La RAM reprend ses vols à destination du Canada dès le 29 octobre    Pfizer : Le stock disponible réservé aux deuxièmes doses suite à des contraintes logistiques    Le Maroc autorise les vols exceptionnels vers le Royaume-Uni    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 22 octobre 2021 à 16H00    Sahara Marocain: Alger doit prendre part aux tables rondes, tranche l'ONU    Chambre des représentants : séance plénière le 25 octobre consacrée aux questions orales    Rendez-vous de L'Opinion : A bâtons rompus avec Habboub Cherkaoui (Vidéo)    Botola Pro D1 / WAC-OCS (1-0) : Le Wydad vainqueur en fin du match!    Amical : L'Espagne bat le Maroc en match de préparation à la CAN féminine    Zoom: La guerre du football    Moscou dément tout «refroidissement» dans les relations avec Rabat    Sahara : Le Qatar réitère son soutien à la souveraineté marocaine    Gouvernement régional andalou : « Le Maroc, un partenaire privilégié de l'Espagne »    Vaccination : Les personnes souffrant d'allergies peuvent recevoir un certificat de contre-indication    Selon le rapport "perspectives économiques régionales", du FMI, la reprise post-covid va se renforcer au Maroc    Faut-il continuer à s'endetter ?    Deuxième édition du Global Women Summit à Dakhla    Les députés obligés de présenter le pass vaccinal pour accéder au Parlement dès lundi    Le Maroc agit pour la stabilité politique en Libye    Région. L'investissement au cœur des actions du CRI Marrakech-Safi    Le Maroc d'aujourd'hui n'est pas le Maroc d'hier    Elections 2021: Dépôt des comptes des campagnes électorales dans un délai de 60 jours à compter de la date de l'annonce officielle des résultats    Economie verte : Un nouveau chapitre s'écrit    Tanger-Tétouan-Al Hoceima en quête de nouvelles opportunités d'investissement    Préparatifs de la journée africaine des droits d'auteur : La musique hassanie comme choix du BMDA    Reprise des vols vers le Canada en provenance du Maroc dès le 29 octobre    Trafic international de drogue : Interpellation de 4 individus à Errachidia    Université dans les prisons: La 9ème édition lancée à Salé    INDH : Remise de bus scolaires à Taza    Suite à la suspension des vols avec le Royaume-Uni : L'ONMT déploie sa task force sur le World Travel Market    Nigéria : 30 élèves enlevés libérés    France : Le complotiste Rémy Daillet en garde à vue pour projets de coups d'état et d'attentats    Ivan Rioufol : «Le régime algérien s'est épargné l'introspection, il en vient à voir la France comme un pays conquis»    Etats-Unis- Maroc : Inauguration d'une tour de descente en rappel en faveur des Forces Spéciales de la Marine Royale    [ Interview exclusive ] A bâtons rompus avec le patron du BCIJ    Sommet Afrique-France: Ne surtout pas mourir de honte    Rencontre de la Fondation Brensthurst-Oppenheimer avec «Bayt Dakira» à Essaouira : une symbiose spatio-temporelle    Don Bigg clash cash les rappeurs algériens    Célébration : La symbolique culturelle des fêtes religieuses    Philosophie : Alexandre Koyré, du monde clos à l'univers infini    Foulane Bouhssine lance son titre religieux «Habib Allah»    Saison 2021-2022 de Medi1TV : Une nouvelle programmation qui répond largement aux attentes du grand public    Mondial biennal : la FIFA convoque un sommet le 20 décembre    Succès de l'exposition artistique dédiée à Eugène Delacroix à Rabat    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Somalie : Rien ne va plus entre le Président et son Premier ministre
Publié dans Albayane le 23 - 09 - 2021


Nabil El Bousaadi
« Le Premier ministre a violé la Constitution de transition de sorte que ses pouvoirs exécutifs lui sont retirés (…), notamment ses pouvoirs de destitution et/ou de nomination de dirigeants jusqu'à ce que les élections aient eu lieu». Tels sont les termes du communiqué de la présidence somalienne en date du 16 septembre indiquant que la tension entre le chef de l'Etat Mohamed Abdullahi Mohamed, dit « Farmajo », et son Premier ministre Mohamed Hussein Roble, a pris un tournant qui fragilise encore plus le pays en ce moment où rien ne permet de savoir si les élections parlementaire et présidentielle prévues en Octobre vont pouvoir se tenir à la date fixée.
Le président somalien reproche à son Premier ministre d'avoir pris, de manière unilatérale, «des décisions imprudentes pouvant ouvrir la voie à l'instabilité politique et sécuritaire » sans même prendre la peine de le consulter en sa qualité de supérieur hiérarchique.
Les relations entre les deux hommes, déjà tendues depuis plusieurs mois, ont atteint leur paroxysme ces dix derniers jours quand ceux-ci se sont opposés, à deux reprises, à propos de limogeages et de nominations à des postes cruciaux de l'appareil sécuritaire.
Ainsi, le 5 septembre dernier, le Premier ministre avait unilatéralement procédé au limogeage du chef de l'Agence des services de renseignement et de sécurité (NISA), Fahad Yasin, un intime du président Farmajo auquel il reproche d'avoir mal géré une enquête portant sur la disparition inexpliquée d'Ikran Tahlil, une agente de la NISA.
Aussi, en considérant comme étant « illégale et inconstitutionnelle », la décision prise par le Premier ministre, le Président Farmajo a immédiatement procédé à son annulation, promu Fahad Yasin au rang de conseiller à la sécurité nationale et attribué son ancien poste à une tierce personne choisie par lui.
En outre, après avoir accusé le président d' « entraver » l'enquête et jugé que ses décisions constituent une « menace existentielle dangereuse » pour le pays, le Premier ministre avait procédé au remplacement du ministre de la Sécurité ; une décision jugée, par le Président, comme étant non conforme à la Constitution.
Pour rappel, le président Farmajo qui avait été élu en 2017 et dont le mandat avait expiré le 8 Février 2021 n'avait pas pu s'entendre avec les dirigeants régionaux sur la tenue d'élections ; ce qui avait déclenché une grave crise constitutionnelle qui, au lieu de se dissiper, à la suite de l'annonce, en avril dernier, de la prolongation de deux années du mandat présidentiel, a, au contraire, donné lieu à des affrontements armés à Mogadiscio qui ont ramené, à la mémoire des somaliens, le douloureux souvenir de ces décennies de guerre civile qui avaient ravagé le pays.
Nommé Premier ministre, en Septembre 2020, puis chargé, par le président Farmajo, en mai dernier, de l'organisation des élections, Mohamed Hussein Roble a pris, depuis lors, le devant de la scène politique principalement lorsqu'il est parvenu à un accord sur un calendrier électoral, avec pour horizon initial, l'élection du président le 10 Octobre prochain.
Or, bien que des responsables politiques somaliens aient essayé, à plusieurs reprises, de désamorcer les tensions entre les deux hommes, leurs tentatives furent vaines et, dans un rapport publié mardi, le Centre de réflexion « International Crisis Group » (ICG) a déclaré, à titre de mise en garde, que « les factions somaliennes jouent avec le feu ». Jusqu'à quand ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.