Une digitalisation « déshumanisée » n'atteindra jamais son objectif (Hassan Alaoui)    Transport/logistique: Abdeljalil souligne la nécessité d'asseoir une souveraineté nationale    Inflation au Maroc: Fitch alerte sur la détérioration des finances publiques    Maroc: la croissance prévue à 1,8% en 2022, selon la BAD    Congo-Cameroun. 347 km de fibres optiques    Zimbabwe. L'inflation atteint des sommets    Vidéos. Un étudiant marocain, accusé d'avoir combattu pour l'Ukraine, risque la peine de mort    Real Madrid vs Liverpool: Paris, capitale mondiale du foot le temps d'un duel de prestige    PSG : Achraf Hakimi était au courant pour la prolongation de Kylian Mbappé    Forfait, Riyad Mahrez s'offre des moments de détente à Marrakech    Anass Salah-Eddine : "Je peux m'adapter très vite"    Hépatite d'origine inconnue chez les enfants : 650 cas probables dans le monde    Intégration des étudiants d'Ukraine. Les solutions du ministère    L'Union africaine souligne la responsabilité des pays d'accueil dans la protection des réfugiés    Le Marocain Aomar Boum cosigne le livre «Wartime North Africa : A Documentary History, 1934–1950»    Le Congrès national de la Société marocaine de psychiatrie se penche sur la schizophrénie    Benslimane : Le 15e Festival national de zajal célèbre le «Zajal au féminin» du 3 au 5 juin    La 5ème édition des rencontres Internationales de Toumliline, du 31 mai au 2 juin    Sothema. Le chiffre d'affaires en hausse au premier trimestre 2022    UA : La solidarité agissante du roi Mohammed VI en Afrique, socle de l'engagement humanitaire du Maroc    Sahara : Le Burkina Faso appuie le plan d'autonomie comme seule et unique solution    La HACA signe une convention de partenariat avec le régulateur des médias capverdien    Revue de presse quotidienne de ce samedi 28 mai 2022    Marine Royale: 1,5 tonne de drogue saisie au large de Tanger    Les ventes à l'export de Chery ont augmenté de janvier à avril 2022    Indice mondial de performance des ports à conteneurs : Tanger Med en 6è position    Plus de 700 exposants de 55 pays, à l'occasion de la 27ème édition du SIEL    Chelsea annonce un « accord final et définitif » pour son rachat    Faouzi Lekjaa rend visite au Wydad    La revue de presse du samedi 28 mai    Maroc : interdiction d'une manifestation non autorisée contre la vie chère    Le secteur des assurances au Maroc appelé à relever plusieurs défis    Fusillade au Texas: la police sous le feu des critiques    Tottenham: Conte tranche pour son avenir    Météo au Maroc: les prévisions du samedi 28 mai    5 façons dont les partenariats de l'ONU favorisent la paix et le développement    Tests PCR : le Conseil de la Concurrence juge les marges des laboratoires "élevées"    Billets WAC-Al Ahly : « En ligne »...d'attente !    Nasser Bourita représente SM le Roi aux deux sommets extraordinaires de l'UA à Malabo    Le SIEL sera-t-il organisé en permanence à Rabat?    Fusillade au Texas : SM le Roi adresse un message de condoléances à Joe Biden    Casablanca : 1er championnat de lecture rapide et mind mapping en Afrique les 28 et 29 mai    Sommet extraordinaire de l'UA sur les questions humanitaires avec la participation du Maroc    L'ONU rend hommage à l'action des Casques bleus marocains déployés en RDC    «Yallah Rouh», nouveau single de Samira Saïd en dialecte marocain    Maintien de la paix: l'ONU exprime son « extrême reconnaissance » au Maroc    Patrimoine urbain : Appel au renforcement de l'arsenal juridique    Festival de Cannes 2022 : Sofia Saidi attire les regards sur le tapis rouge    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Après la pandémie, la reprise serait très difficile»
Publié dans Albayane le 07 - 04 - 2020

Abdellah El Fergui, président de la Confédération Marocaine de TPE-PME
Propos recueillis par Kaoutar Khennach
La conjoncture est de plus en plus dure pour les entreprises, qui sont sous le joug des effets de la pandémie, depuis le déclenchement de la pandémie. C'est le cas notamment des TPE et PME qui, depuis des années rament à contre courant pour survivre et sortir la tête de l'eau. Et pour avoir une idée claire sur la situation actuelle de cette frange qui constitue 95% du tissu économique, nous avons interviewé Abdellah El Fergui, président de la Confédération Marocaine de TPE-PME. Dans cette interview, A. El Fergui a évoqué, entre autres, l'impact de la pandémie sur cette catégorie d'entreprises et dévoilé les mesures urgentes pour les sauver de la faillite.
Al Bayane : La Confédération Marocaine de TPE-PME a publié une enquête sur les effets du Covid-19. Quels sont les résultats de cette enquête?
Notre Confédération Marocaine de TPE-PME a lancé une enquête du 18 mars au 6 avril auprès des TPE-PME, auto-entrepreneurs et coopératives pour recenser les effets de cette crise économique. Suite aux premiers éléments de cette enquête, 83% des TPE-PME, auto-entrepreneurs et coopératives sont à l'arrêt total et seulement 17% sont à l'arrêt partiel. Et lorsqu'on sait que ces types d'entreprises constituent plus de 95% d'agents économiques au Maroc avec presque 5 millions d'entreprises formelles et informelles, on connaît l'ampleur de la crise économique et sociale qui touche notre économie nationale. Nous avons constaté aussi que tous les secteurs sont touchés mais ceux des Services, Commerce, Bâtiment et l'Industrie sont les plus impactés. Et le nombre de postes d'emplois qu'on va perdre, se chiffrera à plus de 15 millions d'emplois, directs et indirects, formels et informels si le gouvernement ne réagit pas très vite pour accompagner ces entreprises.
Face à ces résultats, quels sont les principaux chantiers sur lesquels travaille actuellement la Confédération?
Suite à ces résultats et vu qu'on vient de publier les résultats de cette enquête, notre travail prioritaire est d'informer et sensibiliser les pouvoirs publics quant à l'ampleur des dégâts causés par le Covid-19. Nous devons agir très rapidement pour aider et accompagner ces TPE-PME, Auto-entrepreneurs et Coopératives afin d'éviter leurs faillites. Dès la création du Comité de Veille Economique (CVE), nous avons demandé que notre Confédération Marocaine de TPE-PME soit présente dans ce Comité, mais nous n'avons obtenu aucune réponse favorable. Nous voulons proposer des recommandations et faire entendre notre voix cette fois ci.
Quelles sont les mesures urgentes à mettre en place pour sauver la situation économique des TPE-PME impactées par le Covid-19?
Nous pensons que l'Etat doit créer un fond de soutien destiné aux TPE-PME, Auto-entrepreneurs et Coopératives. Les banques doivent aussi faciliter des lignes de crédit avec des taux très bas comme celui d'Entelaka et que la Caisse Centrale de Garantie (CCG) puisse garantir ces lignes de crédits à 95%, comme pour Damane Oxygène, qui est destiné au financement de fonds de roulement aux entreprises en activité uniquement. Le financement doit être adressé aussi aux entreprises qui sont en arrêt total et qui dépassent plus de 83%.
Comment voyez-vous la reprise des TPE-PME après la fin de la pandémie?
Après la pandémie, la reprise serait très difficile pour les petites entreprises, si on ne se prépare pas dès maintenant. Le gouvernement et les banques doivent alimenter les caisses à hauteurs de 5 millions en faveur de ces entreprises qui sont au bord de la faillite. Ces types d'entreprises n'ont pas besoin de millions de DH, comme c'est le cas de Damane Oxygène, mais les TPE-PME, Auto-entrepreneurs et Coopératives ont besoin de dizaines de milliers de DH pour combler le vide causé par ce mois de confinement et l'arrêt total de leurs activités en attendant la reprise.
Concrètement, quels sont vos principaux objectifs à l'avenir?
Nos principaux objectifs à l'avenir sont la survie de ces types d'entreprises, sensibiliser les pouvoirs publics de leurs besoins, les préparer pour la reprise. Se préparer au pire si la durée du confinement se prolonge. Les accompagner et les informer des mesures qui sont prises en faveur des TPE-PME, Auto-entrepreneurs et Coopératives.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.