Covid-19: Fin de la deuxième vague Omicron au Maroc    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 9 Aout 2022    La France et l'Europe doivent mettre en place une alliance rénovée avec le Maroc    Journée nationale du migrant: Le CCME soutient les initiatives des Marocains du monde envers leurs régions    L'endettement financier des ENF à près de 821 MMDH en 2021    PLF 2023. Quel impact de la mise en œuvre de la loi-cadre sur la fiscalité ?    La circulation fiduciaire progresse de 5,6% en 2021 (BAM)    Grève de Ryanair : dix vols annulés en Espagne    Accord de paix au Tchad: l'ONU salue une « étape importante » dans l'histoire du pays    Les Etats-Unis et les pays africains, des « partenaires égaux » face aux nouveaux défis    La culture autre levier de la diplomatie marocaine    Mer de Chine : Exercices militaires de Taipeh et prolongement des manœuvres chinoises    Palestine : Tel-Aviv poursuit l'élimination des cadres de la résistance    Chambre des Conseillers : la sécurité sanitaire est une priorité centrale de la souveraineté nationale    Incendie de forêt : 700 hectares partis en fumée en France    Transfert : Isco rejoint le FC Séville    Mondiaux juniors : Le Marocain Benyazide remporte le bronze du 3000 m steeple    La CAF lance une nouvelle plateforme en ligne de licences de clubs    Ukraine : Au 166è jour de guerre, Moscou et Kiev échangent les accusations    Les Etats-Unis mettent fin à des mesures migratoires de Donald Trump    Eaux contestées : le Hezbollah libanais hausse le ton contre Israël    Le «Pavillon Bleu» hissé pour la 11è fois consécutive sur la plage d'Aglou à Tiznit    Insolite : une compagnie de matelas recrute des dormeurs professionnels    5èmes jeux de la Solidarité islamique : une forte participation marocaine pour faire briller le sport national    Clôture à Ain Leuh du 21ème Festival national d'Ahidous    Jidar Rabat Street-Art Festival: Neuf nouvelles oeuvres garnissent la capitale    SNRT: Journées portes ouvertes au profit des Marocains du monde    Beyonce au sommet des ventes aux Etats-Unis, une première depuis près de 15 ans    Le mercato international du Raja : Un Libérien pour faire oublier Ben Malango !    Enseignement supérieur: Pourquoi nos Universités peinent-elles à monter en gamme ?    Sports urbains : Le Marocain Bilal Sahli remporte la médaille d'argent au Mondial    Région TTA : 206 projets approuvés pour 8,4 MMDH    Maroc : Manifestations de solidarité avec le peuple palestinien    Mercato de L'AS FAR : Derrag, Naji, Assout et Jouini et prolongement de Neffati    Botola Pro D1 et D2 : La feuille d'arbitrage digitalisée dès le début de la saison    Eté 2022, une opération Marhaba qui tranche avec les précédentes    Najat Aâtabou danse et chante à l'occasion d'Achoura (VIDEO)    Coupure temporaire de la circulation ce mercredi sur cette route    Le Groupe arabe à l'ONU salue les efforts du Roi en faveur de la Palestine    Bourse de Casablanca: l'essentiel de la séance du lundi 08 août    Le «Parlement itinérant» fait escale à Tanger    ONU : Le Groupe arabe salue les efforts soutenus du Roi en faveur de la cause palestinienne    La revue de presse du mardi 9 août    Météo. Voici le temps qu'il fera ce mardi 09 août au Maroc    Rabat: le patrimoine culturel populaire valorisé par la célébration de Baba Achour    La politique actuelle des visas «abîme» les relations de la France avec le Maghreb    Les faucons de Lekouassem d'Oulad Frej sont lâchés    L'apostille de "Dbibina" : quand les Soros-suceurs se mélangent les pinceaux et en paient le prix fort !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Traditions ramadanesques : Mirleft : Un mois empreint de simplicité
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 21 - 09 - 2007

Pour les habitants de Mirleft, un petit village situé au sud d'Agadir, le mois de Ramadan est l'occasion de se réunir entre famille, autour d'une table bien garnie de plats concoctés à l'occasion par les mères de famille. Ces dernières en profitent pour mettre en pratique leur savoir-faire culinaire. Les préparatifs se font à l'avance. Dès le mois de Châabane, les ménages s'approvisionnent en matières premières: sucre, farine, épices et autres ingrédients achetés dans des souks hebdomadaires, connus par les habitants de la région. Les gâteaux sont confectionnés dans chaque famille par les mères et leurs filles qui se rassemblent pour la préparation des recettes. Cornes de gazelles, chebakias, briouates et figues au miel, la cuisine ne désemplit pas. Chacun s'attelle à exécuter une tâche dans une ambiance de bonne humeur envahie par des effluves de bonnes senteurs. La table du ftour est garnie d'une façon à privilégier la harira et les dattes servies, en premier, accompagnées d'un verre de lait.
Dans la tradition, le lait et les dattes sont connus pour être des purificateurs de l'organisme au même titre que l'eau.
Par la suite, les familles se rassemblent pour déguster les multitudes de pâtisseries servies avec du thé à la menthe, du café préparé avec des épices choisies à l'occasion, et moulu à l'ancienne pour un goût original.
Pour ce qui est de l'habillement, la tradition veut que, chaque année, les familles revisitent leurs gardes robes en s'achetant de nouveaux vêtements : des djellabas pour les hommes et des rubans de tissus pour les femmes qui les utilisent dans cette région pour se draper. Dans les magasins au centre de Mirleft, quelques jours avant l'avènement de ce mois sacré, les effets vestimentaires et accessoires supplantent dattes et autres confiseries sur les étalages. À l'occasion, les femmes se réunissent pour aller faire leurs achats en groupe. Un moment de relaxation et de pur plaisir. Pour elles, c'est l'occasion de faire des dépenses en plus, tout en s'efforçant d'adapter leurs moyens à la fièvre des achats et à la montée des prix, qui est une des spécificités de ce mois sacré.
Ramadan, c'est aussi l'occasion de privilégier les rencontres entre famille et amis. Ainsi de grands repas sont préparés, à tour de rôle, les familles se lancent les invitations pour égayer les soirées ramadanesques. Les 30 jours du Ramadan sont prioritairement consacrés aux visites des parents proches ou lointains. Des soirées qui s'organisent entre familles, connaissances et amis. Certains se donnent rendez-vous dans les cafés du centre de Mirleft. Après le ftour, les cafés et les petites ruelles reprennent vie. Les habitants quittent leurs maisons le temps d'une ballade dans le centre ville ou d'une petite marche en groupe jusqu'à la plage la plus proche. Histoire de se dégourdir les pieds et profiter de la brise nocturne.
Dans cette ambiance propice au jeûne et à la méditation, le mois sacré de Ramadan permet le passage à un moment de sacralité au niveau du temps.
Les dix dernières nuits du Ramadan sont entièrement consacrées à la prière. C'est le moment d'entamer un rituel social et culturel empreint d'une intense spiritualité. À la mosquée, durant ces soirs de recueillement, les habitants se retrouvent pour accomplir ensemble les prières du Taraouih.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.