L'ONMT s'engage à renforcer le déploiement de Ryanair au Maroc    Turquie-France. Erdogan pète les plombs    Israël-Soudan. Le troisième accord de paix est dans la boîte    Inscription exceptionnelle du 2 au 4 novembre aux CPGE    Sanction des camions marocains en Espagne : le Maroc contre-attaque    Inauguration à Rabat de l'ambassade de la République de Zambie au Maroc    France: l'Assemblée nationale valide la prorogation de l'état d'urgence sanitaire    Evolution du Coronavirus au Maroc : 4045 nouveaux cas, 194.461 au total, samedi 24 octobre à 18 heures    Mobilité internationale des étudiants marocains (1/5) : la destination France reste la plus prisée    Algérie: le président Tebboune entre en confinement volontaire    Le wali Ahmidouch invite les entreprises privées de Casablanca à mettre en place et généraliser le télétravail    Tanger: trois jeunes devront répondre de leurs actes    Le message du roi Mohammed VI au président zambien    Beyrouth : Mission accomplie pour l'Hôpital de campagne marocain (vidéo)    Barça-Real: les buts de la première mi-temps (VIDEO)    Le Maroc rejoint la coalition internationale pour le renforcement de l'autonomisation économique des femmes    Les figurants du film "L7asla" réclament «leur dû», Sonia Terrab répond    Ahmed Rhassane El Adib : " la crise du coronavirus a provoqué une prise de conscience de l'importance des services d'urgence"    Namibie : Des milliers de bébés otaries retrouvés morts (vidéo)    Tanger: deux jeunes frères reçus par la DGSN (PHOTO)    Destination Maroc: Le deal ONMT et Ryanair    Sahara marocain : le Burundi réaffirme son soutien à la solution politique.    Islamisme en France: les éclairages de Pascal Boniface, fondateur et directeur de l'IRIS [Vidéo]    Maroc : voici le calendrier des jours fériés 2020-2021    LDC: retour sur l'élimination du Wydad (VIDEO)    LDC: Brahim Nekkach s'exprime après l'élimination du WAC    Météo Maroc: brume et nuages pour la matinée du samedi 24 octobre    Sous le signe du Covid 19, la 9ème édition du festival de l'Astronomie lancée    Khaoula El Filahi, ou le long voyage d' une jeune passionnée de lecture    Un autre pays arabe va normaliser ses relations avec Israël    Une édition numérique pour le Festival maghrébin du film d'Oujda    Le documentaire "Al Hasla " vivement dénoncé par le tissu associatif de Hay Mohammadi    Trump attaque Biden sur les affaires de son fils, sans ébranler son rival    La FNM enrichit son capital culturel    Le Real Madrid de pire en pire avant le clasico    Affaire CNSS : peine confirmée pour Rafik Haddaoui, Abdelmoghit Slimani acquitté    Transport aérien : Ryanair reprend ses vols sur le Maroc cet hiver    Les grosses écuries au rendez-vous de la première journée    La Renaissance sportive de Berkane aux portes de l'histoire    Sahara marocain : les pays des Caraïbes soutiennent l'initiative d'autonomie et le processus politique    Jean-Michel Blanquer estime que "l'islamo-gauchisme fait des ravages"    Un artiste hors du temps et des canons    Ligue des Champions : Le match Raja de Casablanca-Zamalek reporté au 1er novembre    Marrakech-Safi : Une saison culturelle qui s'annonce riche et diversifiée    Maroc-Espagne : pour la mise en œuvre effective du partenariat stratégique global    Un 7ème pays africain ouvre son consulat à Dakhla    Rabat: le roi Mohammed VI a présidé une séance de travail    Omnisports : Courrier du Nord-Est    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un repris de justice tue son ami
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 10 - 11 - 2008

Réclamant sa part du magot, fruit de la vente d'un téléphone portable volé, Abdellah a trouvé la mort des mains de son ami, Ahmed, repris de justice.
Nous sommes à la chambre criminelle près la Cour d'appel de Casablanca. Ahmed est au box des accusés. Âgé de trente-six ans, il a déjà purgé quatre peines d'emprisonnement. Et pourtant, il semble qu'il n'avait pas l'intention de se trouver à l'aise hors de la prison. La preuve ? Cette cinquième fois, l'accusation n'était pas aisée. Elle concerne une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort sans l'intention de la donner.
Issu d'une famille pauvre de l'un des bidonvilles de Hay Mohammadi, à Casablanca, il n'a pas dépassé la phase primaire de l'école. Et il s'est retrouvé à la rue. L'alcool, le haschich et les comprimés psychotropes lui permettaient d'oublier sa vie de misère. Des produits qui nécessitent beaucoup d'argent. Sans emploi, il n'avait qu'un seul moyen pour l'avoir : agresser d'honnêtes citoyens. C'est la raison pour laquelle, il a été arrêté et condamné à quatre reprises. Et jamais il n'avait l'intention de renoncer à ses crimes. Comment s'est-il mouillé dans cette affaire de meurtre ? Il était chez lui, vers 15 h, quand Abdellah, son ami et complice dans plusieurs agressions, est arrivé chez lui. Que voulait-il ? «J'ai besoin d'argent pour acheter un morceau de haschich et des comprimés psychotropes… », lui a-t-il dit.
Ahmed n'avait pas le moindre sou dans ses poches. La solution? Chercher une victime. C'est ce qu'ils avaient décidé. Pas moins d'une heure plus tard, ils avaient de l'argent dans leurs poches. Et ils ont rejoint un «guerrab» (vendeur de boissons alcoolisées sans autorisation). Ils se sont approvisionnés en boissons alcoolisées. Après quoi, ils ont acheté quelques comprimés psychotropes. Le duo s'est tenu dans un coin de la ruelle où se situe le domicile d'Ahmed et a commencé à s'enivrer. Entre- temps, un malentendu a éclaté entre eux. Abdellah a reproché à Ahmed d'avoir vendu un téléphone portable, fruit d'une agression, sans lui avoir donné la moitié de la somme d'argent. À un moment donné, les paroles ont cédé la place aux armes blanches. Et Ahmed a asséné deux coups fatals au niveau du cœur d'Abdellah qui s'est effondré. Pas moins de quelques minutes plus tard, il est passé de vie à trépas. Un meurtre qui a coûté vingt ans de réclusion criminelle à Ahmed.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.