Chambres professionnelles : Défis et enjeux d'un scrutin d'une conjoncture particulière    Elections : La HACA prépare son dispositif pour les prochaines échéances    Biden supprime le tweet montrant une carte du Maroc sans le Sahara    Al Hoceima : Appel à projets du programme Madaëf Eco6    Afghanistan : Les attaques se multiplient à Kaboul, les Talibans revendiquent    Liban : Macron fait la quête    Tokyo 2020 : Elaine Thompson (Jamaïque) 100 m féminin : 10 s 61 à 0,62 s du record mondial    Les mosquées de la préfecture de Skhirat-Témara ferment pour la prière d'Al icha    Compteur Coronavirus :Le Maroc franchit le cap des 10.000 nouveaux cas en 24 heures    Le pdt de la délégation Maghreb au PE salue un geste Royal hautement généreux en direction de l'Algérie (Vidéo)    Fin du « potentiel détournement » d'un pétrolier britannique    L'ONU demande la fin immédiate des "violations alarmantes" en République centrafricaine    Agro-alimentaire : bonnes performances des exportations en 2021    L'Espagne rejoint le Brésil en finale messieurs    Du pétrole à Inezgrane : les précisions de l'ONHYM    Affaire Pegasus : la CNDP se saisit du dossier    Vaccination anti-Covid : inauguration du premier vaccinodrome à la pointe de la technologie (Reportage)    La société civile se mobilise contre le travail des enfants    «Prisonnière du silence» remporte le grand prix    Lucien Amiel, doyen des galeristes marocains, n'est plus    JO-2020/Athlétisme: le Kényan Emmanuel Korir champion olympique du 800 m    Issa Hayatou sanctionné par la FIFA    Botola: Walid Regragui proche du Wydad, pour succéder à Benzarti    Football. L'emblématique gardien de but Ahmed Belkorchi n'est plus    Affaire Pegasus : La riposte marocaine se poursuit    Bonnes performances pour les ventes de voitures à fin juillet    Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme. La Douane sensibilise sur les nouvelles dispositions de lutte    Fête du Trône: SM le Roi reçoit un message de félicitations du président du Conseil présidentiel libyen    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 4 août 2021 à 16H00    Covid-19: la Chine restreint les déplacements à l'étranger pour ses ressortissants    Micro-crédit. Les nouvelles dispositions légales entrent en vigueur    Législatives: El Othmani se présentera dans la circonscription de Rabat-Océan    OMPIC. Un bilan 2020 positif et une feuille de route bien affûtée    En Algérie, «le meilleur système de santé au Maghreb et en Afrique» s'effondre    Comment se préparer aux Jeux Olympiques ? Une expérience de deux médecins anciens champions sportifs    JO-2020: Le programme du jeudi 5 août 2021    Covid-19 : le théâtre national Mohammed V procède à un arrêt provisoire ses activités    Mohamed Amine Kihal ou la prédilection pour les rôles à dimension psychologique    Variant Delta. Ces dernières données permettant de mieux cerner la dangerosité du virus    Question de littérature : Les nouveaux auteurs sont-ils sous le seuil de la pauvreté littéraire ?    CRDH : Soulaiman Raissouni se trouve «dans un état très stable»    Armement : Le Maroc s'apprête à acquérir 22 hélicoptères d'attaque turcs    Campagne électorale et médias : La Haca rappelle les règles du jeu    Edito : XXIème    ONU : Les accusations généralisées contre les travailleurs humanitaires au Tigray sont "injustes"    Visa for Movie Rabat: Une énième manifestation artistique reportée    Parution. Le Manifeste: un voyage au bout des risques    Visite guidée: voyage au cœur du Marrakech de l'art (Partie II)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



BKGR: BAM devrait maintenir le taux directeur inchangé
Publié dans Aldar le 15 - 06 - 2021

Bank Al-Maghrib (BAM) devrait maintenir, lors de sa deuxième réunion trimestrielle de l'année 2021, prévue le 22 juin courant, le taux directeur inchangé à 1,5%, selon les prévisions de BMCE Capital Global Research (BKGR).
« Bank Al-Maghrib devrait, selon toute vraisemblance, renouveler en l'état son dispositif d'intervention au niveau du marché monétaire, en gardant inchangés son taux directeur et sa réserve obligatoire à 1,5% et à 0% respectivement », indiquent les analystes de BKGR dans leur dernier « Flash strategy -Preview BAM ».
L'économie marocaine poursuit sa reprise après la récession de 6,3% de 2020, année plombée par les effets de la crise sanitaire, souligne BKGR, notant que le maintien d'une politique monétaire accommodante a contribué à appuyer le redressement de l'activité économique, laquelle devrait enregistrer une croissance de l'ordre de 5,3% cette année, conformément aux dernières projections de BAM, principalement fondées sur la bonne campagne agricole estimée à plus de 98 millions quintaux. « Le caractère accommodante de la politique monétaire suite à la réduction du taux directeur en 2020 de 75 points de base (Pbs) et à la libération de la réserve obligatoire s'est reflété dans l'évolution des crédits bancaires dont l'encours a augmenté de près de 30 milliards de dirhams (MMDH) pour atteindre 948,4 MMDH à fin mars, comparativement à la même période une année auparavant », relève la même source. Cette progression, poursuit-elle, s'explique notamment par la hausse de l'encours des crédits de trésorerie de 8,1% à 210 MMDH, profitant principalement de la dynamique des mécanismes Damane Oxygène et Damane Relance, dont le volume accordé avoisine 50 MMDH au terme de l'année écoulée.
En revanche, l'encours des crédits d'équipement et celui des crédits consommation ont accusé un repli de 5,3% à 179 MMDH et de 3,1% à 55 MMDH respectivement, deux composantes principales de la demande intérieure, « nécessitent vraisemblablement encore plus de soutien monétaire avant de retrouver leurs niveaux d'avant la crise sanitaire ».
La poursuite du soutien à l'économie nationale via la sphère monétaire se justifie également, d'après BKGR, par l'évolution de l'inflation « demeurant jusqu'ici, sous contrôle » avec une hausse des prix limitée à 0,7% sur les trois premiers mois de 2021, estimant que celle-ci devrait, toutefois, s'accélérer durant les prochains mois sous l'effet de la reprise des prix des matières premières et des hydrocarbures à l'international.
Au volet financement du Trésor, la société de recherche indique que la politique monétaire mise en place par la Banque centrale a également permis à l'Argentier du Royaume de se financer à des conditions plus avantageuses sur le marché intérieur dans le sillage de la baisse des taux primaires.
« Depuis la première baisse du taux directeur en 2020, le coût du financement du Trésor s'est nettement amélioré avec des baisses des taux obligataires allant de 30 pbs à 88 pbs, ce qui a permis à l'Argentier du Royaume de répondre à ses besoins au niveau du marché domestique sans difficulté. Evolution qui, aujourd'hui, semble se stabiliser », conclut BKGR.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.