Marrakech: la DGSN met la main sur trois criminels    Marrakech dans le top 25 de « TripAdvisor »    Météo : temps chaud, averses et passages nuageux ce dimanche    C1- Classement des buteurs: Lewandowski conforte son avance    Ça chauffe au Liban, un policier tué et 238 personnes blessées    Juventus : Sarri passe à la trappe, Pirlo nommé entraineur    Un matelas anti covid-19 pour Messi    Champions League: le Barça et le Bayern passent en quart (VIDEOS)    Vidéo : Manifestations explosives contre les pouvoirs en place    Le député M'jid El Guerrab: « Le nombre de décès au Maroc demeure presque 100 fois inférieur par rapport à la France »    La Botola a désormais un nouveau leader    Coronavirus : 1.345 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 32.007 cas cumulés samedi 8 août à 18 heures    Coronavirus : record de 1345 cas positifs au Maroc ce samedi    Selon un flash Covid-19 élaboré par l'ONMT Marrakech a une prépondérance des chambres d'hôtel de 74% tout comme Rome    Covid-19 : Fermeture du port de Laâyoune jusqu'à nouvel ordre    Fonds d'investissement stratégique : le décret arrive au parlement    Tanger : La Marine Royale saisit 1200 kg de chira    Fati Jamali confirme sa contamination par le nouveau coronavirus    Explosions au Liban: Moulay Hicham et Cheikh El Kettani blessent les Libanais    OCP fête son siècle d'existence    Marché des changes: le dirham quasi-stable face à l'euro    Arrivée à Beyrouth de l'aide marocaine médicale et humanitaire    Rabat constitue son parc à sculpture    Un concours pour révéler les talents arabes du court-métrage    Le chômage poursuit son envolée au deuxième trimestre sous l'effet du Covid-19    La finance participative, un écosystème en perpétuelle évolution    Rachid Yazami : Je n'en reviens toujours pas qu'une telle quantité de nitrate d'ammonium ait été stockée pas loin du centre de Beyrouth    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    Macron réclame une enquête internationale    Berkane s'offre le WAC    Rentrée scolaire 2020-2021 : Démarrage des cours le 7 septembre    La hausse des cas touchés par le coronavirus perçue différemment    Aguerd vers Rennes et En-Neysiri en quart de l'Europa League    Examen de passage pour Gattuso    Des fresques murales égaient la kasbah de Bni Ammar    Casey Affleck, en père protecteur dans un monde sans femmes dans "Light of My Life"    "Même pas mort", nouveau roman de Youssef Amine El Alamy    Une mosquée incendiée dans le sud-ouest de la France (VIDEO)    La MAP lance la version arabe de son magazine mensuel «BAB»    Hit Radio : «Momo Morning Show» reprendra en septembre    Le président Ouattara a reçu un message du roi Mohammed VI    Macron à Beyrouth : la colère des Libanais contre leurs dirigeants (vidéos)    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen au sujet du détournement de l'aide humanitaire par le Polisario et l'Algérie    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mahi Binebine, Giosuè Calaciura, Souad Labbize boycottent la cérémonie de remise
Publié dans Albayane le 10 - 07 - 2020


Prix Méditerranée 2020
M.N.Y
«Nous n'assisterons pas à la cérémonie de remise des Prix Méditerranée 2020», c'est avec ces mots que les écrivains à savoir Mahi Binebine (Rue du Pardon, Stock. Prix Méditerranée 2020), Giosuè Calaciura (Borgo Vecchio, Notabilia. Prix Méditerranée étranger 2020), Souad Labbize (Je franchis les barbelés, Bruno Doucey. Prix Méditerranée poésie 2020) ont annoncé leur déclination de l'invitation des organisateurs à assister à la cérémonie de remise des prix.
«Le Prix Méditerranée nous a honorés lors de son palmarès 2020. Une telle distinction nous a personnellement réjouis venant d'une institution fondée par les défenseurs d'une certaine idée de l'espace méditerranéen, notre mare nostrum, et «des diversités fondatrices de son identité».
Or, dans la situation politique actuelle à Perpignan, les turbulences que traverse le Centre méditerranéen de littérature (CML), organisateur de ce prix parrainé par la ville, nous amènent à décliner l'invitation à assister à la cérémonie de remise des prix prévue le 3 octobre prochain. », peut-on lire dans un communiqué publié par Mahi Binebine sur sa page facebook. Quelles sont alors les vraies raisons de ce retrait?
Les trois plumes ont souligné que cette discision est due au refus de « l'instrumentalisation de la culture à des fins idéologiques ou politiques».
«Cette décision est motivée par notre souhait d'éviter tout amalgame et toute récupération ou instrumentalisation de la culture à des fins idéologiques ou politiques. En ces moments d'incertitude, et plus que jamais, l'hospitalité, le vivre ensemble et la bienveillance n'ont pas de prix. Ou plutôt si, celui de l'engagement et de la solidarité», précise la même source.
Et d'ajouter : « par notre refus, nous souhaitons éveiller les consciences face aux idéologies du rejet et du repli sur soi. En cela, nous restons fidèles à l'éthique, aux principes et aux valeurs qui nous habitent et qui, nous l'espérons, traversent nos œuvres respectives».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.