Saad Lamjarred réagit au décès de Marcel Botbol (PHOTO)    Fonds Spécial Covid-19    Coronavirus : plus de 700.000 bénéficiaires de l'indemnité forfaitaire    CDM reporte les échéances des crédits pour les clients impactés    Sous le thème «Philosophie de jeu de la FRMF» : La FRMF tient son séminaire en ligne    Les éboueurs, des soldats nocturnes qui veillent à la propreté    Covid-19: l'Espagne passe à la phase de “ralentissement” de la pandémie    Confinement : que regardent les téléspectateurs marocains?    Coronavirus: La Corée du Nord épargnée ?    Le Maroc a été parmi les premiers à fournir la chloroquine malgré la forte demande au niveau mondial    La télévision au temps de Coronavirus et la reprise du pouvoir d'initiative    Covid-19: le Maroc enregistre un 40ème décès    Le football français en deuil : De Marseille à toute la L1, hommage unanime à Pape Diouf    En Guinée, le président Alpha Condé, 82 ans, obtient une très large majorité parlementaire    Adieu Si Fadel    Dette : Quel geste politique demandé au Maroc ?    Mustapha Adib, ex-espion des services de l'hexagone, tombe bien bas    Lutte anti-coronavirus : Evacuation d'un grand marché populaire à Laâyoune    Un joueur du FUS se blesse pendant ses entraînements à domicile    Décès de Marcel Botbol à cause du Covid-19: ce que l'on sait    Commerce extérieur : Les indices reculent au quatrième trimestre 2019    Balance commerciale : Le déficit s'aggrave à 2%    Brèves Internationales    Parlement: Dispositif exceptionnel pour la session du printemps    Les réserves des centrales syndicales    L'artiste marocain Marcel Botbol meurt du coronavirus    La Chambre des représentants mobilisée pour répondre aux exigences de la situation sanitaire    Nouvelle pauvreté et nouvelles solidarités en Italie    Le Maroc n'y échappera pas    Le coaching mental, un impératif pour les sportifs à l'heure du confinement    Le ministère de la Santé étoffe sa communication    Des patients guéris du coronavirus livrent leurs témoignages    Des sans-abris hébergés par des ONG de Tanger    Report des Jeux méditerranéens d'Oran à 2022    Après la crise sanitaire, vers un foot plus vertueux ?    L'ONEE prend des dispositions spéciales pour préserver son personnel    De la culture gratuite pour combattre l'ennui du confinement    Le rappeur français Booba prêche le respect des mesures préventives    Les musiques reposantes ont le vent en poupe    Sancho, le digne héritier de CR7 à United?    Le CCM divertit les citoyens marocains en période de confinement    Mali: Des législatives entre terrorisme et coronavirus…    Coronavirus : L'Arabie saoudite appelle à reporter les plans du hajj    Fadel Iraki, le cofondateur du “Journal Hebdo”, n'est plus    Institut national des sciences de l'archéologie et du patrimoine : Les filières d'enseignement et de recherche publiées au BO    Un projet terroriste déjoué en Tunisie    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Quinze ans de prison pour avoir tué son ami
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 03 - 12 - 2015

Certes, il est un repris de justice qui a purgé deux peines d'emprisonnement pour le même motif, vol qualifié. Cependant, la dernière fois, l'accusation coûte, selon le code pénal, la peine capitale.
«Je n'avais pas l'intention de le tuer, M. le président», a affirmé le mis en cause, âgé de vingt-six ans, célibataire, sans profession. Dès qu'il a quitté l'école au primaire, il s'est jeté dans les méandres du vagabondage.
Depuis, il a commencé à se droguer, se soûler pour atterrir chez une bande de malfaiteurs. Au fil des agressions, il s'est retrouvé, à deux reprises, derrière les barreaux de la prison pour purger deux peines respectivement de deux et de trois ans. Mais, à l'instar de la majorité des malfrats, l'expérience de l'incarcération ne l'a rendu que plus agressif. Une agressivité qui l'a conduit, une troisième fois, aux couloirs de la prison d'Oukacha.
Sa victime, cette dernière fois, était son ami et complice dans plusieurs autres agressions, Ahmed, vingt-quatre ans, également célibataire, sans profession et repris de justice.
«Nous étions ensemble quand nous avons agressé une jeune fille… Nous lui avons subtilisé son téléphone portable et une somme d'argent de 400 DH, ainsi qu'une montre», avoue-t-il.
Mais, son complice, Ahmed, a gardé le téléphone portable. «En contrepartie, je lui ai expliqué que je devais garder toute la somme sans lui verser sa part qui devait être 200 DH», a-t-il ajouté à la Cour.
Aussitôt, un malentendu a éclaté entre les deux amis et malfaiteurs. Lui tournant le dos, Ahmed est parti tout seul en empruntant le chemin à destination de son quartier Moulay Rachid.
«J'ai vu le mis en cause qui lui a planté le couteau dans le dos», a attesté un témoin après avoir prêté serment.
Le mis en cause a suivi les pas d'Ahmed. Ne prêtant pas attention, ce dernier a été surpris par le mis en cause qui lui a donné un coup au niveau du dos.
«Vraiment, M. le président, je n'avais l'intention que de le corriger pour renoncer à son comportement de garder à chaque fois une partie du butin sans contrepartie», a conclu le mis en cause dans ses réponses.
Jugé coupable pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l'intention de la donner tout en rejetant l'accusation d'homicide volontaire avec préméditation et guet-apens, la Cour l'a condamné à quinze ans de réclusion criminelle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.