Mauvaise gestion du patrimoine architectural de Casablanca: Le gouverneur limogé    Rabat: Laftit se réunit avec les partis non représentés au Parlement    Ouverture partielle des frontières: Les agences de voyages exclues    Coronavirus : une nouvelle tranche d'aides au profit des ménages de l'informel    Présidentielle en Pologne: Le conservateur Andrzej Duda rempile    Maroc/Covid-19: la répartition des 191 nouveaux cas par région    Rush sans précédent sur les vols de RAM    Coronavirus au Maroc: les derniers chiffres inquiètent le département d'Aït Taleb    Mahi Binebine n'ira pas à Perpignan    L'approvisionnement en eau potable pose problème à Meknès et Fquih Ben Saleh    Une première médicale à Dakhla    Reconfinement local suspendu en Espagne, nouveau couvre-feu en Afrique du Sud    Jim Ratcliffe, le milliardaire britannique qui veut s'offrir l'usine Daimler de Moselle    Spike Lee appelle à déboulonner les statues à l'effigie des "héros" des Etats esclavagistes    Reprise économique et préservation de l'emploi, deux priorités pressantes du PLFR    Le Laboratoire de l'info : Spécial paix au Proche-Orient (Vidéo)    En-Nesyri buteur sur une passe de Bounou    Feddal débarque au Sporting Lisbonne    Pour Mendy, le pic de forme arrive à point nommé    La reprise de la demande intérieure pourrait faire rebondir l'économie marocaine en 20214    Pourquoi Christopher Nolan ne veut pas de chaise sur ses tournages ?    Le CCM dévoile les projets de films admis à l'avance sur recettes    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Abdeladim Chennaoui    Victime de ses clusters : Tanger en portes closes    Le Bureau politique regrette que la majorité n'ait pas été associée à la préparation de la loi de Finances rectificative    Mauvaises langues    Le frère de Serge Aurier tué dans une fusillade    UFC : le nigérian Kamaru Usman conserve son titre!    Vers un reconfinement de Casablanca ?    Fermeture de l'Aéroport Ibn Battouta : Aucune décision prise pour le moment    Le détournement des aides humanitaires destinées aux camps de Tindouf se poursuit    Aïd Al-Adha: plus de 7,2 millions de têtes identifiées    Liga: Lionel Messi égale Thierry Henry !    «L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières»    Des restaurants fermés pour non-respect des mesures de distanciation    Coronavirus: l'urgence d'une relance économique plus verte    Bulgarie: Le président réclame la démission du gouvernement «mafieux»    La relance du tourisme au menu du Conseil de gouvernement    Le roi Mohammed VI a écrit au président du Monténégro    Essaouira reprend son souffle    Manchester City: le TAS annule la sanction de l'UEFA    Les Frères Naciri réalisent et produisent «Malheur Malheur» de Maître Gims    Lekjaâ veut un contrat programme entre la FRMF et la DTN    La RAM est-elle moins stratégique que Air France-KLM?    Un artiste charismatique s'en va    Données personnelles : Trois programmes Data-Tika lancés par la CNDP    Retour béni    Turquie: l'ancienne basilique Sainte-Sophie redevient mosquée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le roman de Saeida Rouass adapté à l'écran par un producteur hollywoodien
Publié dans Albayane le 03 - 06 - 2020


Quand la littérature inspire le 7e art
Omayma Khtib
Un grand pas vers hollywood pour la romancière Saeida Rouass, à travers son roman «Assembly of the Dead», qui sera adapté à l'écran par le producteur hollywoodien Ronald L Carr.
Publié en 2017 et basé sur des faits réels, le récit que raconte Saeida à travers son roman intitulé «Assembly of the Dead» puise sa source dans son pays d'origine, le Maroc. Attiré par l'histoire de ce livre, le producteur Ronald L Carr compte l'adapter au cinéma.
«Le roman m'a séduit dès sa publication, mais à l'époque j'avais beaucoup d'autres projets en cours. Je venais tout juste de démarrer la préparation du long métrage franco-turc, Scent of My Daughter». Explique Ronald L Carr. L'histoire du roman de Saeida Rouass était si puissante qu'elle avait marqué le producteur hollywoodien. Et apprenant que les droits d'auteur du livre était toujours disponible au début de cette année, Ronald L Carr a décidé de le produire.
«Assembly of the Dead», plonge le lecteur au cœur de l'histoire vraie de Moorish Jack the Ripper, un assassin qui a ôté la vie à 36 femmes au début du XXe Siècle. La romancière avait vécu six mois au cœur de Marrakech pour mener à bien ses recherches. C'est ce qui lui a permis de se familiariser avec l'endroit, mais aussi d'apporter plus d'authenticité à son roman riche en détails et méticuleusement documenté.
«Je suis très enthousiaste à l'idée que «Assembly of the Dead» devienne un film ou une mini-série», a exprimé Saeida Rouass. «L'histoire du Maure Jack l'Eventreur et des femmes qu'il a ciblées a captivé mon imagination pendant un certain temps, ainsi que l'histoire du Maroc au début du XXe Siècle. J'espère que ce projet apportera ce moment de l'histoire, situé dans les ruelles de Marrakech, à un public plus large », poursuit-elle.
La romancière londonienne d'origine marocaine travaille actuellement sur la suite de «Assembly of the Dead» ainsi que sur le second volet d'une trilogie Library of Untruths dont la trame se situe à Fès en 1912. Le producteur Ronald L Carr prévoit adapter également cette histoire à l'écran.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.