroc améliore son PNB au premier trimestre    Youssouf Amine Elalamy lauréat du prix Orange du livre en Afrique    Prolongation de l'exposition "Maroc: une identité moderne" à l'Institut du monde arabe de Tourcoing    La FNM lance un appel à concurrence pour l'acquisition d'œuvres d'artistes marocains    L'humoriste «Zerwal» n'est plus    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Formatage néolibéral, débat et combat    Poutine aura bien sa réforme constitutionnelle…    Lions de l'Atlas: Feddal sur les traces de Naybet?    Les messages de condoléances affluent au siège de l'USFP    La CAF décidée à sauver la saison 2020 des compétitions interclubs    La Fifa en appelle au bon sens    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    L'Amérique et ses démons    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les pharmaciens tiennent leur position avec conviction
Publié dans Albayane le 05 - 04 - 2020

Aux premières lignes du combat contre la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19), les pharmaciens ne ménagent pas leur énergie pour honorer leurs engagements vis-à-vis des citoyens, qui peuvent trouver auprès des officines conseil et réconfort en cette période de confinement.
Espace social et de santé par excellence, les pharmacies marocaines, au nombre de 12.000, sont plus que jamais résolues à poursuivre leur mission de la façon la plus appropriée qu'elle soit, particulièrement en ces temps où elles sont sollicitées pour des prestations qui dépassent le cadre étriqué de vente de médicaments.
Et pour faire face à une demande plus élevée que la normale, elles ont déployé les moyens nécessaires pour disposer de stocks abondants de médicaments et ce, malgré la ruée observée durant les jours ayant suivi l'annonce du premier cas confirmé de coronavirus au Maroc.
Au début, cette demande exponentielle a, certes, exercé une certaine pression sur les réserves, mais son effet s'est rapidement estompée pour laisser place à un climat de confiance en la capacité des officines à garantir la disponibilité des médicaments durant cette crise sanitaire.
Côté prévention contre le Covid-19, les pharmacies ont opté pour des mesures draconiennes à même de préserver la santé à la fois de leurs collaborateurs et des usagers.
A côté des affiches de sensibilisation qui ont investi les vitrines, on y a renforcé les outils de protection (gants, masques, gels hydro-alcooliques), au moment où des rubans ont été collés au sol pour faire respecter la distanciation. Globalement, on n'a pas oublié de se procurer des solutions pour désinfecter les pièces de monnaie.
« Nous jouons pleinement notre rôle d'autant plus dans ces conditions actuelles. Nous essayons d'être présents tout le temps pour orienter les patients et leur donner quelques conseils à suivre au quotidien pour rester à l'abri de cette pathologie », a confié à la MAP Oualid Amri, président du Syndicat des pharmaciens de la Wilaya du Grand Casablanca et vice-président de la Fédération nationale des syndicats de pharmaciens du Maroc.
C'est pour cette raison, a-t-il poursuivi, que les officines, fortes de leur abnégation, dévouement et patriotisme, ont décidé d'adopter un nouvel horaire de travail permettant d'assurer un service 24h/7j et ce, durant l'état d'urgence sanitaire décrété par le Maroc comme seul moyen inévitable pour garder le coronavirus sous contrôle.
« Les 12.000 pharmacies marocaines accueillent quotidiennement un million jusqu'à deux millions de personnes non seulement pour acheter des médicaments, mais aussi pour avoir des conseils et orientations, d'où le rôle majeur de ces espaces de santé », a fait valoir M. Amri, invitant les citoyens à rester chez eux et de se confiner comme il le faut pour vaincre ce virus.
Pour recevoir le flux important des patients dans de meilleures conditions de sécurité et d'hygiène, ce pharmacien a affirmé avoir mis en place toute une série de mesures préventives consistant notamment à la limitation du nombre d'accès des clients, le strict respect de la distanciation, outre l'installation de plexiglas sur les comptoirs et la désinfection des pièces de monnaie et des billets de banques.
Toutefois, a-t-il relevé, « les pharmacies ne peuvent pas toutes se doter de ces équipements », appelant les autorités publiques à leur fournir les moyens nécessaires (masques, gels hydro-alcooliques, etc) pour protéger les citoyens et l'équipe officinale.
Maillon fondamental dans la chaîne de sécurité sanitaire, les pharmacies semblent faire preuve d'une vigilance accrue en ces circonstances spéciales et veillent à remplir leur devoir éthique et professionnel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.