Abderrazak Soumah : «Dounia Filali cherche à réhabiliter Ali Aarrass, terroriste et menteur pathologique»    CDG Invest Growth lève un nouveau fonds de Private Equity    Le Maroc coparraine le lancement à Genève d'un guide sur les droits de l'homme    Le Groupe parlementaire du PPS critique une « décision hâtive »    Cycle de conférences et Forum «Morocco 21»    Le Bangladesh en proie aux violences inter-religiueuses    Amical : La sélection marocaine féminine bat l'Atlético Madrid    Tirage des barrages de la CAF : La Renaissance Sportive de Berkane face à une équipe rwandaise pour passer à la phase des poules    Europol annonce 150 interpellations    Deux Marocains sélectionnés pour la Résidence jeunes talents scientifiques africains    Clôture en grande pompe pour la 5ème édition de « WeCasablanca »    A Khemlia, « PORTRAITS DES SULTANS ET ROIS DU MAROC » exposés «chez les artistes»    «Le masque», une nouvelle pièce signée par Naima Zitan    Rabat : Une foule en quête du pass sanitaire au CHU Ibn Sina    Dakhla / Kite Surf : Championnat mondial Prince Moulay El Hassan    Les Etats-Unis dévoilent le plan de modernisation de l'armée marocaine    L'avenir du gazoduc Maghreb-Europe définitivement scellé    Green Middle East Summit : Ryad met sur la table 39 milliards de SAR    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 26 octobre 2021 à 16H00    Nasser Bourita : « Il est temps que le partenariat UA-UE fasse l'objet d'une mise à jour stratégique »    L'ONG TIBU ORGANISE LE PREMIER CONCOURS MAGHREBIN D'INNOVATION    Un PCR négatif suffit pour assister à l'AGO du Raja    Quatre peintres marocaines à la galerie AMBRE ART CENTER    Maroc-Algérie : le doux effet cathartique du Rap    Fluctuation du dirham. La pression des instances internationales pour accélérer la réforme [Par Charaf Louhmadi]    OCP Africa s'associe à l'USAID pour renforcer la sécurité alimentaire au Nigeria    Offensive de charme de l'Union européenne à destination du Maroc    "Trek des Gazelles" : Un voyage entre dunes et océan depuis la Cité de Mogador    VIDEO. Le Trophée de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) fait escale au Maroc    «Je préfère mourir en mer que de rester en Algérie» : le régime militaire pour sa jeunesse vers le néant    L'Egypte lève l'état d'urgence en usage depuis 2017    Soudan: Washington suspend 700 millions de dollars d'aide    En France, la perpétuité requise contre un dangereux terroriste algérien    Coup d'état au Soudan: La communauté internationale condamne    Six Soudanais et un Burkinabé interpellés : Mise en échec d'une tentative d'immigration clandestine entre Nador et Melillia    Covid-19 : ce qu'il faut savoir sur la pilule de Merck, traitement prometteur dont l'examen a débuté en Europe    Un nouveau narco-drone neutralisé à Sebta    Une campagne nationale de sensibilisation démarre ce lundi    Le nombre de Marocains qui utilisent Maroc Telecom    Intelaka, IS, emplois…les grandes lignes du Projet de loi de Finances    PLF-2022: Principaux chiffres de l'intervention de la ministre de l'Economie et des Finances devant le Parlement    Pass vaccinal : Bientôt des éléments de clarification de la part de la CNDP    Réunion, ce jeudi, du Conseil de Gouvernement: Zoom sur la situation épidémiologique    Festival international du film sur l'art : Agadir abrite la 3ème édition du 20 au 22 novembre prochain    La 1ère édition de «Tanja Fraja», les 30 et 31 octobre    Israël annule l'avertissement sur les voyages au Maroc    Début à Ryad des travaux du Sommet de l'Initiative verte du Moyen-Orient avec la participation du Maroc    Kenya : Une expositions aux couleurs du Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mehdi Qotbi : "Nous continuerons à faire vivre l'art et la culture"
Publié dans Les ECO le 30 - 11 - 2020

Mehdi Qotbi. Président de la Fondation nationale des musées
Entre déconfinement, projets de lois et rénovations, le président de la Fondation nationale des musées continue à œuvrer pour la culture, en dépit des temps difficiles. Tête-à-tête avec Mehdi Qotbi durant la semaine qui célèbre l'art contemporain marocain, avec une rétrospective de Fouad Bellamine.
Qu'en est-il du projet de loi concernant les musées, passé le 5 novembre dernier en Conseil de gouvernement ?
Nous sommes heureux que ce projet ait été approuvé en Conseil de gouvernement. Comme vous le savez, il y a une procédure qui doit être respectée. Il va passer, à présent, devant le Parlement pour être définitivement adopté après une publication au Bulletin officiel. Cette loi ouvrira des perspectives extrêmement larges dans divers domaines du patrimoine muséal en particulier, et du patrimoine culturel en général.
Concrètement, que permet ce texte ?
Ce texte qui, je l'espère, sera adopté prochainement, permettra à la Fondation nationale des musées (FNM) d'agir avec plus de liberté dans le développement et l'implantation de musées et, en même temps, de remplir ses missions de démocratiser l'accès à la culture et de doter le Maroc de musées dans chaque ville.
Les arts plastiques semblent être les seuls à se relever de la pandémie.
Nous sommes très optimistes. Nous avons profité de cette période de confinement pour nous préparer à l'ouverture de nos musées et, ainsi, donner de l'espoir en cette période compliquée pour toute l'humanité. Nous avons décidé de faire preuve d'imagination et de nous préparer dès qu'il nous a été permis d'accueillir le public dans le respect des règles sanitaires. Nous devons avancer, ne jamais baisser les bras devant ce virus et miser sur le partage, l'intelligence et l'échange. Nous sommes aujourd'hui heureux de vous dire que les musées commencent à enregistrer une fréquentation satisfaisante. Nous continuerons à faire vivre l'art et la culture.
Vous avez dû relever de nombreux défis durant cette période difficile…
C'était une expérience très enrichissante. Nous avons innové afin d'aller vers le public, nous avons misé sur le numérique en lançant des initiatives complètement digitales, à travers le Musée à la maison. Une plateforme virtuelle à travers laquelle nous avons mis à la portée de tout un chacun nos expositions, et ce, à n'importe quel moment et n'importe où à travers le monde. Le musée virtuel a aussi été vu en dehors du Maroc, une crédibilité de plus pour nos musées et nos actions. Je peux vous assurer que le développement en si peu de temps des musées marocains est, aujourd'hui, cité en exemple pour le professionnalisme et le sérieux du travail accompli. Un défi relevé grâce à l'engagement d'une équipe de qualité. Je profite de cet entretien pour remercier chaque membre de la Fondation nationale des musées car, malgré le confinement, ils ont toujours été présents au quotidien.
Dans un contexte compliqué, la fondation prône l'amour et la paix. Votre visite à Fès, jeudi dernier, traduit-elle une volonté politique ?
L'essence même de l'art est de prôner l'amour, d'aider à la construction de passerelles et de ponts pour abattre les murs de l'incompréhension et de participer à une meilleure connaissance de l'autre. À cet autre qui est différent de soi par la culture, la religion, l'ethnie. C'est par l'échange que nous nous enrichissons mutuellement. C'est dans cette optique que le roi Mohammed VI avait donné le coup d'envoi, le 15 avril 2019, des travaux de rénovation et de restauration du Palais Al Batha qui sera un grand musée de l'Art de l'islam – nous avons pu nous rendre compte des trésors que recèle ce musée lors de l'exposition «Le Maroc médiéval» au Louvre en 2014 -, ainsi que de la construction du Musée du judaïsme. Un message fort envoyé par le Maroc, terre de tolérance et du vivre ensemble, depuis la ville de Fès, capitale spirituelle du royaume. Le monde a besoin de messages de fraternité, particulièrement en ce moment.
Comment avez-vous pensé la programmation culturelle pendant et post-confinement ?
Comme souligné au début de notre entretien, grâce à la magie de la digitalisation et des nouvelles technologies, nous avons pu poursuivre notre mission et préparer les expositions qui sont présentées à travers nos musées. Nous avons décidé que toutes les expositions seraient consacrées à notre patrimoine ancien, moderne et contemporain.
Quels sont les projets, les nouveautés ?
La FNM poursuit son ancrage dans les villes du royaume afin de doter chaque ville d'un musée. Tanger accueillera un nouveau musée d'art. Dans la foulée, deux musées seront inaugurés après restauration : il s'agit du Musée de de la musique à Meknès et du Musée du patrimoine à Tétouan. Une exposition au Musée des confluences Dar El Bacha à Marrakech viendra enrichir la collection muséale actuelle. En avril 2021, nous lancerons l'exposition événement «Delacroix, souvenirs d'un voyage au Maroc». 
Jihane Bougrine / Les Inspirations Eco


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.