La chaîne française M6 interdite en Algérie après la diffusion d'un documentaire au vitriol    Cameroun : dix ans de réclusion pour des militaires ayant abattu deux femmes et leurs enfants    Présidentielle en Côte d'Ivoire : le représentant de l'ONU appelle à la «retenue»    Au Mali, l'ex-ministre de la défense Ba N'Daou nommé président de transition    Affaire Aït El Jid : le procès du pjdiste Abdelali Hamieddine reporté au 30 mars 2021    Royal Air Maroc va réduire sa flotte pour s'adapter à la crise    Tourisme : les conséquences de la crise au Maroc (chiffres)    Le produit net bancaire du groupe BCP s'est amélioré    Elections : La bataille des jeunes a commencé    Tourisme : Marrakech affûte ses armes pour la reprise    « Boost with Facebook » arrive au Maroc    CORPS SECURITAIRE DE NOUVELLE GENERATION : LA METHODE HAMMOUCHI    Lesieur Cristal : Plus de 2 MMDH de chiffre d'affaires réalisés au 1er semestre    L'actrice Mariem Hussein arrêtée à Dubaï    Les lunettes de vue offrent une protection contre le coronavirus [Etude]    Casablanca: gigantesque incendie à Sidi Bernoussi    Moha Ouali Tagma désigné membre de la délégation de haut niveau à l'OIF    Joe Biden. « 200 millions d'Américains morts du Covid »    Le rythme de progression de la masse monétaire poursuit son accélération    Djokovic: « Nadal reste le favori pour Roland-Garros »    Les omissions coupables de Human Rights Watch    Voici le temps qu'il fera ce mardi    Région de Rabat: il menace les policiers avec son chien    Tunisie: un reconfinement est-il possible ?    AIEA: Le Maroc préside la 64e conférence    Reportage de M6: les autorités algériennes contre-attaquent    Taqa Morocco: Le RNPG recule    Botola: le Hassania d'Agadir tombe à Oued Zem (VIDEO)    Le déroulement de la rentrée scolaire au menu du Conseil de gouvernement    Jawad Yamiq proche du Getafe    En Allemagne, des milliers de manifestants demandent à l'UE de prendre en charge les réfugiés    L'hôpital des FAR prodigue des soins permanents aux brûlés de l'explosion de Beyrouth    Reda Boudina expose sa démarche du graffiti    La CGEM publie un guide sur la "Cybersécurité en entreprise"    Le Covid-19 a un impact "dévastateur " sur les populations les plus vulnérables    Michael Lonsdale, le comédien pèlerin, est décédé    Officiel: El Haddadi éligible pour représenter le Maroc    Une consécration de l'engagement du Royaume pour une pratique sportive saine    Italie: débuts flamboyants pour la Juve de Pirlo    Football : Nayef Aguerd débute bien la saison en France    Le Maroc s'est distingué par son engagement en faveur d'une solution pacifique libyo-libyenne, affirme un institut d'études slovène    Des centaines de sans-papiers entament un périple de 700 Km    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Bolivie: La présidente par intérim se retire de la course à la présidence    Le roman des énigmes    «M'ZORA CARAVANE»: plus de 30 artistes internationaux à l'honneur    «Le Fez Art Lab», un nouvel espace culturel à Fès    Quatre productions marocaines en lice au Festival du film arabe de Malmö    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El Ouafi appelle à un mécanisme participatif de dialogue et de concertation
Publié dans Albayane le 11 - 08 - 2020

Préconisé entre les conseils régionaux et les représentants des MRE
La ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l'étranger, Nezha El Ouafi, a appelé, lundi à Rabat, à examiner les moyens à même de mettre en place un mécanisme participatif de dialogue et de concertation entre les conseils régionaux et les représentants des Marocains du monde.
Mme El Ouafi intervenait lors d'une rencontre scientifique organisée par le ministère à l'occasion de la Journée nationale du migrant célébrée le 10 août de chaque année, en partenariat avec plusieurs institutions nationales, sous le thème « afin de renforcer la contribution des Marocains résidant à l'étranger dans les chantiers de développement nationaux ».
Elle a à cette occasion précisé que les régions sont appelées à mobiliser cette catégorie de citoyens pour participer, aux côtés d'autres acteurs, à la mise en place et à la mise en œuvre de plans de développement, au premier rang desquels figure le chantier de la régionalisation avancée au Maroc en tant que nouveau système de gouvernance territoriale.
De ce point de vue, la ministre déléguée a souligné la nécessité d'adopter une approche participative et de consacrer la pratique démocratique locale, ainsi que d'intégrer la dimension de la migration dans les stratégies et plans de développement régional, en plus de créer un mécanisme de coordination basé sur la convergence de ces plans et les orientations de la politique nationale relative aux affaires des Marocains du monde.
Au cours de cette rencontre scientifique, Mme El Ouafi a évoqué également les opportunités d'investissement et les potentialités disponibles pour mobiliser les compétences des Marocains du monde afin de « contribuer efficacement au développement de l'économie nationale, dans divers domaines, tels que l'agriculture, l'industrie, le tourisme et les énergies renouvelables ».
Elle a également relevé que les Marocains résidant à l'étranger ont réalisé plusieurs projets réussis dans différentes parties du Royaume, regrettant toutefois le manque d'initiatives visant à faire connaitre les opportunités d'investissement les plus importantes auprès des Marocains du monde, la complexité de certaines procédures administratives, outre des obstacles sur lesquels butent les porteurs de projets d'investissement.
La responsable a par ailleurs mis l'accent sur la volonté du Maroc de mobiliser ses compétences résidant à l'étranger et de les considérer comme des acteurs actifs du développement économique et social et un levier pour encourager l'investissement et transférer les expertises et le savoir, à travers une méthodologie basée sur la promotion de ces compétences à s'organiser en réseaux et de cadrer leur contribution à la défense des intérêts du Royaume et les impliquer dans la consolidation des relations de partenariat entre les différents acteurs au Maroc et les pays d'accueil.
Dans ce contexte, Mme El Ouafi a mentionné que, ces dernières années, de nombreux réseaux marocains de compétences résidant à l'étranger ont vu le jour dans plusieurs pays.
Parmi les programmes importants par le biais desquels les compétences des Marocains résidant à l'étranger sont mobilisées, la ministre déléguée a évoqué un programme de soutien et d'encouragement aux investissements des Marocains du monde à travers la mise en œuvre d'un programme de soutien et d'accompagnement des porteurs de projets des Marocains du monde, qui repose sur la communication et l'identification du potentiel d'investissement au Maroc. Il s'agit aussi de l'orientation et l'accompagnement de la création de projets à travers ses différentes étapes, tout en œuvrant à développer des partenariats au niveau local afin de inciter les MRE à investir dans leurs régions d'origine.
Mme El-Ouafi a aussi passé en revue plusieurs programmes qui ont été mis en œuvre notamment la création d'un fonds spécial de soutien aux investissements des Marocains résidant à l'étranger, la création de la « Région 13 » en 2017, et le lancement du programme (MRE ACADEMY) en partenariat avec l'Office national de la Formation Professionnelle et de la Promotion de l'Emploi, ainsi que la préparation du lancement du projet (GREEN MRE ACADEMY) concernant la contribution des compétences marocaines dans le domaine de l'environnement et du développement durable en partenariat avec l'Institut de recherche sur l'énergie solaire et les énergies renouvelables.
Deux ateliers sont au menu de cette rencontre dont le premier concerne la contribution des Marocains résidant à l'étranger aux projets de développement nationaux, et le second porte sur l'entrepreneuriat et l'investissement, la participation des secteurs ministériels et des institutions nationales concernés, ainsi que les réseaux de compétences marocaines à l'étranger. Ont participé à cette rencontre plusieurs personnalités dont le secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine résidant à l'étranger (CCME), Abdellah Boussouf, le représentant de la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l'étranger, Nabil Alami, le directeur général de l'Institut de recherche sur l'énergie solaire et les énergies renouvelables, Bader Iken, et le président de la Région 13 à la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Karim Ammour.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.