Le FMI s'attend à ce que la reprise post-Covid au Maroc se renforce    Coupe de la CAF/2e tour préliminaire « retour » : La RSB pour confirmer, les FAR pour se surpasser !    Dimanche prochain à 19h45, l'autre classico, l'OM reçoit le PSG    Coupe du Monde Féminine U-20 : Le Maroc affronte la Gambie et non le Sénégal !    Compteur coronavirus : 499 nouveaux cas positifs, 5 décès enregistrés en 24H    Marrakech : La Mamounia s'apprête à abriter une grande vente aux enchères organisée par Artcurial Maroc    Le détail du Projet de loi de finances 2022 [Document]    Kénitra : deux arrestations pour trafic illicite de substances psychotropes    ''Femmes écrites'', un nouveau recueil de Houda El Fchtali en kiosques au Maroc et dans plusieurs pays francophones    Maroc : une nouvelle vague de l'épidémie de Covid-19 est probable    Bonnes feuilles : «France-Algérie les passions douloureuses» de Benjamin Stora    Mobilité propre : De nouvelles dispositions applicables en 2022 et en 2023    Grâce Royale au profit de 510 personnes à l'occasion de l'Aïd Al Mawlid Annabawi    Agadir : Démantèlement d'une bande de trois malfrats, dont une jeune femme    Casablanca : Pour kidnapping, séquestration et viol, un duo écope de 10 ans de prison chacun    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Aquaculture : Agadir Haliopôle Cluster accompagne les start-up innovantes    Le pass vaccinal obligatoire dès jeudi dans les espaces publics et pour se déplacer    Les 100 ans de Georges Brassens.. Un souffle de poésie et de musicalité joyeuse parcourt la ville de Sète    Sahara : Irina Tsukerman dénonce un lobbying douteux contre le Maroc et soutient la légitimité et la crédibilité de la voix de Tamek    Femmes sur le marché du travail : Les chiffres inquiétants du HCP    Un responsable marocain sur le gazoduc Maghreb-Europe (GME) : «Nous ne le laisserons pas rouiller»    En Algérie, aveux téléguidés, faux coupables et machinations policières    Aïd Al Mawlid Annabaoui - Le Prophète Sidna Mohammed « As-Sadiq Al-Amin » : Un illustre modèle    Un trafic international de cocaïne démantelé en Belgique, 27 arrestations    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Irak: Le responsable d'un attentat meurtrier en 2016 arrêté    Le premier ministre polonais fustige un «chantage» de l'UE, qui souhaite protéger ses «valeurs»    Projet de loi des Finances 2022 : 245 milliards d'investissement public, 3,2% de croissance anticipée    Le WAC domine et s'incline, le Raja s'impose face aux Libériens de LPRC Oilers    Prémices d'une nouvelle guerre civile au Liban ?    Examen des Orientations générales du PLF pour l'année budgétaire 2022    La CGEM décline son software    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    «Osmoses», nouvelle exposition de Hiba Baddou    Arabie Saoudite : Levée des restrictions liées au Covid-19    Béni Mellal-Khénifra : Exposition collective... aux couleurs de l'automne    Daech et les Talibans : un casse-tête ou une menace ?    PIB : le PLF 2022 prévoit une croissance de 3,2%    Couture : Maison Sara Chraibi divulgue sa collection printemps-été 2022    Faux printemps arabes    Covid-19. Colin Powell, secrétaire d'Etat sous George W. Bush, est décédé    Casablanca : Nabila Rmili annonce une vaste campagne de nettoyage    Les villes les mieux équipées en guichets automatiques bancaires    Face aux résistances des vieux briscards : Les Pionniers!    Relations Maroc-Mali : Interview exclusive avec Abdoulaye Diop, ministre malien des Affaires étrangères    «Te Amo» : Nouveau tube de Khaoula Moujahid    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Maroc réitère son engagement inébranlable en faveur de la paix régionale
Publié dans Albayane le 19 - 09 - 2021


Anniversaire Accords d'Abraham
Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, M. Nasser Bourita, a réitéré l'engagement inébranlable du Royaume en faveur de la paix régionale, vendredi lors d'une conférence ministérielle organisée par le Département d'Etat américain pour commémorer le premier anniversaire des Accords d'Abraham.
«Soyez assurés de l'engagement inébranlable et continu du Maroc à faire ce qu'il faut pour contribuer réellement à la paix régionale», a dit le ministre.
Lors de cette rencontre, organisée en mode virtuel avec la participation du Secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, et des chefs de diplomatie des Emirats arabes unis, du Bahreïn et d'Israël, M. Bourita a salué «une opportunité de renouveler, ensemble, notre engagement en faveur de la paix».
En effet, a-t-il assuré, «nous montrons aujourd'hui à toute la région et au monde entier que des actions courageuses doivent être entreprises par chacun d'entre nous afin d'aller plus loin et voir plus grand».
«La normalisation des relations avec Israël est en effet un événement historique qui mérite d'être commémoré en ce sens qu'elle a suscité un nouvel espoir et ouvert la voie à un élan sans précédent», a fait observer M. Bourita, notant que l'accord USA-Maroc-Israël, signé en décembre dernier, «constitue le socle de cette relation renouvelée».
La signature de cet accord reflète «les liens profonds entre les Rois du Maroc et l'importante communauté juive marocaine», a-t-il relevé, réitérant l'appréciation sincère du Royaume pour le rôle central des Etats-Unis en tant que «garant de ce processus».
«Winston Churchill avait raison lorsqu'il disait que la paix ne saurait être préservée par des sentiments pieux. Oui, les accords de normalisation sont le résultat de la bonne volonté, de beaucoup de bonne volonté. Mais plus que tout, nous y voyons de l'action», a-t-il poursuivi, rappelant que depuis la signature de l'accord trilatéral, et suivant les hautes instructions de Sa Majesté le Roi, de nombreuses actions ont été entreprises.
A ce titre, M. Bourita a évoqué notamment la signature de plus de 20 accords couvrant divers domaines, l'ouverture et la mise en marche de représentations diplomatiques, la création d'une plateforme pour le dialogue et la coopération impliquant cinq groupes de travail sectoriels, l'ouverture de canaux de communication entre les communautés des affaires et le lancement d'une vingtaine de vols opérés par deux compagnies aériennes israéliennes.
Préserver, améliorer et donner un sens à la normalisation sont les défis à relever après la réussite de celui de la reprise des relations, a souligné le ministre, citant quatre points à prendre en considération dans ce cadre.
Il s'agit de la nécessité d'œuvrer pour démontrer les bienfaits de la paix et de la sécurité régionales, de relancer le processus de paix, de traiter l'animosité générée par la normalisation avec «vigilance et solidarité» et d'établir un nouvel «ordre régional».
Ainsi, M. Bourita a noté que l'impact du processus de normalisation «est censé se faire sentir dans les années à venir», soulignant la nécessité d'œuvrer activement pour démontrer les bienfaits de la paix et de la sécurité régionales, sur les relations entre personnes et sur les opportunités commerciales.
S'agissant de la relance du processus de paix, une initiative fondamentale, le ministre a indiqué que pour le Maroc, il n'y a pas d'autre alternative à une solution à deux Etats avec un Etat palestinien indépendant dans les frontières de juin 1967.
Par ailleurs, le statut d'Al Qods doit être préservé en tant que patrimoine commun de l'humanité et symbole de coexistence pacifique pour les adeptes des trois religions monothéistes, a-t-il insisté, rappelant que le Royaume a «toujours joué un rôle important, mais discret, pour faciliter la paix dans le passé et il est prêt à poursuivre ce rôle aujourd'hui».
M. Bourita a en outre fait observer que la normalisation n'a pas seulement généré de la sympathie, mais également de l'animosité, laquelle doit être traitée avec «vigilance et solidarité».
«Par exemple et malheureusement, un pays voisin a décidé de rompre ses relations avec le Maroc en prétextant, entre autres, le rétablissement de ses relations avec Israël», a-t-il indiqué.
Le ministre a aussi mis en évidence la nécessité d'établir un nouvel «ordre régional», dans lequel Israël est partie prenante plutôt qu'un «outsider dans sa propre région».
«Ce nouvel ordre régional ne doit pas être perçu comme étant +contre quelqu'un+ mais plutôt +pour notre bien à tous+. De même, il devrait être fondé sur une évaluation conjointe actualisée, mais aussi sur la manière de générer des opportunités favorisant la stabilité et le développement pour tous», a conclu M. Bourita.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.