Abdelaziz Bouteflika enfin convoqué par la justice    Un collectif dénonce l'intensification de la répression par "un régime algérien dans l'impasse"    OCI : Les attaques israéliennes contre les Palestiniens aggravent les risques d'instabilité dans la région    Le Groupe arabe à l'ONU loue le rôle du Comité Al Qods    L'avenir du Real Madrid    Indépendance de la justice marocaine : La lettre virulente de Tamek au professeur J. Waterbury    Participation du Maroc à la Conférence mondiale de l'UNESCO sur l'EDD    Londres se défend d'avoir tardé à agir face au variant indien    Jack Lang: Puisse l'exemple Royal entraîner d'autres pays à faire preuve de vraie solidarité    Barça : Xavi pour remplacer Ronald Koeman ?    Mohamed Salah Tamek dénonce l'ingérence de John Waterbury dans des affaires portées devant la justice marocaine    Irlande du Nord : Edwin Poots à la tête du Parti Démocratique Unioniste    Hausse de l'IPC dans les principales villes de la région    Détails de la transformation de FinanceCom en O Capital Group    Le HUSA victorieux, la RSB en chute libre    L'Atlético se rapproche du sacre, le Real garde l'espoir    Le Raja arrache le nul face à Orlando Pirates    Des cérémonies célébrant un évènement majeur    Les souks hebdomadaires en milieu rural ont besoin d'être développés    Abdellatif Hammouchi inaugure le club équestre de la Sûreté Nationale à Kénitra    Jacek Oalczak nommé PDG    Une occasion de se remémorer leurs sacrifices et leur dévouement pour la défense de la sécurité du pays et des citoyens    Le café des Oudayas fait peau neuve !    La culture hispanique vue par la bande dessinée et de l'illustration    L'Art moderne & Contemporain marocain à Paris    Abdellatif Hammouchi inaugure de nouvelles infrastructures sécuritaires    Evolution du coronavirus au Maroc : 79 nouveaux cas, 515.023 au total, lundi 17 mai 2021 à 16 heures    Décès de l'acteur marocain Hammadi Ammor, 90 ans : Un immense artiste s'en va    Assurances: les primes émises en hausse de 3,3% à fin mars (ACAPS)    Célébration du 200ème anniversaire de la Légation américaine de Tanger    Aide humanitaire aux Palestiniens: Le Maroc fidèle à ses engagements    La loi N°56.20 offrira un nouveau cadre juridique à la création de musées, avec un label officiel (FNM)    Visas Schengen: les conditions imposées par l'Espagne    Evénements de Cheikh Jarrah: Le silence complice de la communauté internationale    Abdelfattah El Belamachi: "Le Maroc donne à l'Espagne, à l'Allemagne et à l'UE plus qu'il n'en reçoit"    ONMT : 3 partenariats conclus à Dubaï    RAM: Abdelhamid Addou élu au Conseil des Gouverneurs de l'IATA    Coronavirus : Sanofi lancera fin mai la production de son vaccin    65ème anniversaire de la DGSN : Fière chandelle aux agents de la Sûreté nationale dans ce contexte de la Covid    Zidane, entraineur du Real de Madrid, en colère : « Je ne dirai jamais cela à mes joueurs ! »    Abdou Diop: « Le marché de l'audit évolue pour répondre aux besoins et attentes des clients »    Echange de données bancaires : La loi bloquée au Parlement ?    Un Technopark à Fès pour consolider l'attractivité économique de la région    Défaite de Chelsea en finale de la FA Cup : Pour Tuchel, Ziyech responsable !    Fin du rêve européen pour Selim Amallah et Mehdi Carcela    Gaza: au moins 42 Palestiniens tués dans les raids israéliens, plus lourd bilan quotidien depuis lundi (ministère)    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Walid Halimi rend hommage au célèbre Tony Allen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Quand l'artisanat orne le digital
Publié dans Albayane le 29 - 03 - 2021


Par : Imane Boussaid – (MAP)
L'artisanat constitue une partie intégrante du patrimoine culturel de toute nation. Lié étroitement à l'activité touristique, ce secteur a de ce fait été touché de plein fouet par la crise sanitaire et l'absence de visiteurs d'ici et d'ailleurs. Pour y remédier et préserver cet héritage immatériel, plusieurs initiatives ont vu le jour.
En effet, le ministère du Tourisme, de l'Artisanat, du Transport aérien et l'Economie sociale a lancé dernièrement une campagne originale, sous le hashtag #Art-is-ana, pour mettre en valeur les atouts artisanaux et culturels du Royaume et encourager les Marocains à soutenir la relance de ce secteur via les réseaux sociaux.
Dans ce sens, mais dans une dimension plus large, la plateforme « Africa e-shopping » a été élaborée pour aider les artisans africains à faire face à la crise et veiller à la valorisation, la promotion et la préservation de l'artisanat « made in Africa ». Une autre manière de profiter du potentiel du digital (e-commerce) pour sauver l'entreprise artisanale.
« La situation sanitaire et ses conséquences sur le tourisme en Afrique et au Maroc m'ont fortement touchée. De ce fait, je me suis penchée sur le projet d'une plateforme digitale qui pourrait valoriser les produits de l'Artisanat africain », fait savoir dans une interview accordée à la MAP, Amina Eltmali, fondatrice de la plateforme et grande passionnée par la création africaine.
Véritable vitrine numérique de l'artisanat « made in Africa », le site propose une panoplie de créations et produits authentiques. Tenues traditionnelles, bijoux, babouches, tapis, bibelots, cosmétiques naturels,… y sont disponibles au grand bonheur des passionnés de l'artisanat.
En plus d'être un « business », le but de la plateforme est surtout de donner la chance aux différents artisans africains de créer des ponts entre eux et former ainsi une communauté solidaire, qui a à cœur de veiller à la valorisation et à la préservation de l'artisanat africain, explique la jeune entrepreneure, spécialiste en Marketing digital et qui a passé huit ans en Afrique de l'ouest.
« Africa e-shopping » est une plateforme inédite car, à la différence des plateformes déjà existantes, elle conforte la position du Maroc en tant que cœur battant de l'artisanat africain. « Le Royaume a beaucoup apporté à ses frères africains en matière d'innovation et de conservation de leur artisanat », poursuit cette ex-chroniqueuse et journaliste.
Le site à vocation panafricaine, lancé le 20 février 2021, rassemble pour l'instant « une quinzaine d'artisans répartis entre Madagascar, le Sénégal, la Côte d'Ivoire, le Gabon et le Maroc en passant par la France ». D'autres créateurs et pays africains seront ajoutés dans le futur proche, fait part l'enseignante installée à Marrakech depuis septembre dernier.
La plateforme s'appuie également sur l'association française « Yes we African », dont l'objectif est de mener des actions de plaidoyers en faveur de la valorisation des savoir-faire africains.
De ce fait, le digital représente un second souffle à l'artisanat où des plateformes et initiatives comme « Africa e-shopping » jouent un rôle inévitable pour donner de la visibilité aux créateurs, préserver l'héritage culturel et valoriser la diversité culturelle africaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.