La France et l'Europe doivent mettre en place une alliance rénovée avec le Maroc (politologue)    Le CCME célèbre les Marocains du Monde et leurs régions    #Dégage_Akhannouch : «le patron d'Afriquia est accusé d'augmenter les prix à la pompe pour s'enrichir»    Le MDDH appelle à renforcer le contrôle du secteur privé    La demande sur les Bons de Trésor recule de 16,1% au premier semestre 2022    Finances publiques: la situation reste maîtrisée    Finances publiques: regain de forme des économies    Bourse de Casablanca: Clôture en bonne mine    فيروس كورونا :191 إصابة جديدة وحالة وفاة واحدة في 24 ساعة الأخيرة    Juillet 2022, l'un des plus chauds mois jamais enregistrés dans le monde    Taïwan organise des exercices militaires, accuse Pékin de préparer une invasion    Le Groupe arabe à l'ONU salue les efforts soutenus de SM le Roi, Président du Comité Al-Qods    Algérie-arnaque d'étudiants : prison ferme pour deux personnes    La Marine Royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Jeux de la solidarité islamique/400 m haies: Noura Ennadi remporte la médaille d'or    Yassine Labhiri rejoint finalement ...la RSB    Football : Le championnat marocain, destination préférée des joueurs algériens    Jeux de la solidarité islamique/Taekwondo : Nada Laâraj offre la 1ère médaille d'or au Maroc, Omaima El Bouchti en argent    Ligue des Champions de la CAF: Tirage au sort des tours préliminaires    Dr Mrabet : La fin d'une vague épidémique ne signifie pas la fin de l'épidémie    Covid-19/Maroc : Baisse du taux d'occupation des lits de REA à 0.9%    Chambre des Conseillers : la sécurité sanitaire est une priorité centrale de la souveraineté nationale    La Marine royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Jidar-Rabat : La 7ème édition s'achève par un bilan de neuf nouvelles oeuvres d'envergure    Maroc : La SNRT ouvre ses portes aux associations des Marocains du monde    Célébration de « Baba Achour »    Le moussem de Moulay Abdellah Amghar revient après deux ans de suspension    La prochaine WAFCON de nouveau au Maroc    Les Etats-Unis et les pays africains, des « partenaires égaux » face aux nouveaux défis    Une nouvelle étude révèle que 58% des maladies infectieuses seraient liées aux menaces climatiques    Accord de paix au Tchad: l'ONU salue une « étape importante » dans l'histoire du pays    Les Casques bleus en Afrique, entre consentement et crise de légitimité    Frontière turco-syrienne : Erdogan déterminé à mettre en place un corridor de sécurité    L'UE annonce une aide de 261 millions d'euros à l'UNRWA    La culture autre levier de la diplomatie marocaine    5èmes jeux de la Solidarité islamique : une forte participation marocaine pour faire briller le sport national    Air Canada: des vols annulés, la compagnie refuse d'indemniser les passagers    Le «Pavillon Bleu» hissé pour la 11è fois consécutive sur la plage d'Aglou à Tiznit    Casablanca : Cinq ans de prison ferme pour une mère de famille qui a tué sa voisine    Un ex-enseignant se jette dans le vide et une femme se suicide par pendaison    Clôture à Ain Leuh du 21ème Festival national d'Ahidous    Beyonce au sommet des ventes aux Etats-Unis, une première depuis près de 15 ans    Interview avec Ahmed Taoufik Moulnakhla : « Nous voulons contribuer au développement du partenariat Sud-Sud »    Najat Aâtabou danse et chante à l'occasion d'Achoura (VIDEO)    Le «Parlement itinérant» fait escale à Tanger    La revue de presse du mardi 9 août    ONU : Le Groupe arabe salue les efforts soutenus du Roi en faveur de la cause palestinienne    Le Conseil de sécurité de l'ONU se penche sur la situation à Gaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Eljadida : L'ambiance du Ramadan domine la vie aux Doukkala
Publié dans Eljadida 24 le 30 - 07 - 2012

L'arrivée du Ramadan a entièrement bouleversé le rythme de vie d'Eljadida et des autres villes de la Province et qui est devenu plus lent et plus calme le jour et volontairement plus trépidant et animé la nuit.

Une ambiance spécifique a commencé à marquer depuis le soir du vendredi 20 Juillet (dernier jour du Chaâbane) El Jadida, Azemmour, Sidi Bouzid, Bir Jdid, Ouled Frej, Sidi Ismaïl... Ainsi, les Doukkalis ont veillé jusqu'à une heure tardive et les cafés des quartiers populaires n'ont baissé leurs rideaux qu'aux premières lueurs du matin.
Et comme Ramadan s'est moulé, au fil des ans, dans les traditions et les mœurs, les Doukkalis vivent cet important évènement religieux à la fois dans un climat de grande ferveur religieuse et de riches traditions culturelles, mais aussi en tant qu'occasion de bombance avec l'augmentation de la quantité et de la qualité de la nourriture.
En effet, en ce mois de jeûne, le nombre de mets présentés lors de la rupture double, voire triple. Les buffets sont mieux garnis. Malheureusement, la plupart de ces mets vont dans la poubelle. La table du Ftour (rupture du jeûne) chez les Jdidis et dans toute la région des Doukkala, qui baigne dans la pure tradition marocaine, se compose de la fameuse soupe marocaine (Harira), les dattes, mkharka, chabbakia, briouates, sfouf, lamsammene, mlaoui, rezzate lkadi, baghrir, poissons cuits ou grillés, thé aromatisé sans oublier les délicieux plats de poissons qui comptent parmi les plus appréciés après le Ftour ou le couscous le vendredi.
C'est vrai que le mois du Ramadan est consacré à l'adoration de Dieu, à la contemplation et à la solidarité et non aux dépenses, mais malheureusement la réalité est tout autre. Toutefois, la frénésie de la consommation connaît généralement un certain fléchissement dans la seconde quinzaine du mois sacré. À cette période, les gens freinent les achats de nourriture et pensent aux vêtements pour l'Aïd Al Fitr. Ainsi, Eljadida et les autres villes des Doukkala prendront alors un nouveau rythme impulsé par les mères, sous la poussée des enfants, dans la quête effrénée des habits pour la fête.
Après le Ftour, les mosquées se remplissent de fidèles pour les prières de Taraouih, les cafés regorgent d'amateurs de cartes et de dominos et les espaces s'avèrent trop exigus pour contenir tout ce beau monde. Quant au jardin Mohammed V, IL vibre chaque nuit, après les Taraouih, au rythme des « Nuits du Ramadan » et de leur musique spirituelle.
D'autre part, depuis le début du ramadan, la corniche d'Eljadida, et même la plage, connaît une grande affluence de visiteurs en quête de distraction. Les gens déambulent le soir le long de cette corniche après le Ftour. La très belle plage, baignée par des couleurs, se réveille à la tombée de la nuit, offrant une atmosphère festive à des milliers de visiteurs. L'ambiance nocturne, le long de la corniche, se termine tard la nuit, aux environs de 1 heure du matin.
Les cafés de la corniche et du centre-ville font le plein chaque soir. Les clients, en majorité des jeunes, sont attirés par la fraîcheur de la mer et la musique populaire qui fuse des cafés. Les nuits du ramadan leur donnent l'occasion de passer du bon temps avec leurs amis. Mais toute la vie nocturne ne se déroule pas uniquement à l'intérieur d'Eljadida. Hors de la ville, le nombre de personnes se promenant en voiture est également en forte augmentation. Le littoral des Doukkala offre plusieurs kilomètres de superbes vues panoramiques sur l'Atlantique, attirant un flot de visiteurs venus pour digérer le repas du Ftour et respirer l'air pur. Les jeunes n'hésitent pas à sortir voitures et motos pour parader le long de la route côtière. La station balnéaire la plus prisée par les gens est certainement Sidi Bouzid. Ici aussi, de nombreux restaurants, cafés et glaciers prolongent leurs horaires d'ouverture tard dans la nuit. Même si beaucoup de gens se promènent pour digérer leur Ftour, d'autres n'échappent pas à la tentation des glaces, des sandwiches, chawarma, des pizzas italiennes ou autres plats qu'ils ne peuvent préparer chez eux.
Coutumes doukkalies
Pour ceux qui préfèrent rester chez eux, le Ramadan est le mois des visites familiales. Les nuits du Ramadan sont aussi l'occasion de rencontrer la famille pour rompre la monotonie des journées de jeûne. C'est un moment très apprécié en particulier par les femmes.
D'autre part, selon les coutumes et les usages doukkalis, qui n'ont évidemment pas de fondement dans la religion, lors de la journée du 26 ramadan (Laylate El Qadr ou (Nuit du destin), la fille, âgée de 7 ans, est encouragée à faire le jeûne pour la première fois de sa vie. Après le jeûne et lors de la nuit du 27 Ramadan, la petite, maquillée et portant de beaux habits traditionnels, est chaleureusement accueillie dans sa famille, et elle est invitée pour une soirée organisée en son honneur et lors de laquelle du henné est appliqué sur sa main droite pour bénir son adhésion à la famille qui lui offre, par la même occasion, un présent symbolique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.