Futsal: La sélection marocaine progresse au 10ème rang mondial    Le Maroc et le FMI négocient une nouvelle ligne de liquidité    Madagascar. La vanille, cette précieuse épice    Kenya. De moins en moins d'adeptes aux abonnements téléphoniques    Zimbabwe. Des mesures face à l'inflation    Argan : les ambitions du Maroc déclinées dans un nouveau contrat programme    Annulations de vols aux USA: Echange d'accusations entre les compagnies aériennes et les autorités    D'après le PDG d'Exxon Mobil, toutes les voitures neuves particulières vendues en 2040 seront électriques    Tennis : Après les championnats d'Afrique des U14 et U16...Nos garçons se qualifient pour les championnats du monde !    Clôture du Gnaoua Festival Tour qui a fait vibrer 120 000 festivaliers    Summer 2022 : Les Marocains de plus en plus séduits par les destinations sans visa    Assaut contre la clôture métallique dans la province de Nador : le bilan passe à 23 morts    Botola Pro D1 28ème journée/ HUSA-RCA (2-3) : Le Hassania en danger, une toute, toute, toute petite lueur d'espoir du Raja !    La pastèque : Le fruit d'été aux mille et une vertus    Douleurs & ballonnements : Des automassages pour soulager son ventre    L'épidémie de la variole du singe n'est pas actuellement une urgence de portée mondiale (OMS)    Transition énergétique : Le Maroc, fournisseur majeur d'hydrogène vert d'ici 3 ans    Magazine : Soyons fous, aimons l'art    Festival / Electro : Dakhla into the wild    Photographie : L'abstraction vue par Abdelkader Badou    Ce n'est pas sur le fronton de la scène du Marrakech du rire qu'on lira « Castigat ridendo mores »    Les températures attendues ce dimanche 26 juin 2022    Le ministère du Tourisme dément l'annulation de la gratuité du transport pour ses fonctionnaire    Le temps qu'il fera ce dimanche 26 juin 2022    Le président sénégalais Macky Sall salue la participation d'une forte délégation du Maroc à la célébration du Centenaire de la disparition de Cheikh El Hadj Malick Sy    Futsal : Les Lions de l'Atlas progressent au 10è rang mondial    L'assaut de Melilla: l'Espagne dénonce « les mafias » et salue les sacrifices de la gendarmerie marocaine    Décès du professeur Yves Coppens: les condoléances du roi Mohammed VI    Laâyoune: le RNI tient son congrès régional    Covid-19 : 3.235 nouveaux cas et un décès ce 25 juin    Plusieurs joueurs du Raja et Wydad sanctionnés par la FRMF    L'Espagne annonce un nouveau plan d'aide de neuf milliards d'euros pour surmonter l'inflation    Drame de Melilla : PP et Podemos pointent le Maroc, Sánchez accuse la mafia    Assaut de migrants à Nador: 2 membres des forces de sécurité et 33 migrants à l'hôpital    Le Gnaoua Festival Tour un Succès Populaire Grandissant Porté Par Les Alizés    USA: Biden signe une loi historique pour restreindre l'accès aux armes à feu    Assaut à Melilla/Nador: Pedro Sanchez accuse les "mafias" de trafic d'êtres humains    Manuel Albares : La position de l'Espagne sur le Sahara "très claire" et "souveraine"    African Lion : l'hôpital militaire de campagne prend soin des habitants de Taliouine    Saad Lamjarred enflamme un mariage en Egypte (VIDEO)    Yassine Esqalli : né d'une simple curiosité, le voyage de 50 mille km parcouru à...vélo    Maroc-Algérie : Omar Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU    Mme Akharbach : Les doubles standars contribuent à « antagoniser les opinions publiques »    L'international marocain Zakaria Aboukhlal signe à Toulouse    USA: Biden fustige la décision de la Cour suprême sur le droit à l'avortement    Irlande : L'histoire du Maroc présentée dans la cathédrale Christ Church de Dublin    Lutte anti-terroriste: La coopération entre le Maroc et les Nations Unies "forte et fructueuse"    Ouverture à Rabat du Bureau de formation de l'ONU contre le terrorisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Arrestation du leader de l'opposition tanzanienne
Publié dans Albayane le 01 - 08 - 2021

Freeman Mbowe, le leader de «Chadema», le principal parti d'opposition en Tanzanie, a été interpellé la semaine dernière dans la nuit de mercredi à jeudi vers 2 h 30 avec dix de ses proches au moment où il regagnait son hôtel à Mwanza et se préparait à organiser, dans la journée, une manifestation appelant à une réforme de la Constitution.
Mais si cet appel lancé en dépit de l'interdiction de tout rassemblement n'était point du goût de la présidente Samia Suluhu qui estime qu'il serait plus judicieux de s'atteler à une relance de l'économie bien mise à mal par la pandémie plutôt qu'à une révision de la Constitution, les raisons de l'arrestation du leader de l'opposition sont, en réalité, d'une autre nature car comme l'a affirmé, dans un communiqué, David Misime, le porte-parole de la police tanzanienne, Freeman Mbowe est accusé d'avoir « préparé des actes de terrorisme et notamment l'assassinat de responsables du gouvernement».
Mais, en affirmant, dans un communiqué publié par son parti, que «le fait de demander une nouvelle Constitution (lui) a valu d'être accusé de terrorisme», le leader de «Chadema», s'est dit «prêt à répondre à ces accusations inventées de toutes pièces» et «à faire comprendre la vérité» sur la vie que mènent les tanzaniens.
Aussi, en considérant que cette arrestation qui, aux dires du directeur de communication du leader de l'opposition, a été effectuée par « une armée d'officiers de police » après que ceux-ci aient perquisitionné son domicile et saisi son ordinateur ainsi que d'autres équipements appartenant à sa famille, est la preuve «que la dictature qui existait sous le règne du Président John Magufuli se poursuit», les responsables de « Chadema » ont condamné « avec la plus grande fermeté, la répression des droits des tanzaniens » quatre mois après l'accession de Samia Suluhu à la magistrature suprême de la Tanzanie. En outre, si les représentants de l'opposition savent que les personnes qui ont été interpellées en compagnie de Freeman Mbowe sont détenus au commissariat de Mwanza, ils ignorent, en revanche, où se trouverait leur leader.
Raison pour laquelle, le porte-parole de la police tanzanienne tiendra déclarera que les allégations selon lesquelles Freeman Mbowe aurait été arrêté pour avoir voulu organiser un meeting sont dénuées de tout fondement puisque, comme l'avait précédemment affirmé, Ramadhan Ngh'anzile, le commandant régional de la police, cette interpellation a fait suite à l'organisation d'une réunion «interdite» en raisons des restrictions sanitaires.
Mais, si Washington a estimé, dès le lendemain, que ces arrestations sont « très inquiétantes », Flavia Mwangovya, la directrice-adjointe d'Amnesty International pour l'Afrique de l'Est les a jugé comme étant « arbitraires » et constituant la preuve d'un «mépris de l'Etat de droit et des droits humains dont le droit d'expression et d'association». Aussi, la dirigeante d'Amnesty International a-t-elle exhorté les autorités tanzaniennes à « arrêter de cibler l'opposition et d'essayer de restreindre l'espace dans lequel elle peut opérer».
Ces dénonciations et cet appel seront-ils entendus par la nouvelle présidente de Tanzanie qui, depuis sa prise de fonction à la suite du décès du président John Magufuli, en mars dernier, s'était dite prête à amorcer une rupture avec son prédécesseur et à défendre la démocratie et les libertés fondamentales ?
Attendons pour voir...
Nabil El Bousaadi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.