Le FMI s'attend à ce que la reprise post-Covid au Maroc se renforce    Coupe de la CAF/2e tour préliminaire « retour » : La RSB pour confirmer, les FAR pour se surpasser !    Dimanche prochain à 19h45, l'autre classico, l'OM reçoit le PSG    Coupe du Monde Féminine U-20 : Le Maroc affronte la Gambie et non le Sénégal !    Compteur coronavirus : 499 nouveaux cas positifs, 5 décès enregistrés en 24H    Marrakech : La Mamounia s'apprête à abriter une grande vente aux enchères organisée par Artcurial Maroc    Le détail du Projet de loi de finances 2022 [Document]    Kénitra : deux arrestations pour trafic illicite de substances psychotropes    ''Femmes écrites'', un nouveau recueil de Houda El Fchtali en kiosques au Maroc et dans plusieurs pays francophones    Maroc : une nouvelle vague de l'épidémie de Covid-19 est probable    Bonnes feuilles : «France-Algérie les passions douloureuses» de Benjamin Stora    Mobilité propre : De nouvelles dispositions applicables en 2022 et en 2023    Grâce Royale au profit de 510 personnes à l'occasion de l'Aïd Al Mawlid Annabawi    Agadir : Démantèlement d'une bande de trois malfrats, dont une jeune femme    Casablanca : Pour kidnapping, séquestration et viol, un duo écope de 10 ans de prison chacun    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Aquaculture : Agadir Haliopôle Cluster accompagne les start-up innovantes    Le pass vaccinal obligatoire dès jeudi dans les espaces publics et pour se déplacer    Les 100 ans de Georges Brassens.. Un souffle de poésie et de musicalité joyeuse parcourt la ville de Sète    Sahara : Irina Tsukerman dénonce un lobbying douteux contre le Maroc et soutient la légitimité et la crédibilité de la voix de Tamek    Femmes sur le marché du travail : Les chiffres inquiétants du HCP    Un responsable marocain sur le gazoduc Maghreb-Europe (GME) : «Nous ne le laisserons pas rouiller»    En Algérie, aveux téléguidés, faux coupables et machinations policières    Aïd Al Mawlid Annabaoui - Le Prophète Sidna Mohammed « As-Sadiq Al-Amin » : Un illustre modèle    Un trafic international de cocaïne démantelé en Belgique, 27 arrestations    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Irak: Le responsable d'un attentat meurtrier en 2016 arrêté    Le premier ministre polonais fustige un «chantage» de l'UE, qui souhaite protéger ses «valeurs»    Projet de loi des Finances 2022 : 245 milliards d'investissement public, 3,2% de croissance anticipée    Le WAC domine et s'incline, le Raja s'impose face aux Libériens de LPRC Oilers    Prémices d'une nouvelle guerre civile au Liban ?    Examen des Orientations générales du PLF pour l'année budgétaire 2022    La CGEM décline son software    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    «Osmoses», nouvelle exposition de Hiba Baddou    Arabie Saoudite : Levée des restrictions liées au Covid-19    Béni Mellal-Khénifra : Exposition collective... aux couleurs de l'automne    Daech et les Talibans : un casse-tête ou une menace ?    PIB : le PLF 2022 prévoit une croissance de 3,2%    Couture : Maison Sara Chraibi divulgue sa collection printemps-été 2022    Faux printemps arabes    Covid-19. Colin Powell, secrétaire d'Etat sous George W. Bush, est décédé    Casablanca : Nabila Rmili annonce une vaste campagne de nettoyage    Les villes les mieux équipées en guichets automatiques bancaires    Face aux résistances des vieux briscards : Les Pionniers!    Relations Maroc-Mali : Interview exclusive avec Abdoulaye Diop, ministre malien des Affaires étrangères    «Te Amo» : Nouveau tube de Khaoula Moujahid    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les premiers touristes spatiaux prêts à décoller mercredi
Publié dans Albayane le 15 - 09 - 2021

Quatre humains n'ayant jamais été dans l'espace auparavant peuvent-ils passer trois jours seuls en orbite autour de la Terre, en ne s'étant entraînés que quelques mois? C'est le défi que s'est lancé SpaceX, dont la première mission de tourisme spatial doit décoller mercredi soir.
Baptisée Inspiration4, elle est la première de l'Histoire à n'envoyer en orbite que des novices, sans aucun astronaute professionnel à bord.
Le décollage doit avoir lieu à partir de 20H02 (00H02 GMT jeudi), avec une fenêtre de lancement de cinq heures et pour le moment une météo favorable. La fusée Falcon 9, portant à son sommet la capsule Dragon, sera propulsée depuis la mythique aire de lancement 39A du Kennedy Center de la Nasa, en Floride, d'où décolla notamment la mission Apollo 11 pour la Lune.
Les quatre Américains à bord doivent voyager plus loin que la Station spatiale internationale (ISS), à une orbite visée de 575 km. Ils feront chaque jour environ 15 fois le tour du globe.
Au terme de leur périple, ils entameront une vertigineuse descente pour amerrir au large de la Floride, freinés par d'immenses parachutes.
La mission a été affrétée par le milliardaire Jared Isaacman, 38 ans, patron d'une entreprise de services financiers et pilote aguerri. Le prix qu'il a payé à SpaceX n'a pas été dévoilé, mais se compte en dizaines de millions de dollars. Il sera le commandant à bord, et a offert trois autres sièges à des inconnus.
Hayley Arceneaux, rescapée d'un cancer pédiatrique, est une assistante médicale de 29 ans. Elle sera la plus jeune Américaine à se rendre en orbite et la première personne avec une prothèse (de fémur).
Chris Sembroski, 42 ans, est un ancien de l'armée de l'Air américaine qui travaille désormais dans l'industrie aéronautique.
Enfin, Sian Proctor, professeure de sciences de la Terre de 51 ans, avait failli en 2009 être sélectionnée pour devenir astronaute pour la Nasa. Elle sera seulement la quatrième femme Afro-Américaine à aller dans l'espace.
Le but affiché: représenter un tournant dans la démocratisation de l'espace, en prouvant que le cosmos est aussi accessible à des personnes n'ayant pas été triées sur le volet, et formées durant de longues années comme les astronautes. Pour SpaceX, il ne s'agit rien de moins que d'un premier pas vers une humanité multiplanétaire — la vision ultime d'Elon Musk.
« Nous nous rendons compte de notre chance, et nous essayons d'être très réfléchis dans notre approche, afin d'établir, on l'espère, la norme pour les missions à suivre », a déclaré mardi Jared Isaacman lors d'une conférence de presse. « Ca ne fait que commencer. »
A bord, leurs données biologiques (rythme cardiaque, sommeil…) ainsi que leurs capacités cognitives seront analysées. Ils se plieront également à des tests avant et après le voyage, pour mesurer l'effet sur leurs corps.
Leur entraînement n'a duré qu'environ six mois. Le vol devrait normalement rester entièrement automatisé, mais l'équipage a été formé par SpaceX pour pouvoir prendre le contrôle en cas de situation d'urgence.
Ils ont également été testés physiquement. Ensemble, ils ont effectué un trek dans la neige jusqu'à plus de 3.000 mètres d'altitude dans le Nord-Ouest américain, et expérimenté la force g à laquelle ils seront exposés grâce à une centrifugeuse (long bras en rotation rapide) et des vols en jet.
La mission sert par ailleurs d'immense levée de fonds pour l'hôpital pédiatrique de St Jude (Memphis, Tennessee), où travaille aujourd'hui Hayley Arceneaux après y avoir été soignée enfant. Dans le vaisseau se trouveront divers objets (un ukulélé, 30 kg de houblon destiné à faire sur Terre de la bière saveur espace, oeuvres NFT certifiées numériquement…) qui seront ensuite mis aux enchères.
Cette mission conclut un été marqué par l'envol de milliardaires au-dessus de l'ultime frontière: d'abord Richard Branson le 11 juillet, à bord du vaisseau de Virgin Galactic, puis quelques jours plus tard Jeff Bezos, avec sa société Blue Origin. Mais ces vols là n'offraient que quelques minutes en apesanteur.
C'est la quatrième fois que l'entreprise d'Elon Musk, devenue en quelques années seulement un géant du secteur, envoie des humains dans l'espace, après avoir acheminé 10 astronautes vers l'ISS pour le compte de la Nasa.
Il y a déjà eu des touristes dans l'espace: de riches personnalités se sont par exemple rendues dans l'ISS entre 2001 et 2009, à bord de fusées russes.
Mais l'avènement des programmes d'entreprises privées marque aujourd'hui un tournant. SpaceX prévoit par la suite d'autres vols de tourisme spatial, dont un dès janvier 2022, qui doit notamment transporter trois hommes d'affaires vers l'ISS.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.