Violences faites aux femmes : le gouvernement dresse les contours de sa stratégie    L'écrivain Bachir Kamari n'est plus    L'Opinion: L'effet domino d'El Guergarate    Elections professionnelles: L'UGTM conforte ses positions et s'impose au Sahara    Un protocole d'accord en matière de protection des données personnelles    Les aéroports du Maroc accueillent 195.547 passagers à travers 1.857 vols    Construction: Les patrons anticipent une stabilité de l'activité    Tourisme: l'horizon se dégage pour les hôteliers    Suicide: John McAfee, créateur du célèbre antivirus, retrouvé mort en prison    L'Humanité face à l'Impérialisme !    La Chine attaque l'Australie à l'OMC pour des mesures anti-dumping    Washington et Berlin appellent à combattre la montée de l'antisémitisme    Tournoi africain qualificatif aux JO (hommes)    Hicham Ait Ouarchikh élu président de la Confédération Africaine de Ski et Sports de Glisse    Le Brésil renverse la Colombie, Neymar à nouveau décisif    Evolution du coronavirus au Maroc. 484 nouveaux cas, 528.180 au total, jeudi 24 juin 2021 à 16 heures    L'Université Mohammed VI des Sciences de la Santé offre 5 bourses d'excellence    France : le gouvernement annonce un plan d'action    Karima Mkika: "Il faut une tolérance zéro pour les employeurs d'enfants"    Ignacio Cembrero : tournée médiatique à bon marché, catéchisme néocolonial, et des vérités réduites à la portion congrue    Steven Spielberg et Harrison Ford tournent au Maroc    La consécration hollywoodienne du jeune cinéaste Aziz Tazi    Mati Diop, Tahar Rahimet Song Kang-Ho dans le Jury    Rachida Touijri sous les projecteurs à Essaouira    La lumière au bout du tunnel    Euro 2020 : 15 pays des 16 qualifiés dans le Top 25 du classement Mondial    Pass vaccinal: les précisions de la RAM    L'ex académicien, Abdelwahed Wahib prolonge au Havre AC    Nîmes Olympique : Le gardien Amjhad Nazih signe son premier contrat pro    Sahel: Qu'essaie de manigancer la junte algérienne?    Cryptomonnaie. Abdellatif Jouahri s'exprime sur l'état d'avancement au Maroc [Vidéo]    Benchaâboun reçoit le trophée du "Ministre des Finances de l'année"    Etalé sur une durée de 5 ans : Narsa scelle un partenariat avec l'Université Mohammed VI des sciences de la santé    Isolement sanitaire pour les voyageurs de la liste « B » : Voici la liste des hôtels concernés (document)    36% des migrants au Maroc sont en situation irrégulière    Dans une analyse de la DEPF : Recettes pour des territoires plus résilients    La fédération marocaine des professionnels du sport vient de voir le jour    Journée mondiale des Réfugiés: Le Maroc, pays référent en matière d'asile    Violations des droits de l'Homme de la population sahraouie et des migrants : l'Algérie doublement coupable    Pacte national pour le développement : Les consultations avec les partis politiques vont bon train    Réserves en devises: Nouveau record en vue    Rabat : Lancement du projet « Nouzhati »    Prix du Maroc du livre 2021 : L'appel à candidatures est lancé    Brésil: le ministre de l'Environnement annonce sa démission    Dossier Hakimi: l'Inter Milan rejette les offres de Chelsea et du PSG    Commémoration du 80ème anniversaire de l'agression de l'Allemagne nazie contre l'URSS.    Trafic des armes à feu : l'administration Biden instaure des unités spécialisées dans certaines villes    Le rallye-raid aura son championnat du monde en 2022    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des personnalités canadiennes appellent Joe Biden à appuyer la décision américaine
Publié dans Albayane le 03 - 03 - 2021


Reconnaissance de la marocanité du Sahara
Plusieurs personnalités canadiennes ont appelé le président américain, Joe Biden, à appuyer la décision de son pays reconnaissant la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara et à œuvrer pour mettre fin aux conditions infernales des Marocains séquestrés dans les camps de Tindouf, souligne le Think tank Polisens à Ottawa.
«La décision de reconnaître la souveraineté du Maroc sur ses provinces sahariennes prise par votre grande nation est une autre onde gravitationnelle qui résonnera pendant des millénaires», indique le Think tank dans une lettre adressée au président américain et signée par des personnalités politiques et acteurs de la société civile au Canada.
Les signataires assurent que cette reconnaissance est l'aboutissement non pas de quelques années, ou de quelques décennies, mais de 300 ans qui ont rendu naturel un tel acte de juste amitié.
«Le conflit artificiel autour des provinces marocaines du Sahara a trop duré et a porté atteinte à la liberté et à la dignité humaine de milliers de Marocains séquestrés dans les camps de la honte à Tindouf sur le territoire algérien», ont-ils ajouté, notant l'urgence de mettre un terme à cette épreuve humanitaire.
«Au nom des valeurs de votre grande nation et au nom de l'amitié durable entre les Etats-Unis et le Maroc, nous vous invitons à exercer votre influence pour mettre fin aux conditions infernales dans lesquelles vivent les Sahraouis marocains sur le territoire algérien», ont plaidé les signataires de la lettre.
La revendication du Maroc, ont-ils assuré, n'est pas seulement une revendication de souveraineté, mais une question de légitimité historique, géographique, politique, religieuse et civilisationnelle, les preuves en sont nombreuses et ne peuvent être inversées par des allégations fallacieuses et indéfendables.
A cet égard, ils ont rappelé que plus de 160 pays ne reconnaissent pas le polisario. En outre, la décision de la Cour internationale d'octobre 1975 a conclu que des liens ont toujours existé entre le Royaume et ses territoires du sud, le Sahara marocain.
En outre, ont-ils fait savoir, la proposition d'autonomie que le Royaume a présentée en 2007 est largement applaudie par l'ensemble des résolutions onusiennes qui la qualifient de crédible et sérieuse.
«Si la résolution du conflit est dans l'impasse, c'est parce que l'Algérie s'y oppose en retenant les Marocains en otage dans des camps sur son territoire et en refusant d'assumer sa responsabilité dans le conflit qu'elle a créé», ont affirmé les signataires.
Ils ont déploré le fait que le sort des Marocains séquestrés a été ignoré, car «ils ne représentent qu'une simple fraction dans les sinistres calculs de ceux qui profitent du statu quo, l'Algérie».
Ce même pays, ont-ils ajouté, qui est responsable de cet état de limbes, n'a pas permis à l'ONU de procéder à un recensement des Marocains séquestrés sur son territoire de peur qu'ils ne découvrent la vérité, à savoir que ces camps sont infestés par des terroristes.
Le Maroc, a poursuivi Polisens, a appelé à plusieurs reprises à laisser ces Marocains décider en leur donnant le choix de rejoindre leur mère patrie et de leur permettre d'accéder au territoire marocain, un appel qui a toujours été rejeté par l'Algérie.
La région est soumise à d'immenses menaces sécuritaires, le polisario ayant été pointé du doigt pour ses liens avec des groupes terroristes dans la région subsaharienne, a-t-il prévenu, assurant qu' «il est désormais clair que le polisario n'est pas une entité représentant une cause, mais plutôt un outil cyniquement utilisé par Alger».
Entre-temps, le Maroc a veillé à ce que la population du Sahara marocain soit dûment représentée et a mis en place les organes nécessaires à cette fin, dont la Commission régionale du Conseil national des droits de l'Homme qui s'acquitte de ses responsabilités en toute liberté, tout en veillant à ce que la population de la région du Sud bénéficie pleinement de ses ressources.
Les auteurs de la lettre ont en outre indiqué que l'application par les Etats-Unis de la loi de 2008 sur la prévention des enfants-soldats est un outil indispensable pour s'enquérir du sort des 8000 enfants-soldats sahraouis enlevés et déportés à Cuba depuis 1982 pour endoctrinement idéologique et entraînement militaire, alors que leurs parents sont toujours victimes de chantage et de torture.
Malheureusement, ont-t-il déploré, ces enfants soldats rejoignent aujourd'hui les groupes extrémistes au Sahara.
La lettre a été signée par Jacques Saada, président de la Communauté Sepharade Unifiée du Québec, Avraham Elarar, président de la Fédération Sépharade du Canada, Katherine Tokes, PDG de Tokes Consulting Montréal, Simon Keylassi, président de la communauté juive marocaine de Toronto, Faouzi Metouilli, président de l'Association marocaine de Toronto, Abdelghani Dades, président de l'Association Mémoires et Dialogue/Montréal, Abdessamad Afsi, président de l'Association de la Maison du Maroc à Vancouver, Abdeladim Sabr, président de la Société marocaine de l'Alberta et Abdelkader Filali, PDG et fondateur de Polisens Ottawa.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.