Variole du singe : Baitas se prononce sur les mesures gouvernementales    Au Maroc, les réserves de sang couvrent à peine quatre jours !    La question taïwanaise dans le périple asiatique du président américain    Les Russes cherchent à s'emparer d'une ville de l'est de l'Ukraine    Tout ce qu'il faut savoir sur la billetterie    Tibu Africa et Decathlon Maroc pour une alliance sportive et humaine au profit des jeunes    La délégation égyptienne arrive au Maroc    «Un plaidoyer commun pour la défense de l'intégrité territoriale des Etats»    Un impératif et non une option pour le CESE    Un souffle de vie par l'image et l'échange    Entre défis de sauvegarde et enjeux de développement    Opéra NORMA de Bellini    Ligue Europa Conférence: revivez le sacre de La Roma (VIDEO)    Rabat: on connaît la date d'ouverture du nouveau « parking Bab El Had »    Marina Agadir accueille une grande chaine hôtelière internationale    Marrakech accueille le Festival aboudabien des courses de chevaux pur-sang arabe    Les changements climatiques augmentent les canicules    Maroc : La production locale d'électricité en hausse de 4,1% au 1er trimestre    Covid-19 : 239 nouveaux cas et zéro décès ce 26 mai    Canada: Le TSAF, une maladie évitable de malformations durant la grossesse    Le Suriname ouvre un Consulat Général à Dakhla    NMD : Nadia Fettah Alaoui sollicite l'appui de la BAD    Une grande éruption sous-marine visible depuis l'espace    CHAN Algérie 2022 : Le Maroc déja qualifié, tirage au sort des éliminatoires    Législatives : LREM exclut les «candidats dissidents» Mehdi Reddad et David Azoulay    Le port de Tanger Med dans le top 6 mondial (banque mondiale)    Au sommet Melipol22, le Président du Conseil des ministres de Qatar s'entretient avec Abdellatif Hammouchi    Covid-19: l'état d'urgence sanitaire prolongé jusqu'au 30 juin    Un virus « tueur de cancer » en test sur un patient    L'Algérie confirme avoir écarté des aéroports espagnols à cause de la question du Sahara    Energies renouvelables : en 10 ans, l'Afrique n'a attiré que 2% des investissements    Des arrestations suite à des émeutes ayant suivi le match de l'Ittihad Tanger et RSB Berkane    Taghazout Bay : l'humour à l'honneur les 27 et 28 mai    Voici la liste des joueurs convoqués par Vahid Halilhodžić    Leila Cherkaoui et Abderrahmane Ouardane exposent à «Dak'Art»    «Points de vue» : Treizephotographes marocains livrent leurs sensibilités autour du monde    Le Maroc, l'UA et l'ONU célèbrent l'Afrique de l'espoir, de la diversité et du dynamisme    Plus de 200 cas confirmés de variole du singe dans le monde    Afghanistan : 12 morts dans quatre attentats    Le Maroc et la Hongrie veulent inscrire le partenariat économique dans leur coopération    Suisse: Roche annonce des tests PCR de détection du virus de la variole du singe    Berrechid: l'agresseur de l'influenceuse Loubna Mourid écroué    Le cinéma marocain brille au festival de Cannes    Ouverture du 15e Forum international de la Bande dessinée de Tétouan    La revue de presse du jeudi 26 mai    Corruption : Deux arrestations par semaine en moyenne grâce à la ligne directe    Météo au Maroc: les prévisions du jeudi 26 mai    Guerre en Ukraine : La Russie veut l'appui de l'Afrique pour la levée des sanctions occidentales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un think tank canadien interpelle l'ONU
Publié dans Albayane le 23 - 01 - 2022


Sort des enfants-soldats dans les camps de Tindouf
Le centre de réflexion canadien « PoliSens », basé à Ottawa, a interpellé l'organisation des Nations Unies sur le sort des enfants-soldats dans les camps de Tindouf, au Sud-ouest de l'Algérie, soulignant que leur enrôlement militaire par les milices du +polisario+ est un « crime de guerre ».
"Il devient évident que nous sommes face à un processus de recrutement systématique" auquel sont assujettis les enfants aux mains des séparatistes du +polisario+, a affirmé le président du think tank, Abdelkader Filali, dans une lettre adressée à la Représentante spéciale du SG de l'ONU pour le sort des enfants et les conflits armés, Virginia Gamba.
Il a, dans ce cadre, relevé que l'envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU pour le Sahara, Staffan de Mistura, a été reçu, lors de sa visite dans les camps de Tindouf, par des enfants-soldats alors qu'ils sont censés être sur les bancs de l'école.
Lors de défilés militaires à Tindouf à l'occasion de cette visite, la communauté internationale a été "choquée" par des vidéos et selfies « bouleversants » de jeunes enfants en treillis, s'est indigné le centre de réflexion, soulignant qu'il s'agit d'une "preuve sans équivoque" que le +polisario+ endoctrine et embrigade ces enfants sur le sol algérien, au mépris du droit international.
Il a rappelé que des organisations de la société civile ont exprimé à maintes reprises leurs préoccupations concernant ces violations des droits des enfants qui s'étendent sur plusieurs années.
En vertu des conventions onusiennes et du Statut de Rome de la Cour pénale internationale, ces agissements constituent des "crime international", un "acte inhumain » et un "crime de guerre", a fait observer le think tank canadien, précisant que le recrutement militaire des enfants par le +polisario+ ne date pas d'aujourd'hui.
Ce phénomène remonte à 1982 lorsque les enfants étaient arrachés à leurs parents dans les camps de Tindouf sur le territoire algérien pour être envoyés de force vers Cuba, a fait remarquer l'Institut dans sa lettre à l'ONU, ajoutant que plus de 8.000 enfants sahraouis "ont vécu l'enfer dans ces circonstances inhumaines".
L'institut PoliSens a, en outre, appelé à la publication d'une liste complète des auteurs de violations "graves" dans les camps de Tindouf en Algérie, en ajoutant les groupes accablés par des preuves solides pour agressions à l'égard des enfants-soldats.
Il a, dans ce contexte, jugé impératif de se doter d'un outil "solide et efficace" pour garantir la protection des enfants dans les conflits armés et assurer la reddition des comptes pour les violations qu'ils subissent de par le monde, y compris dans les camps de Tindouf.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.