Le pdt de la délégation Maghreb au PE salue un geste Royal hautement généreux en direction de l'Algérie (Vidéo)    Affaire Pegasus : la CNDP se saisit du dossier    Agro-alimentaire : bonnes performances des exportations en 2021    Du pétrole à Inezgrane : les précisions de l'ONHYM    Kaboul: Les talibans revendiquent l'attentat contre le ministre de la Défense    Liban : Joe Biden annonce 100 millions de dollars d'aide supplémentaire    Fin du « potentiel détournement » d'un pétrolier britannique    Records du monde ou dopage technologique...    L'Espagne rejoint le Brésil en finale messieurs    Covid-19 : Le Maroc franchit, à nouveau, la barre des 10.000 cas    Vaccination anti-Covid : inauguration du premier vaccinodrome à la pointe de la technologie (Reportage)    La société civile se mobilise contre le travail des enfants    «Prisonnière du silence» remporte le grand prix    Lucien Amiel, doyen des galeristes marocains, n'est plus    Micro-crédit. Les nouvelles dispositions légales entrent en vigueur    JO-2020/Athlétisme: le Kényan Emmanuel Korir champion olympique du 800 m    Issa Hayatou sanctionné par la FIFA    Botola: Walid Regragui proche du Wydad, pour succéder à Benzarti    Football. L'emblématique gardien de but Ahmed Belkorchi n'est plus    Affaire Pegasus : La riposte marocaine se poursuit    Législatives: El Othmani se présentera dans la circonscription de Rabat-Océan    Bonnes performances pour les ventes de voitures à fin juillet    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 4 août 2021 à 16H00    Covid-19: la Chine restreint les déplacements à l'étranger pour ses ressortissants    Fête du Trône: SM le Roi reçoit un message de félicitations du président du Conseil présidentiel libyen    Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme. La Douane sensibilise sur les nouvelles dispositions de lutte    En Algérie, «le meilleur système de santé au Maghreb et en Afrique» s'effondre    Chambres professionnelles/élections : dans le Souss-Massa, le RNI ratisse large    OMPIC. Un bilan 2020 positif et une feuille de route bien affûtée    Comment se préparer aux Jeux Olympiques ? Une expérience de deux médecins anciens champions sportifs    Covid-19 : Le théâtre national Mohammed V suspend ses activités    JO-2020: Le programme du jeudi 5 août 2021    Justice : Voici les nouveaux procureurs du Roi et présidents de la Cour d'appel    Covid-19 : le théâtre national Mohammed V procède à un arrêt provisoire ses activités    Mohamed Amine Kihal ou la prédilection pour les rôles à dimension psychologique    Variant Delta. Ces dernières données permettant de mieux cerner la dangerosité du virus    Question de littérature : Les nouveaux auteurs sont-ils sous le seuil de la pauvreté littéraire ?    Elections : Pour un pluralisme politique dans les médias    Armement : Le Maroc s'apprête à acquérir 22 hélicoptères d'attaque turcs    CRDH : Soulaiman Raissouni se trouve «dans un état très stable»    Campagne électorale et médias : La Haca rappelle les règles du jeu    Ouvert jusqu'au 12 août : L'appel à projet de Madaëf éco 6 Al Hoceima sur les rails    Edito : XXIème    ONU : Les accusations généralisées contre les travailleurs humanitaires au Tigray sont "injustes"    Visa for Movie Rabat: Une énième manifestation artistique reportée    Parution. Le Manifeste: un voyage au bout des risques    Liban : un enfant sur trois traumatisé un an après l'explosion, selon l'ONU    Visite guidée: voyage au cœur du Marrakech de l'art (Partie II)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Michelle Bachelet déplore une augmentation de l'extrême pauvreté et des inégalités dans le monde
Publié dans Albayane le 21 - 06 - 2021


A cause de la crise complexe du Covid-19
La Haute Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, a déploré lundi une augmentation de l'extrême pauvreté, des inégalités et de l'injustice, et une érosion de l'espace démocratique, appelant les dirigeants du monde entier à oeuvrer pour « sortir de la crise complexe du Covid-19 vers un avenir inclusif, vert, durable et résilient ».
« Nous avons besoin d'une économie fondée sur les droits de l'homme, d'un développement basé sur les droits de l'homme et des sociétés qui, dans toute leur diversité, partagent des engagements fondamentaux pour réduire les inégalités et faire progresser tous les droits humains », a affirmé Mme Bachelet à l'ouverture de la 47ème session du Conseil des Droits de l'Homme (CDH).
« Nous devons ancrer nos Etats dans les fondements solides de la justice », a poursuivi la Haute Commissaire qui présentait son rapport annuel sur la situation des droits de l'homme dans le monde.
« L'Appel à l'action du Secrétaire général de l'ONU sur les droits de l'homme est un plan qui associe, plus étroitement que jamais, les piliers des Nations Unies que sont le développement, la paix et la sécurité, et les droits de l'homme », a-t-elle fait observer, notant que cet appel place « le soutien à tous les droits humains au cœur de la capacité de chaque société à se remettre de l'urgence pandémique, et au cœur du travail de tous les organes et équipes des Nations Unies ».
« Les droits économiques et sociaux et le droit au développement sont des droits universels. Ce ne sont pas des services ordinaires dont le prix est fixé par le marché, mais des facteurs essentiels pour construire des sociétés plus pacifiques et égalitaires », a relevé la responsable onusienne, soulignant que les droits civils et politiques sont tout aussi cruciaux pour construire des sociétés inclusives et participatives.
Dans son rapport, Mme Bachelet a passé en revue la situation des droits de l'homme dans différents pays et régions du monde, en formulant des recommandations aux dirigeants de certains Etats sur certains dossiers ayant trait aux droits de l'homme.
Elle a dénoncé, à ce propos, les revers des droits humains « les plus vastes et graves » qu'elle ait jamais observés. Le Conseil des droits de l'homme a entamé lundi, au Palais des Nations à Genève, sa 47ème session ordinaire dont les débats se dérouleront essentiellement de manière virtuelle, en raison des restrictions imposées par le Covid-19.
Le début de la réunion de l'instance onusienne a donné lieu à une discussion sur la Birmanie. Certains, dont la Chine ou la Russie, souhaitent le report de débats prévus sur la situation dans ce pays depuis le coup d'Etat militaire de février dernier, jusqu'à ce que la représentation de cet Etat soit clarifiée par l'Assemblée générale de l'ONU. Cette demande a été combattue par les pays européens et devra encore être discutée.
La session qui se poursuivra jusqu'au 13 juillet sous la présidence de Mme Nazhat Shameem Khan, représentante permanente des Fidji auprès de l'Office des Nations Unies à Genève, examinera quelque 70 rapports présentés par des experts des droits de l'homme et autres organes d'enquête concernant de nombreux thèmes et intéressant la situation des droits de l'homme dans près de quarante pays. Durant près de quatre semaines de session, le Conseil tiendra au total plus de 25 débats interactifs avec des titulaires de mandats (rapporteurs spécifiques).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.