Coupe de la CAF: on connaît l'adversaire de Berkane en finale    Enseignant décapité en France: les derniers éléments de l'affaire    Vents poussiéreux et aveuglants s'abattent sur Settat (VIDEO)    Subvention des projets artistiques : El Ferdaous fait le point    Le roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances à la famille de feu maître Ahmed Dghrni    Coronavirus : Casablanca, Rabat, Tanger, Marrakech…la situation dans chaque ville    Maroc. L'école, un enjeu vital    Quatre tonnes de résine de cannabis saisies près d'Al-Hoceima    Investissements publics. Ce que prévoit le gouvernement pour2021    Tennis : Lajovic, Rublev et Zverev, le tiercé gagnant    Présidentielle US : Insultes, attaques, tous les coups seraient-ils permis en campagne ?    Les Etats-Unis saluent le leadership de S.M le Roi dans les questions d'intérêt commun    L'ONMT donne un coup d' accélérateur à son plan de relance touristique national    La FIFA inaugure un programme exécutif de lutte contre le dopage    Diego Costa absent face au Bayern    Larbi Naji, fidèle combattant de Berkane    L'Alliance du Pacifique réitère son appui au Plan d'autonomie au Sahara    Installation de la Commission des droits de l'Homme de Fès-Meknès    Moscou prêt à un gel russo-américain du nombre de têtes nucléaires    Athènes demande à l'UE d'examiner la suspension de l' union douanière avec Ankara    Asha, la nouvelle révélation marocaine de la chanson espagnole    El Jadida : Une mineure dénonce son père incestueux    Sahara marocain : Le «Polisario» poursuit ses provocations sous le regard de la MINURSO    Scandale de l'arbitrage : le Raja se plaint auprès de la CAF    Covid-19, pas de vaccin avant 2021    Il existerait six types différents de coronavirus [Etude]    Projet de loi de finances : ce qui est prévu pour la Santé    Convention entre Rabat et Madrid pour lutter contre la criminalité    Atlantic Free Zone. MEDZ et DMA signent pour une extension    Marrakech: le musée Yves Saint Laurent rouvre ses portes    Institut français du Maroc : le post-Covid-19 sera digital !    Les mesures restrictives prolongées à Jerada    Le match Zamalek-Raja sera-t-il reporté ? Les explications d'un ancien membre de la CAF    JESA en mission pour la réalisation d'une Cité Olympique à Abidjan    Benabdallah: «le quotient électoral n'est pas du tout une obsession des Marocains»    Relance économique: des mesures fiscales pour contrecarrer les répercussions du covid    Tourisme: l'ONMT passe à la vitesse supérieure    Un colloque dédié au secteur de la presse à l'initiative de l'ANME    Débat du siècle. Combattre l'économie turque mène en enfer    Le PLF-2021, un projet réaliste qui tient compte des «capacités objectives»    IDE : le Maroc s'accapare la 9ème place dans la région MENA en 2019 [Rapport]    Hakimi, l'ailier qui déborde d'ambition à l'Inter    Boujemaâ Lakhdar, le maître    Le Maroc récupère 25.500 pièces archéologiques rares    Cinemed. Les films marocains cartonnent au festival de Montpellier    "La lecture, acte de résistance": «Un élan de solidarité citoyenne pour sauver le livre»    Bolivie: Le dauphin d'Evo Morales vainqueur de l'élection présidentielle    France: le gouvernement annonce un plan d'action contre la radicalisation    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De précieuses découvertes archéologiques datant d'au moins du 2è siècle avant J.C
Publié dans Albayane le 27 - 09 - 2020

Des fouilles archéologiques effectuées récemment par l'Association Marocaine pour la Recherche et la Protection Archéologique sous-marine ont mené à des découvertes précieuses tout au long du littoral au nord de Safi entre Sidi Bouzid et Cap Beddouza sur près de 30 km.
Selon Redouane Bourga, membre fondateur et vice-président de ladite association, ces découvertes archéologiques pourraient remonter au 2è siècle avant J.C. et même à l'âge de bronze (2000 ans, de 2700 à 900 av. J.-C.).
Ces découvertes précieuses sont de nature à élucider certaines questions se rapportant à Tighaline, la cité engloutie sous la mer, ses frontières et le mode de vie adopté par ses habitants, a-t-il expliqué dans une déclaration à la MAP, estimant que ces découvertes archéologiques pourraient être les vestiges de cette ville engloutie sous l'Océan Atlantique.
M. Bougra, également instructeur de plongée sous-marine et moniteur fédéral de 1er degré, a fait remarquer que le littoral de Safi est riche d'un patrimoine archéologique si varié et des trésors archéologiques subaquatiques en quête de valorisation, relevant que l'association compte mener d'autres expéditions scientifiques dans cette région très étendue pour y révéler d'autres vestiges archéologiques de nature à élucider la question de cette cité engloutie par la mer.
L'Association Marocaine pour la Recherche et la Protection Archéologique sous-marine" a vu le jour en 2013 par des Safiots passionnés de la plonge sous-marine notamment ceux, qui portent cette "forte détermination" à agir pour la protection des richesses archéologiques de son littoral.
Cette association se fixe pour mission aussi de valoriser ce patrimoine par l'exploration, la découverte mais également par son inventaire.
Les actions et l'engagement sans faille de cette association en faveur d'un tourisme écologique et responsable ont été couronnés en 2019 par l'obtention de l'un des prix décernés lors de la 3ème édition des "Trophées Lalla Hasnaa Littoral durable", qui récompense les meilleures initiatives en faveur du littoral.
L'association qui ambitionne, en outre, d'attirer l'attention sur l'impératif de sauver les trésors sous-marins, compte à son actif plusieurs découvertes si précieuses et d'une grande portée scientifique qui seront inscrites en lettres d'or dans le patrimoine archéologique sous-marin au Maroc.
Il s'agit notamment de la découverte d'une épave d'un navire militaire au large de Safi, celui du bateau à vapeur anglais "Baynyassa SS", qui aurait échoué, en été 1918, au large de la plage de Sidi Toual (15 km au sud d'Agadir), la découverte des canons de la Sekkala de Safi, la découverte du lieu où, avait échoué le navire "Nicolas Paquet" au Cap Spartel au large de Tanger.
L'association a aussi découvert des grottes préhistoriques ainsi que des ossements humains fossilisés de Ain El Moucha dans la zone de Cap Beddouza (30 km de Safi) et les vestiges d'un navire de guerre vieux de plus de quatre siècles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.