Le Parti de l'Istiqlal en tête des élections du Conseil provincial de Khouribga    Le leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont interpellé en Italie    Le PPS va continuer d'œuvrer pour servir l'intérêt supérieur de la Nation, à partir de sa position dans l'opposition nationale démocratique    Publication d'un guide pratique sur les mécanismes consultatifs de plaidoyer civil dans les foras internationaux    Transports urbains. Casablanca disposera d'un musée dédié    Macron et Biden tentent un « retour à la normale »    Somalie : Rien ne va plus entre le Président et son Premier ministre    L'ambassadeur Hilale reçu en audience par le président de la République Centrafricaine    Guatemala : Le volcan Fuego entre en éruption    Le MCO s'incline à domicile face à l'AS FAR    Qualification historique pour les Lions de l'Atlas !    MDJS lance « Nt7arko w Nktachfo »    Coronavirus. La pandémie prendra fin dans un an selon le PDG de Moderna    Hommage à feu Noureddine Sail, figure incontournable de la scène culturelle marocaine    L'Oriental Fashion Show sur le podium    Festival du cinéma d'Alexandrie: le film «La dernière vague» de Mustapha Farmati présent à la compétition des courts métrages    Entretien avec Omar Mahfoudi, artiste plasticien    Le label New District présente son premier artiste, Hassa1    Tendance baissière du covid-19 au maroc depuis 5 semaines    Qui est Ali Ben Lmadani?    Partenariat Transdev-SIE pour promouvoir des solutions de performance énergétique    Lamiaa Amghar: "Des exonérations fiscales au profit des établissements d'animation touristique"    Pass sanitaire. La France reconnait désormais les vaccins chinois, mais à une seule condition    Bientôt un test pour distinguer la grippe de la covid-19, fabriqué et commercialisé au Maroc    Un nouveau single égyptien en vidéoclip dédié au Maroc    Streaming: Spotify célèbre la sauce Hip-Hop made in Morocco    Genève : Initiative conjointe du Maroc, du Bahreïn, d'Israël et des EAU pour promouvoir le rôle des femmes dans la paix et la diplomatie    Bilan mondial Covid-19 : 4 715 000 morts dans le monde, la pression hospitalière poursuit sa décrue au Maroc    Casablanca : Un trio d'agresseurs écroué    El Mustapha Tanaoui du PI élu président du conseil communal de Settat    Khammar Mrabit : « Il est important d'avoir une application nucléaire sûre et sécurisée en Afrique »    Mondial Futsal 2021: Le Maroc affrontera le Brésil ou le Japon en quart !    Cyclisme: les Mondiaux 2025 à Kigali, au détriment de Tanger    L'ASMEX prospecte les opportunités d'affaires au Japon    ''Maroc-Mantlet 2021'' : Le Maroc et les Etats-Unis coopèrent sur la gestion des catastrophes    Une autre décision bizarre : l'Algérie ferme son espace aérien à tous les avions marocains    Barid Al-Maghrib et FNM émettent un timbre-poste à l'occasion de l'exposition «Delacroix»    Tunisie : Kaïs Saïed renforce les pouvoirs de la présidence    Tanger : Mise en échec d'une grosse opération de trafic de cocaïne    Equivalence du pass sanitaire marocain : Les clarifications de l'UE    Ligue 1 : Un doublé victorieux de Hakimi face à Metz !    Qualifications Coupe du monde 2022 : Le Soudan "reçoit" le Maroc au Caire en novembre prochain    Manche : 66 migrants embarqués vers l'Angleterre sauvés    Affaire du meurtre de deux experts de l'ONU en RDC: Incuplation d'un journaliste congolais    CDG Capital Insight s'attend au maintien du taux directeur à 1,50%    «Intelcia IT Solutions» lance deux business lines dédiées au opérateurs télécoms    Washington réitère son engagement à accompagner l'agenda de réformes de SM le Roi Mohammed VI    Le CSPJ annonce l'arrêt de la liste définitive des candidats à l'élection des représentants des magistrats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Célébrons les musées et défendons le rôle de la culture et de l'art»
Publié dans Albayane le 19 - 05 - 2021


Mehdi Qotbi, président de la FNM
Propos recueillis par Saad Bouzrou – MAP
Le monde entier et la communauté muséale internationale célèbrent, mardi 18 mai, la journée internationale des musées sous le thème « L'avenir des musées : se rétablir et se réinventer ». Encore cette année, ce rendez-vous tant attendu par les muséophiles sera célébré dans un contexte marqué par la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 et aux restrictions tous azimuts qui en découlent.
Dans cet entretien de 3 questions à la MAP, Mehdi Qotbi, président de la Fondation Nationale des Musées (FNM), éclaire notre lanterne sur les nouveaux challenges des musées marocains, leur avenir ainsi que les nouvelles missions auxquelles ils devraient se préparer dans le Maroc post-pandémie.
Quels sont, selon vous, les nouveaux défis auxquels les musées marocains devraient faire face aujourd'hui ?
Tout d'abord, il est important de souligner que les musées marocains font partie des rares établissements culturels au monde à maintenir une activité depuis le début de cette pandémie. A la FNM, nous avons continué à organiser des expositions à travers tout le Maroc, de Tanger à Marrakech, ainsi que des événements culturels car il est essentiel pour nous de maintenir ce lien si fort avec notre public. Et cette initiative a été saluée par plusieurs institutions culturelles internationales. Néanmoins, il faut reconnaître que la fréquentation de nos musées a baissé, et ce malgré les mesures de prévention très strictes que nous respectons scrupuleusement. Cette baisse s'explique notamment par la fermeture des frontières, l'absence de touristes mais aussi les restrictions de déplacement au niveau national.
Les musées jouent un rôle important dans la vie sociale et économique d'un pays. Il faut que les Marocains reprennent le chemin des musées, qu'ils puissent s'approprier leur histoire et leur patrimoine car ces lieux leur appartiennent. Aujourd'hui, nous innovons continuellement pour attirer de nouveaux publics, inventer de nouvelles portes d'entrée à l'art et se préparer à affronter un monde de plus en plus digitalisé.
Contraints de se réinventer chaque année, les musées sont aujourd'hui en train d'opter pour (ou subir) la numérisation des collections et contenus pour un accès plus facile et généralisé mais au grand dam des visites physiques. S'agit-il d'une solution bienfaitrice pour l'avenir des musées ?
Le digital effraie au départ lorsque l'on n'est pas complètement initié mais il se révèle être un fabuleux outil pour amplifier la portée de l'art. Il ne remplacera jamais une visite physique au musée, c'est certain, mais c'est une expérience nouvelle qu'il faut découvrir. Nous avons la possibilité d'apporter l'art partout, de permettre aux gens de voir des visites virtuelles depuis chez eux, qu'ils soient au Maroc ou ailleurs, et de mettre en avant des objets numérisés de notre patrimoine. C'est une façon aussi de se rapprocher du public de façon plus poussée, en dehors des sentiers traditionnels, et de l'inciter aussi à venir découvrir sur place les richesses de nos collections et la diversité de nos expositions.
Le numérique est donc une solution et non une contrainte. Il permet d'ouvrir la voie à de nouvelles innovations.
Quelles seront les « missions fondamentales » des musées dans le Maroc post-pandémie ?
Cette pandémie a révélé l'importance de la culture dans notre quotidien. L'art, sous toutes ses formes, nous procure des émotions et un sentiment de bien-être. Il est à mon sens primordial que la culture soit davantage élevée parmi les priorités car les musées abritent non seulement des collections et des objets mais aussi tout un pan de notre histoire et de notre mémoire collective. C'est tous ensemble – politiques, artistes, acteurs du secteur culturel, citoyens – que nous devons œuvrer à maintenir nos musées vivants, en faire des lieux qui répondent aux normes internationales en matière de collections, de préservation des œuvres et de leur présentation scénographique.
Nous sommes heureux, le « label musée », conformément à la volonté de Sa Majesté le Roi Mohammed VI va permettre à la fois de réglementer le secteur muséal et permettre au Maroc de s'inscrire durablement sur la scène artistique méditerranéenne et européenne avec des musées qui répondent aux normes.
A la FNM, nous célébrons la journée internationale des musées par l'ouverture exceptionnelle de l'ensemble des musées que nous gérons gratuitement car le mardi est un jour de fermeture. Nous célébrons les musées et défendons le rôle de la culture et de l'art, sous le signe du partage et de l'ouverture.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.