Destinées aux non-Ramédistes opérant dans le secteur informel : Les déclarations démarrent dès vendredi à 8h du matin    Lire, voir, écouter…méditer    45.000 points de vente contrôlés entre les 1er mars et 8 avril : 1057 infractions constatées sur les prix et la qualité des produits alimentaires    Mettre de côté les différends et faire prévaloir les intérêts suprêmes de la Nation    L'ambassadeur Hilale nommé facilitateur du processus de renforcement    L'Inter Milan sérieux prétendant pour recruter Messi?    Fureur de vaincre!    Un démenti catégorique de son ambassade à Rabat : L'Espagne n'a pas réquisitionné des médicaments exportés vers le Maroc    La CGEM et l'IFC s'allient en faveur des startups marocaines    Coronavirus : 1.346 cas de contaminations, l'inquiétude grandit    Confinement : La Radio en vedette    Frais de scolarité : le bras de fer écoles privées/parents d'élèves    Pétrole: conférence décisive des pays producteurs    «Guelsso f Dar»: nouveau single de Bouchra    Le bilan s'alourdit, le monde à la recherche de réponses concertées    L'ancien président Rafael Correa condamné pour corruption…    HCP: Décélération de la demande intérieure au premier trimestre 2020    Outre les dons de ses membres, la FMSAR contribue au Fonds Covid-19    Le groupe Avis Locafinance apporte son soutien aux professionnels de la santé    Mini-remaniement en plein état d'urgence sanitaire    Les universités diffusent des cours à la radio    Rentrée parlementaire: Les textes prioritaires    Lorie donne de surprenants conseils pour supporter le confinement en couple    Lancement à Al Hoceima du Festival de la créativité à distance    Rejouer ou pas, le foot italien se déchire    Le Crédit Agricole du Maroc accompagne les Ramedistes pour faire aboutir le dispositif de soutien aux populations vulnérables    Lévinas, le visage, l'humanité    La SERMP se réorganise pour la fabrication de respirateurs 100% marocains    S.M le Roi reçoit Saaid Amzazi et Othman El Firdaous    Driss Lachguar, lors de la rencontre virtuelle organisée par la Fondation Lafqui Titouani    L'enseignement à distance à l'ère du coronavirus    Vibrant hommage aux professionnels de santé    L'Europe ne s'entend pas sur la riposte économique à l'épidémie    La pandémie du Covid- 19 vue par deux économistes    Appel de la présidence du Ministère public à l'application stricte des dispositions sur le port du masque    Les confessions de Benatia sur son passage à l'AS Rome    A l'heure de la pandémie, la Pologne adopte le vote par correspondance…    Un concours à distance pour dénicher les jeunes talents de Taroudant et Tata    Confinement : l'Institut du monde arabe se virtualise et lance #LImaALaMaison    Une œuvre conçue en plein confinement : «Guelssou feddar», un nouveau single de la chanteuse Bouchra    L'engouement culturel à l'ère du confinement    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    « Les Casques bleus ne sont pas le remède, mais ils tiennent une place dans la lutte contre le Covid-19 »    Rooney : Les joueurs de foot en Angleterre sont des cibles faciles    Quand le poème se fait consolation au temps du coronavirus    Coronavirus : 40 marocains bloqués aux Maldives    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    Football : Les clubs marocains dans le flou total    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une usine de dessalement d'eau de mer pour Agadir
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 02 - 06 - 2014

Une nouvelle usine de dessalement d'eau de mer verra le jour à Agadir. L'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) a signé, vendredi dernier à Rabat, un contrat de BOT (Build, Operate and Transfer) d'un investissement de 1 milliard de dirhams, relatif au renforcement de l'alimentation en eau potable de la région du Grand Agadir par dessalement d'eau de mer.
Cette convention a été signée entre l'ONEE et le consortium composé des sociétés Abengoa (Espagne) et Inframaroc, filiale du Groupe CDG (Maroc), retenus à l'issue d'un processus d'appel d'offres international ouvert.
«Cette convention permettra de sécuriser l'alimentation en eau potable dans la région d'Agadir, dont la demande connaît une augmentation très importante, précisant que les autres solutions classiques ne sont plus possibles», a souligné Ali Fassi Fihri, le directeur général de l'ONEE.
En effet, cette première unité, dont le coût d'investissement dépasse un milliard DH, comprendra d'importantes infrastructures composées respectivement d'une prise directe en mer, sous forme d'un émissaire de 1.200 mètres et d'une usine de dessalement basée sur la technologie de l'osmose inverse, et d'un réservoir de stockage d'eau traitée de 35.000 m3.
Ainsi elle comprend également la réalisation d'une station de pompage d'eau traitée, une conduite de 100 mètres raccordée à la conduite existante liant la station de traitement de Tamri aux réservoirs de distribution de la ville d'Agadir ainsi qu'une conduite de rejet par diffusion en mer sur 400 mètres et un poste de transformation.
Le projet sera réalisé en deux phases. La première portera sur la conception, le financement, la construction et l'exploitation d'une usine de dessalement d'eau de mer d'une capacité de 100.000 m3/jour pendant une durée de 20 ans.
Cette convention permet à l'Office de capitaliser sur son savoir-faire développé en matière de montage de projets PPP déjà concrétisés dans le domaine de la production électrique à travers plusieurs réalisations de grande envergure et de donner ainsi corps à la synergie ayant présidé au regroupement des secteurs de l'électricité, de l'eau potable et de l'assainissement au sein d'une même structure publique qu'est l'ONEE.
Il permettra, en effet, de répondre à l'horizon 2030 à la demande croissante des besoins en eau potable de la région du Grand Agadir qui connaît un développement touristique, industriel et urbanistique important. À titre indicatif, cette réalisation de grande envergure, de portée régionale et mondiale, s'inscrit dans les engagements de l'ONEE figurant dans le contrat-programme conclu avec l'Etat pour la période 2014-2017.
Binter renforce ses vols entreles Îles Canaries et le Maroc
Pour de nombreux touristes marocains, l'été promet d'être… canarien! Les Îles Canaries étant une destination de plus en plus prisée au Maroc, la compagnie aérienne ibérienne Binter a décidé d'augmenter cet été la fréquence de ses vols entre le Maroc et le petit archipel espagnol. Ainsi, la compagnie aérienne rétablira à partir de ce mois de juin sa ligne entre Marrakech et Tenerife. La ville ocre sera reliée, une fois par semaine, à l'aéroport du nord de Tenerife, avec des allers-retours qui se feront tous les samedis, entre le 7 juin et le 27 septembre.
L'avion décollera de Marrakech à 20h00 (heure locale) pour atterrir en Espagne à 22h30, heure canarienne, tandis que les vols de retour, qui reviendront de Tenerife, seront organisés tous les samedis à 7h00 du matin. Cette liaison avec Tenerife s'ajoutera à une nouvelle connexion entre Marrakech et Malaga. Les vols seront directs entre la ville de Malaga et Marrakech et se feront le samedi. L'avion décollera du Maroc à 12h00 puis repartira de Malaga pour faire le trajet inverse à 14h00. Les deux voyages s'effectueront à bord d'un avion ATR72. Le vol à Malaga durera environ deux heures tandis que celui en direction de Tenerife se fera en deux heures et demie. Signalons que les billets sont déjà disponibles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.