Idiotorial : L'ovalie a son virus    Pour les joueurs, un été intense avant une année dense    Météo : le temps et les températures prévus ce lundi au Maroc    "Jemâa El Fna en live" Quand les artistes de la place subjuguent le public par des spectacles virtuels à distance    L'Oriental fashion show, une édition digitale inédite    Les Instituts Cervantès au Maroc lancent la seconde partie du cycle du cinéma en ligne "Clásicos contigo"    L'ambassadeur de Chine à Rabat salue l'initiative Royale en faveur des pays africains    La responsabilité de l'Algérie dans les violations des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf établie à l'ONU    Le WAC et le Raja pas du tout tentés pas des matches au stade Père Jégo    Les marchands non financiers anticipent une diminution de leur activité    Rapatriement de 290 Marocains bloqués au Canada    Le Maroc accueillera le premier Canopy by Hilton en Afrique du Nord    Le Parlement et le HCP renforcent leur coopération    L'Algérie veut que se tienne des élections en Libye    Safi en quarantaine : Le spectre du reconfinement plane sur d'autres cités    Coronavirus dans le monde : zones reconfinées en Espagne, le Maroc enregistre son bilan le plus lourd depuis mars    Macron s'exprimera à l'occasion du 14 juillet, une première    Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil dans le meilleur des PJD    Fraude aux cotisations sociales : la scandaleuse vidéo d'Amekraz qui aggrave son cas    Chelsea, Manchester United et Arsenal victorieux    Rapatriement des Marocains bloqués en Turquie : 2 nouveaux vols et 230 citoyens transportés samedi    Castex et Macron mettent les «bouchées doubles»    Hong Kong: c entre Londres et Pékin    NordinAmrabat testé positif au Coronavirus !    Raja Jeddaoui, la star du 7e art arabe n'est plus    Phraséologie humaniste, Horreur impérialiste    Grosse chaleur du dimanche à mardi dans plusieurs provinces du Royaume    Coronavirus : la région de Marrakech-Safi est la plus touchée ce dimanche    Serie A: large succès de la Juventus et de l'AC Milan    Tarik Haddi, nouveau président de l'AMIC    Des ministres gaffeurs!    Nabil Benabdallah: «Se départir des velléités colonialistes»    L'ANP et l'AFD pour un développement durable et compétitif des ports    Casablanca: placé en garde à vue, il meurt après un malaise    La Fédération appelle à des assises nationales sur la presse et les médias    Covid-19 : l'actrice égyptienne Raja Al Jadawi n'est plus    Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien dans les camps de Tindouf    Message du roi Mohammed VI au président de l'Algérie    Radouane Amine : « Nous défendons la thèse mettant l'humain au centre de tout modèle de développement »    Comment Royal Air Maroc se prépare à l'austérité    Ragaa El-Guiddawi emportée par le Coronavirus    Un organisme de l'ONU pointe la responsabilité du régime algérien dans les violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf    PJD: le communiqué de la honte    Patriotisme fiscal : l'urgence d'un élan patriotique dans le domaine de l'impôt    Le trauma colonial algérien encore vivace, le président Tebboune réclame des excuses françaises    Fête de l'indépendance des USA: Le Roi Mohammed VI félicite le président Trump    Danemark : La Petite Sirène de Copenhague vandalisée et accusée de racisme    «L'art pour l'espoir»: 27 regards à l'ère de la pandémie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Il ne faut pas sous-estimer les scientifiques africains»
Publié dans Albayane le 14 - 05 - 2020

Andry Rajoelina, président de Madagascar
Par Romuald Djabioh
Dans un entretien accordé à la presse internationale récemment par visioconférence, Andry Rajoelina, président de Madagascar, a défendu avec brio le Covid-Organics. Cette décoction produite par l'institut de recherches appliquées de Madagascar est un remède fabriqué à base de l'artemisia et d'autres composantes médicinales, peut-on constater aux travers de ses propos.
En effet, répondant aux multiples questions posées par nos confrères, notamment France24 et RFI, ce dernier a mis en exergue et en toute objectivité, la capacité de l'Afrique, en l'occurrence de Madagascar à pouvoir se doter des structures scientifiques adéquates, du capital humain compétent, pouvant aboutir à des résultats probants au profit de l'humanité. « Il ne faut pas en fait sous-estimer les scientifiques africains », a-t-il déclaré en substance en réponse à une question qui consistait à remettre en cause, voire à discréditer avec doigté le remède trouvé : Covid-Organics.
Dans le même ordre d'idées, aux travers d'arguments dissuasifs et explicites, Rajoelina a soutenu son point de vue. A la question relative aux composantes du remède, il en ressort que le Covid-Organics serait essentiellement réalisé à base des plantes médicinales, notamment l'artemisia soit 62%, mais aussi des plantes endémiques médicales du pays. Ceci dit, il a émis l'idée selon laquelle la recette de ce remède révolutionnaire et contemporain ne saurait faire l'objet d'une quelconque annonce globale actuellement et que des surveillances cliniques au niveau régional seraient d'actualité. Il a également souligné qu'à travers ce produit, il serait question de l'utilisation de la décoction, qui serait en fait une méthode, une action de faire bouillir dans de l'eau, des plantes médicinales pour l'extraction des principes actifs, que cette décoction proviendrait de la médecine traditionnelle connue et reconnue de par ses effets.
Et comme si cela ne suffisait pas, toujours à titre dissuasif, le numéro 1 de Madagascar a illustré son argumentaire en présentant à ses interlocuteurs et aux yeux du monde l'un des « bijoux » produits par l'institut de recherches appliquées du pays : Madécassol, produit par la société Bayer qui d'après ses dires produirait des centaines de médicaments qui seraient des produits issus des recherches de ladite institut…
Par ailleurs, il n'a pas hésité à renvoyer à ses interlocuteurs moult interrogations quant aux dommages collatéraux causés par l'usage des médicaments provenant de grands groupes pharmaceutiques occidentaux. A titre d'illustration pour soutenir sa thèse, le groupe Mediator de Jacques Servier, dont il laisse entendre à travers son raisonnement, qu'il n'aurait reçu aucune autorisation pour produire ce médicament anti-diabétique qui aurait eu des conséquences désastreuses sur l'Homme (…).
Aussi, pour renchérir davantage ses propos, une autre illustration a été de mise. Celle relative aux professeurs Bernard Debré et Philippe Even, qui d'après lui auraient présenté près de 68 médicaments fabriqués par des laboratoires prestigieux, qui non seulement ne soigneraient pas, mais qui seraient également selon les producteurs desdits produits dangereux et mortels. Il a rappelé que ces remèdes seraient pourtant distribués en Afrique et ailleurs et qu'il n'aurait entendu aucun son de cloche venant des Organismes internationaux (OMS) ou des scientifiques qui mettent en cause l'efficacité du covid-organics.
« Vous savez, dans ce remède, on parle beaucoup de l'artemisia(…). J'ai quand même une question à vous poser : si ce n'était pas Madagascar ? Si c'était un pays européen qui aurait découvert ce remède, est-ce qu'il y aurait autant de doutes ? Je ne pense pas. Je peux vous dire aujourd'hui, que les cas des malades à Madagascar, et aussi ceux qui ont pris ce médicament ; nous avons des preuves que nous avons pu soigner nos malades », a-t-il affirmé.
En conclusion, il est à rappeler que plusieurs pays africains ont déjà reçu le Covid-Oganics. La Guinée équatoriale et le Tchad en sont des exemples concrets.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.