Compteur coronavirus : 249 cas testés positifs et plus de 3,9 millions de personnes vaccinées    CNSS : trois nouvelles catégories éligibles à l'indemnité Covid-19 [Guide]    Salma Azzaoui, une sportive marocaine au défi de la rudesse du soccer américain    Rassemblement à Paris des partisans du Hirak réclamant la dissolution du régime algérien    En leur journée internationale, les femmes aspirent toujours à une égalité de fait    Quand le Maroco-Allemand, Mohamed Hajib, condamné pour terrorisme, faisait l'apologie des attentats-suicides    L'Opinion : Ni fête, ni stéréotype    Mohamed Essoulimani expose sa dimension spirituelle de la femme    Maroc-USA : Examen des moyens de renforcer la coopération culturelle    Sahara : Les Nations unies reconnaissent la difficulté de nommer un envoyé spécial    Irak : le pape prie pour les «victimes de la guerre»    CCISCS : Un partenariat stratégique pour encourager l'entrepreneuriat    Le Bayern rassure sur la blessure de Jérôme Boateng    La promotion des droits sociaux et économiques de la femme au cœur des objectifs majeurs de l'INDH    Les sociétés de distribution sur la sellette    Exposition: sensualité et audace    «Tisser le temps politique au Maroc»    Le WAC s'approche de la qualification en leader, El Kaabi s'illustre    La femme est appelée à s'affirmer dans les divers registres de la vie sociétale    Maroc-Royaume-Uni : une nouvelle route maritime pour contourner les problèmes frontaliers du post-Brexit    La Biélorussie réclame l'extradition de Svetlana Tsikhanovskaïa    Merkel et son parti voient leur étoile pâlir    L'or inexploré tchadien dans la ligne de mire du marocain Marita Group    Alerte météo: fortes averses prévues au Maroc ce dimanche    Déclaration du CA avant le 1er avril    Une semaine sous le signe de la stabilité    Ligue des champions : Le Zamalek et Al Ahly en difficulté    Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    L'étape actuelle exige une implication de tous    L'égalité des genres au centre des efforts de relèvement de la crise    Avec « Dilbar », Nora Fatehi dépasse 1 milliard de vues sur Youtube (VIDEO)    Ligue des champions Afrique (3è journée): le point sur le groupe C    Le Maroc, vice-président du 14e congrès des Nations unies pour la prévention du Crime et la justice pénale    Interview avec Rachid El Guenaoui : Il brise les codes du luxe et revendique une mode « sport homme-femme » décomplexée    Programme des principaux matchs du dimanche 7 mars    CAF / Elections du 12 mars : Ahmed Yahya se retire !    CAN U20 : Le Ghana, champion d'Afrique !    «Sans cesse la langue défait et refait le jeu de son tissage de signes» Lorand Gaspar        Des femmes qui comptent : Siham Alami    Obésité et Covid-19 : le choc fatal entre deux pandémies    Maroc : Les barrages remplis à 50%    SpaceX : Nouvel échec pour la fusée    Le pape célèbre à Bagdad sa première messe publique en Irak    Des femmes qui comptent : Siham Alami    Chambre des représentants: Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    Le roi Mohammed VI a écrit au président du Ghana    Armée américaine et insurgés du Capitole    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Banque mondiale table sur une croissance de 4% en 2021 au Maroc
Publié dans Albayane le 17 - 01 - 2021

La croissance de l'économie nationale devrait se situer à 4% au titre de l'année 2021, a indiqué, jeudi, Javier Diaz Cassou, économiste principal de la Banque mondiale (BM) au Maroc.
Cette prévision s'explique principalement par la hausse de la valeur ajoutée agricole et le lancement du plan de vaccination contre la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19), a fait savoir M. Cassou lors d'une table ronde dédiée à la présentation du Rapport de suivi de la situation économique du Maroc – De la riposte d'urgence à la reprise.
Après deux années de forte chute due essentiellement à la sécheresse et à la mauvaise pluviométrie, une récupération de la valeur ajoutée agricole est prévue pour le Maroc, a-t-il poursuivi, ajoutant que ces prévisions tiennent aussi compte des annonces faites par les autorités marocaines concernant le plan de vaccination.
Avant ces annonces, le taux de croissance prévu était de 3,3%. Il a été révisé à la hausse par la suite à 4%, a-t-il précisé.
À moyen terme, la croissance s'accélérait progressivement, mais le rythme et la durée de la reprise sont sujets à une grande incertitude, relève-t-on du rapport, précisant que la reprise économique post-Covid serait prolongée, le PIB réel ne revenant qu'à la tendance pré-Covid, au plus tôt, en 2022.
Le tourisme, quant à lui, devrait se redresser à un rythme plus lent suite aux éventuelles vagues ultérieures de Covid-19, ainsi qu'en raison de la réduction des revenus et de l'épargne des ménages.
«Nous nous attendons à ce que la pandémie élargisse le déficit et augmente la dette publique en 2021. Du côté des recettes, les recettes fiscales seront plus faibles que ce qui était prévu en 2020 et 2021. Du côté des dépenses, des augmentations significatives sont prévues, sous l'effet de dépenses supplémentaires dans le domaine de la santé et la protection sociale», a révélé la même source.
Au titre de l'année 2021, plusieurs risques sont à suivre de prés à savoir, la marge de manœuvre de la politique économique pour faire face a une éventuelle aggravation de la crise sanitaire ou internationale, les conditions de financement extérieur qui pourraient se détériorer, les besoins de financements qui sont élevés, l'évolution des échéances en souffrance dans un contexte d'augmentation des délais de paiement représente des défis, l'importante accumulation de passifs contingents liés aux programmes de garanties mis en place par le gouvernement, et le besoin de pousser la croissance économique au dessus des niveaux pré-pandémiques.
Le Rapport de suivi de la situation économique du Maroc, intitulé «De la riposte d'urgence à la reprise» et qui vient d'être publié, est un rapport semestriel du Département économique de la Banque mondiale. «Ce rapport semi-annuel fait partie d'une nouvelle série que nous allons commencer à publier spécifiquement sur le Maroc», a précisé à cette occasion Eric Le Borgne, Chef de département macroéconomique commerce et investissement.
Présenté en présence notamment du directeur de la région Maghreb à la BM, Jesko S.Hentschel, ce rapport expose les dernières tendances de la conjoncture et les effets des politiques économiques. Ce numéro de décembre 2020 comprend un chapitre sur l'impact de la pandémie sur le secteur privé formel. Il présente les résultats d ́une enquête menée auprès de plus de mille entreprises formelles avant et après le début de la pandémie, et aborde également une discussion sur des mesures qui pourraient accélérer la reprise du secteur privé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.