SM le Roi félicite M. Patrice Talon à l'occasion de sa réélection Président de la République du Bénin    La COVID-19 ravage les camps de Tindouf et touche le personnel de l'ONU    Hilale: « L'Algérie et le polisario continuent de bloquer le processus politique onusien »    Météo: le temps prévu ce mardi 20 avril au Maroc    Cette semaine en Liga...    La BAD soutient la modernisation du secteur ferroviaire au Maroc    Parc éolien de Melloussa : un gouffre financier ou un rêve qui tarde à voir le jour pour le groupe Taqa ?    Enseignants contractuels: Le ministère de l'Education "n'a imposé le mode d'embauche régional à personne" (Amzazi)    La généralisation de la protection sociale est une consécration de l'article 31 de la constitution (Pr. AFIF)    "Jazirat Al Kanz": La saison 6 démarre ce mardi à 22h45 sur 2M    Open d'Espagne de Taekwondo:Achraf Mahboubi médaillé d'or    Le message du roi Mohammed VI au roi d'Eswatini    Création de la Super League: La colère d'Alexandre Ceferin, président de l'UEFA    Une offre abondante et diversifiée pour le Ramadan    Le Maroc et le Danemark veulent élaborer un agenda post-pandémie    L'Atlético enfonce Eibar, le Real cale à Getafe, En-Nesyri donne la victoire à Séville    La Botola envahie par des coachs de la Tunisie    Arrivée à Beyrouth du 2è lot des aides alimentaires    Washington lance un ferme avertissement à Moscou    France : Offensive sur la sécurité, sujet phare de la présidentielle de 2022    Le MASI reprend le chemin vert    Jubantouja est inspiré du Roi de la Mauritanie Juba II    Le 1er dictionnaire espagnol-arabe de football, présenté en ligne mardi prochain    Un riche programme de sensibilisation et de vulgarisation autour des valeurs historiques de Rabat    Déficit budgétaire de 6,7 milliards de dirhams à fin mars 2021    Voici les dates des examens de l'année scolaire 2020-2021    Covid-19 Maroc : 138 nouvelles contaminations et quelque 19 000 doses de vaccins administrées en 24 heures    2020, année la plus chaude jamais enregistrée au Maroc    FRMF: Ammouta nouveau coach des U23, Fathi Jamal intègre la DTN    Maroc : La Marine Royale porte secours à 165 candidats à la migration irrégulière    ONDA: Chute de plus de 70% du trafic aérien en ce début 2021    CMR : la réorganisation continue    Afrique de l'Ouest et centrale : Le Programme alimentaire mondial appelle à éviter une catastrophe alimentaire    Emmanuel Macron reconnaît que l'Algérie coloniale empoisonne les relations entre Alger et Paris    2020, année la plus chaude jamais enregistrée au Maroc    Mobilité électrifiée : le Maserati Levante se convertit à l'hybride    Tanger : neuf personnes interpellées pour trafic international de drogue    Pakistan : onze policiers libérés après avoir été capturés par des manifestants anti-France    Ftour Pluriel 9ème édition : «Retrouvailles»    Inde/Covid-19 : New Delhi confinée pour une semaine à compter de lundi soir    «Le polisario et l'Algérie ne réalisent pas que le monde a changé et que personne ne soutiendra leurs efforts de guerre», écrit Eurasiareview    José Mourinho viré de Tottenham    Edito : Cour promotionnelle    Série ramadanesque – «Café ness, ness» : Les avocats sollicitent la HACA    VIDEO// Le danseur et chorégraphe belgo-marocain Sidi Larbi Cherkaoui en direct sur Info Soir de 2M    Patrimoine: Lancement d'un programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Culture : Le Programme des éliminatoires de la 2è édition de la Ligue Nationale d'Improvisation Théâtrale Nojoum    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Festival national du film de Tanger : «Malak», les mères célibataires sous les projecteurs d'Abdeslam Kelai
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 05 - 02 - 2013

Sélectionné en compétition officielle, le long-métrage «Malak» d'Abdeslam Kelai a été diffusé, samedi 2 février, dans le cadre du 14ème Festival national du film de Tanger (FNF). Tourné en sa quasi-totalité dans la perle du nord, ce film de 97 minutes, qui traite du phénomène des mères célibataires, met en scène une pléiade d'artistes marocains dont Feu Mohamed Majd, Omar Lotfi, Saadia Ladib, Mohamed Choubi et Najat El Wafi. Selon Abdeslam Kelai, «Malak» s'inspire de la réalité et il est le résultat d'un travail de terrain de plusieurs années. «Le film est le fruit d'une série d'entretiens que j'ai menés auprès des mères célibataires», a-t-il dit, lors de la conférence de presse organisée dimanche 3 février.
Ce film a constitué une belle opportunité pour Chaimae Ben Acha, qui a donné libre cours à son talent pour bien réussir son rôle de Malak. Incarnant pour la première fois le personnage principal dans un long-métrage, cette jeune comédienne «a donné l'impression qu'elle ne joue pas, mais qu'elle vit son rôle de Malak», a souligné Abdeslam Kelai.
Par ailleurs, le réalisateur part de la fin, décrivant l'accouchement de Malak, avant d'enchaîner par les faits du film. Il raconte ainsi l'histoire d'une mineure de 17 ans, qui découvre qu'elle est enceinte. Délaissée par son amant, Malak décide de quitter sa ville natale Larache par peur de la réaction de sa famille particulièrement de son père et son frère. Ces deux personnages sont incarnés respectivement par Mohamed Choubi et Omar Lotfi. Malak décide de s'installer à Tanger et se retrouve seule à affronter la vie. Elle ne peut résister longtemps et s'adonne vite à la prostitution pour pouvoir vivre et se prendre en charge. «J'ai voulu à travers ce film dresser deux portraits : celui de Malak et de son entourage qui maltraite et marginalise les femmes qui sont dans sa situation», selon Abdeslam Kelai.
Originaire de Larache, le réalisateur a voulu tourner ce film dans le nord, particulièrement dans sa ville natale et Tanger. Il a pu ainsi décrire une société chamalie conservatrice. Abdeslam Kelai a essayé, en fait, de focaliser son attention sur le personnage de Malak, mais sans oublier d'aborder des problèmes tels que la violence, la délinquance et l'émigration clandestine, liés à Tanger, où s'est déroulé le tournage de la quasi-totalité de ce film.
Ayant entamé en 2004 sa carrière de réalisateur de «Happy Day», Abdeslam Kelai a à son actif quatre courts-métrages et autant de téléfilms. Il vient de co-écrire le scénario et réaliser son premier long-métrage «Malak». Lauréat de l'Institut national d'action sociale, il a travaillé dans le domaine social et humanitaire. Sa passion pour le 7ème art l'a poussé à poursuivre ses cours par correspondance pour obtenir un diplôme en réalisation cinéma. Il a pu aussi enrichir sa carrière artistique par des stages effectués à l'étranger.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.