Afghanistan: Joe Biden siffle la fin de la partie    Patrimoine: Lancement d'un programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Youssef En-Nesyri vers un transfert record pour le club du FC Séville    Errachidia : Mise en échec d'une tentative de trafic international de drogue    Signature d'une convention pour l'acquisition des pièces d'art pour le futur musée juif de Fès    Covid-19: Vaccinations, infections, décès...les chiffres officiels de ce dimanche    Déraillement d'un train en Egypte : Au moins 11 morts et près de 100 blessés (nouveau bilan)    Covid-19 : la moitié des adultes américains a reçu au moins une dose d'un vaccin    La conjoncture et l'enjeu    Reportage// Ramadan : Je ne sais pas lire l'arabe, comment avoir un contact avec le Saint Coran ?    El Otmani: une «illustration des contours de la politique sociale de SM le Roi»    Chelsea et Tuchel en finale grâce à Ziyech!    Le Raja s'offre le MAT, le HUSA s'incline face à la RSB    Création d'un institut de formation professionnelle    Un chantier révolutionnaire au profit de larges franges de citoyens    Le FMI félicite le Maroc    Le journal égyptien «Al Ahram» met en lumière sur les traditions du Ramadan au Maroc    Kafala: Le procureur général appelle à une intervention positive    Santé : le Maroc va ouvrir ses portes aux médecins étrangers    Le livre. Demain l'âge d'or de Jacque Heitz (suite)    Le livreur algérien de Deliveroo qui refusait de servir des clients juifs a été expulsé vers son pays    Ancienne médina de Rabat: Une offre abondante et diversifiée pour le Ramadan    Phosphates : un think tank américain appelle à l'annulation des droits d'importations imposés au Maroc    Les dates des premières élections fixées    Rachid El Ouali s'exprime sur sa première expérience en tant que réalisateur de sitcom dans Info Soir (Vidéo)    Real Madrid: Fede Valverde forfait contre Getafe    Le match fou du PSG contre Saint-Etienne (VIDEO)    Mariage: le Code de la famille fait toujours débat au Maroc    Arrivée à Beyrouth du 2ème lot des aides alimentaires marocaines au Liban    Nucléaire iranien : Des avancées malgré la difficulté des négociations    Maroc : Réunion ce mardi 20 avril du Conseil de gouvernement    Revalorisation : La grogne monte chez les agents de la protection civile en Algérie    Sarah & Ismael: quand la passion guide!    Maroc/Trésor : Déficit budgétaire de 7,3 MMDH à fin mars 2021    Covid-19 : personnes porteuses de maladies chroniques, comment se faire vacciner    Ramadan: Une véritable aubaine pour l'activité commerciale à Souk « Tlat » d'Al Hoceima    Colombie : au moins 14 rebelles et un militaire tués lors de combats    Le profond malaise qui demeure entre la France et l'Algérie s'exaspère    The Legal 500 consacre plusieurs bureaux d'avocats marocains    URGENT ..Foot: la direction du Bayern « désapprouve » l'annonce par Flick de son départ    AMIC : Les levées de fonds pourraient atteindre 2,9 MMDH en 2021    Finale de la Coupe du Roi : Le Real félicite le Barça après son 31ème sacre    OCS-RCOZ (2-1) : Les Messfiouis maîtres chez eux !    Casablanca: le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Culture : Le Programme des éliminatoires de la 2è édition de la Ligue Nationale d'Improvisation Théâtrale Nojoum    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    Ramadan: Driss Roukh critiqué à cause de Mouna Fettou et Dounia Boutazout (PHOTO)    Don Royal: Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires pour le Liban    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





‘'KISSARIYA'', nouvelle sitcom ramadanesque
Publié dans Albayane le 01 - 03 - 2021

Produite par Ali n' Productions et réalisée par Rachid El Ouali
«KISSARIYA», nouvelle sitcom Ramadanesque produite par Ali n' Productions et réalisée par Rachid El Ouali sera diffusée sur la chaine 2M.
«La société de production audiovisuelle Ali n' Productions fondée par Nabil Ayouch en 1999, a entamé le 20 février 2021 le tournage de sa nouvelle sitcom Ramadanesque pour le compte de la chaine nationale 2M. Notons que pour Ali n' Productions le partenariat avec la chaine sur ce type de production remonte à 2001, avec la sitcom LALLA FATEMA, reconduite pour 3 saisons.», souligne la société de production dans un communiqué de presse.
En effet, les deux hommes dont la collaboration remonte au premier long métrage de Nabil Ayouch «Mektoub» en 1998, avec Rachid El Ouali en tête d'affiche, se retrouvent aujourd'hui autour du projet de sitcom «KISSARIYA», sur une idée originale de l'auteure Rita El Quessar. Produite par Nabil Ayouch, et réalisée par Rachid El Ouali, cette nouvelle série est avant tout le fruit d'une passion et ambition commune : s'attaquer au genre de la comédie dite sitcom en redonnant au registre toute l'importance comique de la mise en situation, ajoute la même source.
Première expérience en réalisation dans le genre pour Rachid El Ouali, jusque-là metteur en scène d'un registre plus dramatique, l'idée a été de favoriser dès les prémices de l'écriture un processus créatif visant à mettre en avant les situations comiques, avant même de penser les dialogues.
Un travail de longue haleine qui s'est étoffé avec une cellule d'auteurs de renommée, avec à leur tête Rachid El Ouali : Jawad Lahlou, Samia Akariou, Nora Skalli, Ayoub Idri, Amine Smai, ou encore Yahya Fandi.
«Au sein d'une galerie investie par des personnages haut en couleur, s'entrechoquent les destins de Sanaa, arrivée à Agadir pour ouvrir son restaurant, son frère Saad, qu'elle débauche dans le but de concrétiser son entreprise, et de boutiquiers aux antipodes de leurs attentes. La cohabitation est d'emblée rude et parfois explosive. Il s'agit d'une série fédératrice qui transmet des valeurs humaines de partage et de générosité, elle ne s'attaque pas à la famille seulement mais à la famille qu'on se choisit, qu'on construit : les amis, les voisins, les collègues avec qui les liens tissés peuvent être aussi fort. Y aurait-il une place pour l'amour?», peut on lire synopsis de la série.
Reproduisant le décor de cet espace de vie central qu'est la Kissariya , celle-ci a été construite de toute pièce dans les locaux du Central Studios à la périphérie de Casablanca, bien que l'action scénaristique se déroule dans la ville d'Agadir, affirme Ali n' Productions. Une architecture qui a nécessité plus de 4 moins de travaux allant de sa conception à sa construction.
Et d'ajouter : « pensée comme un espace de vie réel le plateau de tournage de la Kissariya à la particularité de s'articuler par un accès panoramique à 360°, sans angle mort, permettant une richesse d'axes, et scènes de vie les plus proches possible d'un quotidien qui est loin de l'impersonnel. Et ce malgré un souci de respect d'unité de lieu qui fait la spécificité du genre Sitcom.»
Pour la société, c'est un challenge permettant de se réinventer autant dans le jeu, que dans les atmosphères qui en découlent.
Côté Casting, la production a fait le choix de sortie des sentiers battus, en donnant leur chance à des acteurs issus du drame tels que Nisrin Erradi héroine de la série, épaulée par Saadia Azegoun (Lalla Mennana), et Rachid El Ouali. Le trio est rejoint par les jeunes Haitham Miftah, et Hamza Filali, qui avec leur humour naturel de comédiens apportent à la série toute sa fraicheur contemporaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.