SM le Roi adresse un Ordre du jour aux Forces Armées Royales    Les relations maroco-espagnoles traversent la plus grande crise de leur histoire    Taqa Morocco: Hausse des bénéfices au premier trimestre    Maroc: Déficit budgétaire de 22,5 MMDH à fin avril 2021    Un Technopark à Fès pour consolider l'attractivité économique de la région    Les transferts d'argents des migrants résistent à la crise du COVID-19 (Banque Mondiale)    Arrivée en Jordanie du 2e lot de l'aide humanitaire d'urgence au profit des Palestiniens    El Otmani réitère le rejet catégorique par le Maroc de toutes violations du statut juridique de la ville sainte    Chelsea défait en finale par Leicester    Un nul bénéfique pour le WAC face au Mouloudia    Le tunisien Fathi Jebal, nouvel homme fort du MAS    Covid-19 Maroc : La campagne de vaccination élargie aux 45-50 ans    Kénitra: interpellation de trois individus pour possession et trafic de drogues et de psychotropes    Hammadi Ammor, figure de la création nationale, s'est éteint    «Il faut travailler sur des œuvres théâtrales dans l'expectative d'une reprise culturelle»    Installation des jurys du Prix national des études et recherches sur l' action parlementaire....    Le Polisario et l'Algérie pris la main dans le sac    Le Maroc, grand défenseur du droit des Palestiniens à établir un Etat indépendant    L'ambassadeur de Palestine exprime ses remerciements et sa gratitude à S.M Mohammed VI    Sit-in de solidarité avec le peuple palestinien    Vigon Systems lève deux millions de dirhams auprès deWitamax One    Walid Halimi rend hommage au célèbre Tony Allen    Visionnage boulimique des séries : La guerre ouverte contre le sommeil    Le droit à la différence au coeur "La Cigogne Volubile "    Journée internationale des musées: Accès exceptionnel et gratuit mardi aux musées de la FNM    Conflit israélo-palestinien : «le carnage doit cesser immédiatement», réclame le chef de l'ONU    La situation épidémiologique au 16 mai 2021 à 16H00    Calcio : La Juve toujours en course pour une place en C1    OCI: Les ministres des AE saluent le rôle du Comité Al-Qods dans la protection de la ville sainte    Art moderne et contemporain: une pléiade d'artistes marocains de renom à la Menart Fair à Paris    Après les quinquas, c'est autour des quadras !    Ahmed Fouad El Filali, Directeur de SINMARCO : Difficulté de recouvrement et trésorerie, les questions cruciales de l'après Covid-19    Histoire de la DGSN : les dates phares    Coupe de la CAF/ Quart de finale aller : Le Raja arrache le nul en déplacement face à Orlando Pirates (1-1)    Le groupe ODM rachète la « Polyclinique Atlas Casablanca »    Maroc-Turquie : la nouvelle version de l'accord de libre- échange est entrée en vigueur    Covid: Les personnes vaccinées doivent garder le masque dans les régions à forte transmission (OMS)    Liga / Real : Zidane partant, Raul probable arrivant !    47ème anniversaire de la disparition du Zaïm Allal El Fassi: Le combat du « Zaïm » pour l'éveil de la conscience    Foot espagnol : Xavi Hernandez futur coach du Barça la saison prochaine !    Covid : Le patron de l'OMS appelle à ne pas vacciner les enfants pour donner les doses à Covax    En marge du webinaire de l'Alliance des Economistes Istiqlaliens: Faire de l'acte culturel et créatif, un acte économique    Algérie : le DG marocain d'Amana Assurance prié de rendre les clés de l'entreprise    Solidaires dans le meilleur et dans le pire    Arrivée en Jordanie du premier lot de l'aide humanitaire d'urgence destinée aux Palestiniens    Botola Pro D1 « Inwi » (17è journée): Résultats et programme    Frappe aérienne sur Gaza: 17 Palestiniens tués    Rabat: Le mythique café des Oudayas rouvre ses portes après sa rénovation    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'art moderne et contemporainmarocain en vogueau Musée espagnol «ReinaSofía»
Publié dans Albayane le 12 - 04 - 2021

Le Musée espagnol d'art moderne et contemporain, «ReinaSofía», à Madrid inaugure son programme 2021 à travers une exposition consacrée à l'art moderne marocain, intitulé «La trilogie marocaine 1950-2020».
En effet, cette exposition est organisée en partenariat avec la Fondation nationale des musées et le ministère de la Culture et des Sports du gouvernement espagnol, en collaboration avec le Musée arabe d'art moderne du Qatar. «Elle s'inscrit dans le domaine de la recherche décoloniale, l'un des axes centraux de la programmation du musée. Il s'agit d'une première tentative d'élargir le champ de ces analyses en tournant le regard sur la rive sud de la Méditerranée, berceau de la civilisation occidentale, et plus précisément sur le Maroc», indique le site du musée.
Selon la même source, «La trilogie marocaine 1950-2020» articule, un dialogue visuel qui reflète la production artistique à trois moments historiques de l'indépendance à nos jours. Elle le fait à travers une sélection importante d'œuvres d'art qui témoignent de la diversité des initiatives, de la vitalité du débat artistique et des échanges interdisciplinaires au Maroc.
Le parcours de cette exposition dirigée par Abdellah Karroum propose un récit des expériences artistiques au Maroc à partir du milieu du XXe siècle, en se concentrant particulièrement sur les trois centres urbains de Tétouan, Casablanca et Tanger. Les œuvres exposées, produites entre 1950 et 2020, se combinent avec des documents d'archives pour illustrer une histoire d'une effervescence culturelle abondante.
Il est à noter que, l'exposition s'étale sur un parcours en trois périodes clés. La première période donne un aperçu sur la génération d'artistes issus de l'école de Casablanca et qui ont contribué à ouvrir l'art du pays à la modernité avec des projets alliant artisanat et formes artistiques innovantes, en l'occurrence Mohamed Melehi, Mohamed Chabâa, Farid Belkahia, Mohamed Hamidi, Mohamed Ataallah ou Mustapha Hafid.
De même, elle présente de grands noms de la littérature marocaine les plus marqués lors de cette période à l'instar Mohamed Choukri ou Abdellatif Laâbi.Quant à la seconde phase, elle donne à voir une époque à laquelle fut apparu un art non académique et non intellectualisé représenté par des hommes et des femmes autodidactes liés à un dynamisme artistique vivant, comme dans le cas de ChaïbiaTalal et Fatima Hassan. Tandis que la dernière partie de l'exposition, qui couvre les années 2000 à 2020, présente, par ailleurs, le travail d'une génération de jeunes artistes qui ont rompu avec le passé sur les plans formel, technique, symbolique et politique de l'art. Indiquent les organisateurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.