La généralisation de la couverture sociale, un projet avant gardiste en Afrique et dans le monde arabe    Covid-19 : Monaco allège ses restrictions et rouvre ses restaurants    Sahara : Elliott Abrams soutient à nouveau le Maroc, un coup dur pour les séparatistes et Alger    Le Conseil de gouvernement adopte 'un projet de décret relatif à la réorganisation de la CMR    Blockchain et Immobilier : le grand défi    3ème promotion de Madaëf Eco6 : la Société de Dévelopement Saïda annonce les lauréats    La BVC débute en hausse    La FAO et l'UA publient un guide pour renforcer le commerce des produits agricoles en Afrique    Piratage : Londres "gravement préoccupé" par des "activités malveillantes" de la Russie    Achraf Hakimi ne quittera pas l'Inter Milan    Botola Pro D1 / WAC-MCO (1-1) : Fakher et El Kaâbi font barrage devant le Wydad !    MAT-RCA ce soir à Rabat (22h00) : Le Raja pour réduire l'écart avec le Wydad, le Moghreb de Tétouan pour s'éloigner de la zone rouge !    Footballeurs marocains de l'étranger : Accusé de geste obscène, Hamdallah a été blanchi !    L'Icesco lance la 2e édition de ses programmes ramadanesques    Vaccins anti-Covid : le patron du laboratoire Pfizer évoque la possibilité d'une troisième dose    Les prières des Tarawih sont-elles effectuées à Fès ?    Commission supérieure arabe de normalisation : appel à mettre en œuvre les conclusions de la réunion de Rabat    VACCIN, ES-TU LÀ?    Les radios historiques de Fès et Tanger désormais en 24/24    L'Académie du Royaume du Maroc publie « Tebraâ », un recueil qui célèbre la poésie féminine Hassanie    Raja: Chebbi dévoile ses ambitions (VIDEO)    Botola Pro D1 / 12è journée: le classement général    Coronavirus : le Maroc suspend ses liaisons aériennes avec 13 nouveaux pays    Recherche : 300 Bourses d'excellence octroyées    Programme «Horizon 2020» : 6,88 millions d'euros pour 69 projets de structures de recherche marocaines    6 chantiers et 31 projets prévus : La Douane dévoile son plan stratégique 2023    Votre e-magazine Challenge du vendredi 16 avril 2021    États-Unis: une fusillade à Indianapolis fait huit morts    Prix à la consommation pendant Ramadan: Les produits les plus touchés    CNOM : La liste des athlètes marocains qualifiés pour les JO de Tokyo sera annoncée en juillet prochain    Nasser Bourita s'entretient avec le commissaire européen au Voisinage et à l'Elargissement    Généralisation de la protection sociale : Les réactions des agriculteurs (reportage)    Météo : Pluies et averses orageuses sur plusieurs régions ce vendredi 16 avril    UA: le Maroc plaide pour inscrire la sécurité sanitaire en Afrique comme point permanent à l'ordre du jour du COREP    Conseil de gouvernement : Adoption d'un projet de décret relatif à l'organisation judiciaire    Maroc - Egypte : M. Bourita s'entretient avec son homologue égyptien    Mali : la date des élections présidentielles fixée au 27 février 2022    L'ONU condamne avec fermeté    Les lauréats des «Couleurs d'Al Aqsa» primés    «Trilogie Marocaine 1950-2020» au musée national de Madrid    «Je me suis engagé à faire entendre la voix des habitants des montagnes»    «Hididane» aimé, «Hdidane» plagié ... par les gens de l'Est !    "Cultures ouvertes : L'Espagne et le Maroc " , une exposition virtuelle de l'Institut Cervantès    Cérémonie des Oscars: Des stars en chair et en os, pas sur Zoom    USA / Affaire Daunte Wright : la policière impliquée est inculpée d'homicide involontaire    Justice : Recomposition des commissions permanentes du CSPJ    Le Festival du rire de Casablanca du 15 au 18 avril    Algériens bloqués à Roissy, en France : le régime d'Alger accusé de «cruauté et d'inhumanité»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bourita: «un message de clarté, de fermeté et de constance»
Publié dans Albayane le 01 - 11 - 2020

Sahara marocain: le Conseil de sécurité adopte la résolution 2548
La résolution 2548, adoptée par le Conseil de Sécurité le 30 octobre 2020 et relative à la question du Sahara marocain, se décline en un triple message : un message de clarté, de fermeté et de constance, a indiqué, samedi, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résident à l'étranger, M. Nasser Bourita.
Un message de clarté d'abord dans la définition des véritables parties dans ce différend régional, en pointant expressément le rôle de l'Algérie, citée pas moins de 5 fois, alors que ce pays n'était pas du tout évoqué dans les résolutions antérieures à 2017, a souligné le ministre dans une Déclaration relative à l'adoption de la résolution 2548 du Conseil de Sécurité.
Le Conseil de Sécurité appelle, donc, l'Algérie à assumer un rôle à la hauteur de son implication politique, diplomatique, militaire et humanitaire dans ce différend régional, a-t-il affirmé, soulignant qu'«aucun processus politique n'est envisageable sans l'implication effective et constructive de ce pays».
«Clarté ensuite dans l'identification de la finalité du processus politique», a ajouté M. Bourita, relevant que la résolution ne laisse aucun doute sur l'engagement du Conseil de Sécurité pour «une solution politique réaliste, pragmatique et durable... qui repose sur le compromis».
«C'est là la façon du Conseil de Sécurité de réitérer son engagement pour une solution politique et d'écarter définitivement toutes les options inapplicables», a-t-il relevé, notant que «la résolution implique clairement que toute solution qui n'est pas pragmatique, n'est pas réaliste ni réalisable et est donc à écarter».
M. Bourita a également insisté sur la clarté dans le cheminement du processus politique, à travers les tables rondes qui doivent voir la participation de l'ensemble des parties concernées, et notamment l'Algérie.
En effet, a affirmé le ministre, la résolution ne contient aucune référence au référendum, alors qu'elle se réfère à 6 reprises à la solution politique, notant que «ceux qui continuent à évoquer l'option référendaire s'inscrivent hors de la résolution onusienne, qui incarne à la fois la légalité internationale et exprime la volonté de la communauté internationale».
Quant au message de la fermeté, M. Bourita a précisé qu'il concerne d'abord la question du recensement des populations séquestrées dans les camps de Tindouf, le Conseil de Sécurité soulignant, ainsi, la responsabilité humanitaire de l'Algérie, qui est dans le devoir de se conformer à ses obligations internationales.
La résolution demande à l'Algérie, «à nouveau, que l'enregistrement des réfugiés dans les camps de Tindouf soit envisagé», a-t-il fait observer.
Il s'agit également de la fermeté concernant la question du recensement des populations séquestrées dans les camps de Tindouf, et de la fermeté sur le respect du cessez-le-feu et l'arrêt des actes de provocation et de déstabilisation.
Dans la résolution 2548, le Conseil de Sécurité rejoint le rapport du Secrétaire Général dans l'inquiétude face aux violations récurrentes de l'Accord militaire et de la menace réelle sur le cessez-le-feu, a rappelé le ministre, ajoutant qu'en effet, le SG avait rapporté au Conseil de Sécurité 53 violations par les milices du «polisario», et relevé que les termes de l'Accord militaire n°1 étaient sensiblement moins respectés par le «polisario». Le Secrétaire Général a, ainsi, constaté «une érosion» de la collaboration avec la Minurso, a poursuivi le ministre, relevant que le Conseil de sécurité avait, dès sa résolution 2414 de 2018, demandé au «polisario» d'exécuter «son retrait immédiat» de la zone tampon de Guergarate, et «de s'abstenir de se livrer à de tels actes déstabilisateurs», qui pourraient compromettre le processus politique.
Concernant le message de constance, le ministre a insisté sur la constance dans la préservation des acquis du Maroc, notamment l'initiative marocaine d'autonomie comme base de toute solution politique, et les paramètres de réalisme, de pragmatisme et de compromis, qui caractérisent l'initiative marocaine.
Il a, à cet égard, souligné que plusieurs pays, notamment membres permanents du Conseil de Sécurité, ont d'ailleurs réitéré, à l'occasion de cette résolution, leur appui à l'initiative marocaine.
Il s'agit aussi de la constance dans la préservation des acquis du Maroc, notamment la constance dans la définition du mandat de la MINURSO, a-t-il poursuivi, expliquant que le Conseil de Sécurité confirme que ce mandat se limite à l'observation stricte du respect du cessez-le-feu et qu'il n'a pas cédé à la logique de chantage politique, de banditisme et de harcèlement du secrétariat de l'ONU, qui poussait pour la modification des missions de la MINURSO.
La résolution confirme définitivement le mandat de la MINURSO dont la présence n'est nullement liée à un hypothétique référendum, option écartée par le Conseil de Sécurité, a conclu M. Bourita. A la veille de la célébration de l'anniversaire de la glorieuse Marche Verte, la résolution 2548 du Conseil de Sécurité vient conforter la démarche du Maroc qui s'appuie sur la légalité internationale, la volonté de la population, la réalité sur le terrain, la poursuite de la dynamique de développement, et les reconnaissances de plus en plus accrues de la communauté internationale, comme en témoigne la multiplication des ouvertures de Consulats Généraux dans les provinces du Sud.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.