Selon « Enjeux stratégiques », la communauté mondiale condamne fermement l'enrôlement d'enfants soldats par le polisario    Témara : Coup d'envoi d'un projet sur le renforcement des capacités des femmes    CAN. Lions de l'Atlas: Bounou de retour, Fajr et Hakimi toujours absents    Coronavirus/Maroc : 88 nouveaux cas admis en REA en 24H    Le Maroc réitère sa solidarité totale avec les Emirats Arabes Unis suite à l'attaque des Houthis contre Abou Dhabi    Climat : Des jeunes leaders marocains à l'honneur dans le cadre d'une campagne lancée par l'ONU    Mali: Un militaire français tué dans une attaque contre un camp de l'opération Barkhane à Gao    Essaouira : Le programme complémentaire de réhabilitation de Mogador, objet d'une visite ministérielle    Crise ukrainienne : Evacuation des familles du personnel de l'ambassade US en Ukraine    Images animées : Après 35 ans de gloire, le GIF est ringardisé    Italie: Berlusconi renonce à briguer la présidence    Alger au fond de l'isolement!    Cameroun: Au moins 16 morts dans un incendie "accidentel" dans une discothèque de Yaoundé    La femme marocaine traditionnelle à l'honneur    Omicron : Voici la partie du corps où le variant frappe en premier    Le Maroc, premier pays de destination de l'émigration française en Afrique    Eliminatoires Mondial Costa Rica : Les sélections féminines marocaine et sénégalaise font match nul    Club des Avocats au Maroc : Plainte déposée contre Hafid Derradji    Tayeb Hamdi : Le sous variant BA.2 d'Omicron nécessite plus de vigilance que d'inquiétude    Covid: Record quotidien d'infections en Russie pour le troisième jour consécutif    Le lac Aguelmam Azegza près de Khénifra accueille la 5e édition du «Ice Swim in Morocco»    Invité d'Info Soir, Rachid Benzine dit tout sur son nouveau livre « Voyage au bout de l'enfance » (Vidéo)    Températures prévues pour le lundi 24 janvier 2022    Casablanca : Le centre de santé Oum Keltoum-Al Walaa inauguré    Remontada spectaculaire des Rojiblancos face à Valence    BAM: Les indicateurs hebdomadaires en 5 points clés    Halilhodžić : le match contre la RD Congo, ce sera du 50-50    CAN 2021 : 12 cas positifs au Covid-19 dans la sélection des Comores    Covid-19: Pékin dépiste un quartier entier, à deux semaines des JO-2022    Covid-19: le sous variant BA.2 nécessite plus de vigilance que d'inquiétude (expert)    Togo. La charte des partis politiques change    Sahara marocain: le SG de l'ONU réaffirme la centralité du processus politique onusien    Magazine : Saïd Afifi, âme de déconstruction massive    L'Humeur : Quand échoppe trouve carouble à son battant    Open d'Australie: Nadal trop fort pour Mannarino (VIDEO)    Novak Djokovic veut jouer l'Open d'Australie en 2023    Les Etats arabes du Golfe cherchent à « restaurer la confiance » avec le Liban m    Une ONG américaine dénonce l'utilisation des enfants-soldats dans les camps de Tindouf    Législatives à Chypre-Nord sur fond de crise économique    Manger ou se chauffer ? Le choix cornélien de Britanniques face à l'envolée des prix    Maroc/Météo : temps assez froid et faibles pluies par endroits ce dimanche 23 janvier    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Sahara. Guterres: « Il est dans l'intérêt de tous de résoudre une fois pour toutes ce différend »    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Brésil: les défilés du carnaval de Rio de Janeiro reportés en avril pour cause de pandémie (officiel)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Un nouveau Code de la route est incontournable»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 13 - 08 - 2009

ALM : D'après les statistiques de l'année 2008, les accidents de la circulation sont en hausse par rapport aux années précédentes. Quel commentaire faites-vous de ce constat?
Azzedine Chraïbi : Effectivement, les statistiques définitives de l'année 2008 font ressortir un bilan global à la hausse, avec des augmentations inquiétantes de l'ordre de 9,83%, 8,44%, 4,72% et 11,78% respectivement pour les nombres d'accidents, de tués, de blessés graves et de blessés légers. L'analyse de ces statistiques fait ressortir que les usagers vulnérables (piétons et conducteurs des deux roues) sont les principales victimes, avec 2212 tués, soit 53% du nombre total des tués au niveau national. En milieu urbain, le nombre de tués dans cette catégorie représente près de 80% des tués, à cause du manque de signalisation et de la mauvaise répartition des espaces entre les différents usagers de la route.
Le ministère de l'Equipement et du Transport ne cesse de mettre l'accent sur la nécessité de la réforme du Code de la route afin d'assurer une meilleure sécurité routière. Qu'en pensez-vous?
Un nouveau Code de la route est incontournable pour lutter contre la violence routière. Je rappelle que depuis l'année 2008, 11 personnes trouvent la mort sur les routes quotidiennement, au lieu de 10 durant les années précédentes. C'est cette situation dramatique qui a présidé à inscrire le projet du Code de la route comme un axe fondamental de la Stratégie nationale de sécurité routière. Le nouveau projet préconise plusieurs mesures dissuasives et de mise à niveau des professions liées à la sécurité routière ainsi que l'introduction du concept de contrôle automatisé des infractions. En outre, le Code actuel qui date de 1953 reste en déphasage avec les évolutions technologiques et ne permet pas de répondre aux impératifs de développement socio-économique de notre pays.
Les professionnels du secteur du transport affirment, pour leur part, que la cause principale des accidents est la précarité des infrastructures routières. Que répondez-vous à cela ?
Selon plusieurs études réalisées en la matière, les facteurs liés à l'infrastructure représentent près 10 % seulement de l'ensemble des causes qui interviennent dans la genèse des accidents de la circulation. Le ministère de l'Equipement et du Transport déploie des efforts colossaux en vue d'améliorer les infrastructures routières. De nombreux chantiers ont été lancés, dans le cadre du PSIU I et II, portant essentiellement sur le traitement des points noirs, la construction des glissières de sécurité et des pistes cyclables, la mise à niveau de la signalisation routière à l'entrée des villes, et l'adaptation des équipements routiers à l'environnement des routes nationales.
Ne pensez-vous pas que le problème se pose au niveau de l'éducation et la sensibilisation des citoyens ?
Notre stratégie de communication repose sur l'éducation et l'information des différents usagers de la route en accompagnement de la stratégie nationale de la sécurité routière. Le droit à la vie est une priorité absolue que nous essayons de véhiculer dans les actions média, hors média et de partenariat que nous mettons en œuvre depuis 2004. En parallèle, le CNPAC développe progressivement une expertise dans le domaine de la recherche scientifique et des études opérationnelles liées à la sécurité routière.
Vous avez signalé, récemment, la révision de la stratégie de travail du CNPAC. En quoi consiste votre nouvelle stratégie ?
La stratégie de communication du CNPAC fait partie de la stratégie gouvernementale de sécurité routière. C'est une stratégie dynamique qui est réajustée selon l'évolution des indicateurs de la sécurité routière au niveau national. Après la hausse des accidents en 2008, notre stratégie a été revue en 2009 en vue de préparer le retour à la normale en 2010 et atteindre les objectifs du 2ème plan stratégique intégré d'urgence pour la période 2008-2010 en coordination avec les différents départements ministériels et les corps de contrôle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.