Espagne : Le Sénat rejette une proposition de Vox réclamant des sanctions contre le Maroc et l'Algérie    «Fournir au Maroc du GNL regazéifié en Espagne ne nuira pas à nos relations avec l'Algérie»    Maroc : Aziz Akhannouch préside une réunion consacrée à la relance du secteur touristique    Tourisme: Akhannouch et les acteurs se penchent les axes de la relance    Industrie. Le Maroc, un des pays les plus compétitifs au monde (Mezzour)    Pape François: "Le leadership spirituel et les Prières du Roi Mohammed VI nous sont précieux"    Coupe de la CAF (finale): RSB/Orlando Pirates, pour consacrer la suprématie des clubs marocains sur la scène africaine    Météo Maroc: temps chaud avec chergui local ce vendredi 20 mai    La place boursière casablancaise clôture à l'équilibre    Légalisation électronique: un projet de décret adopté    «Jaw Jab» de la troupe du théâtre national de Mohamed Eljam présentée en Italie    Ibenge « fier » de jouer la finale de la Coupe de la CAF avec Berkane    Coupe du monde 2022 / Arbitrage : Jayed et Zourak ''qualifiés'' au Mondial !    Elespanol.com révèle comment le Citizen Lab a utilisé de «faux positifs» pour provoquer le scandale «Catalangate»    Jeu d'échecs : Casablanca abrite bientôt la « Chess Week »    L'établissement de relations « stables et de confiance » avec le Maroc est « primordial » (ministre espagnol)    Blé: le stock national du Maroc couvre quatre mois    Covid-19 au Maroc: 124 nouveaux cas, aucun décès    Variole du singe: les Marocains doivent-ils s'inquiéter ?    Maroc: tout ce qu'il faut savoir sur le congé de paternité    Erdogan déterminé à contrer l'adhésion de la Finlande et de la Suède à l'OTAN    Liban: La BM et l'ONU accordent 10 millions de dollars pour le port de Beyrouth    Accès à l'information sur la migration: Bouayach met en avant à New York le rôle des institutions nationales des droits de l'homme    Gabon: Aubameyang annonce sa retraite internationale    MAS : Le bel hommage des Massaouis à leur joueur Djedje Franck Guiza !    Adhésion à l'UE: L'Ukraine dénonce un traitement dégradant de certains pays européens    Les opportunités d'affaires au Maroc dévoilées aux opérateurs sud-coréens    Palestine-Canada / ACIA : les vins fabriqués en Cisjordanie ne sont pas d'Israël    Achraf Hakimi se confie sur son amitié avec Mbappé (VIDEO)    Fusillade de Buffalo: Le parquet ouvre une enquête sur le rôle des réseaux sociaux    Direction de la prison locale Tiflet 2: « Le détenu (M.L.H) n'a déclaré aucune grève de la faim »    Le Maroc et la Belgique veulent renforcer leur coopération dans le domaine de l'emploi    [ Interview ] Tout sur le grand retour de Jazzablanca (vidéo)    Musique Andalouse. Un concert aux couleurs de l'Espagne et du Maroc    Inclusion économique des jeunes : L'INDH montre la voie à Boulemane    Pass vaccinal ou test PCR pour accéder au territoire    Interpellation du suspect impliqué dans le vol d'une agence bancaire à Casablanca    Douanes : Des recettes records de 111,2 milliards DH en 2021    Football : le Marocain Aymen Barkok remporte l'Europa League    Video : un lapsus de l'ex-président américain George W.Bush fait le tour de la toile    Jazzablanca 2022 : Le programme dévoilé    Rabat : Hommage à l'écrivain jordanien Mustafa Alqorna, pour son roman "Chaos dans le jardin du diable"    «Ateliers de l'Atlas» 2022 : Un appel à projets lancé    Michel Fugain en «Causerie musicale» à Casablanca    Exploration gazière: Chariot lève 25,5 millions de dollars pour son projet Anchois    Mise en place d'une plate-forme numérique destinée pour les étudiants de retour d'Ukraine    La Russie expulse 85 diplomates de France, d'Espagne et d'Italie    La 15ème édition de Jazzablanca Festival du 1er au 3 juillet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Azzedine Chraïbi : «Ces résultats ne reflètent pas les efforts colossaux du gouvernement»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 08 - 05 - 2009

Au lendemain de l'annonce des chiffres définitifs du nombre des victimes des accidents de la route en 2008, Azzedine Chraïbi souligne que le CNPAC a revu sa stratégie de communication.
ALM : Comment évaluez-vous cette hausse du nombre des accidents ?
Azzedine Chraïbi : C'est une hausse inquiétante d'autant plus que ce bilan nous place pour la première fois au-dessus de la barre de 4000 tués. Ces résultats vont à l'encontre de nos attentes et ne reflètent pas les efforts colossaux consentis par le gouvernement en matière de lutte contre l'insécurité routière dans différents domaines, notamment en ce qui concerne la réforme et la modernisation du secteur des transports, l'infrastructure en rase campagne et en matière de communication et de sensibilisation.
À Tanger-Tétouan et à l'Oriental, on a enregistré une diminution du nombre des tués. Qu'est-ce qui explique cette situation ?
Cette situation disparate entre les régions Tanger-Tétouan et l'Oriental d'une part et les autres régions du Royaume d'autre part peut s'expliquer essentiellement par les fortes intempéries qu'ont connues ces deux régions et qui ont eu un véritable impact sur la mobilité dans ces deux régions. En effet, si l'on prend la région de l'Oriental, la baisse la plus importante a été observée durant le mois de décembre 2008 et qui était de l'ordre de 41,46 % alors que durant les 9 premiers mois de l'année 2008, le nombre de tués a enregistré une hausse de 3% dans cette même région. En ce qui concerne la région de Tanger-Tétouan, le changement de tendance a été observé à partir du mois d'août 2008 et s'est renforcé à partir du mois d'octobre 2008.
Pour mettre fin aux accidents de circulation, le ministère du Transport met l'accent sur la nécessité d'une réforme profonde du Code de la route. Qu'en pensez-vous ?
Le Code de la route actuel date de 1953 et malgré les amendements qui lui ont été apportés, ce dernier reste en déphasage avec les évolutions technologiques et les impératifs du développement socio-économique de notre pays. Et notamment, en ce qui concerne l'évolution de la mobilité, l'augmentation de la population, de l'urbanisation et du parc automobile. Il est anormal que des pays qui ont le même niveau de développement socio-économique que le Maroc, voire moins comme la Tunisie, l'Algérie, la Jordanie, la Syrie, le Sénégal, ont pu adopter de nouveaux Codes de la route pour leurs citoyens ce que nous nous n'avons pas pu faire jusqu'à aujourd'hui. Des projets comme le Code de la route sont catalyseurs et conditionnent la réussite ou non de plusieurs autres projets comme le contrôle routier qui est un pilier important et déterminant de toute stratégie de sécurité routière.
Qu'en est-il des conditions de circulation ?
L'amélioration des conditions de circulation en milieu urbain est un chantier qui ne doit pas être perdu de vue. Nos villes deviennent de plus en plus importantes en termes de population et de mobilité alors que l'aménagement des infrastructures, la signalisation et la gestion de la circulation ne suivent pas le même rythme. Nos villes doivent offrir un cadre de vie meilleur, une circulation fluide, mais sécuritaire pour tous les usagers de la route. La priorité doit être accordée essentiellement aux usagers vulnérables, piétons et deux roues qui représentent aujourd'hui près de 80% des victimes en milieu urbain et ce, à cause de la défaillance par endroits des aménagements et de la signalisation.
Après la sensibilisation, la pédagogie, le choc des images. Que faut-il faire maintenant ?
La stratégie de communication du CNPAC fait partie de la stratégie gouvernementale de sécurité routière. Cette stratégie évolue et elle est réadaptée selon les circonstances et l'évolution du dossier de la sécurité routière au niveau national. Après la hausse des accidents et des victimes en 2008, notre stratégie a été revue en 2009 pour qu'elle soit plus percutante, stimulante et mobilisatrice aussi bien des partenaires que des usagers de la route en vue de préparer le retour à la normale en 2010 et atteindre les objectifs du Plan stratégique intégré d'urgence de sécurité routière (PSIU-II). Par ailleurs, il y a lieu de noter que les objectifs de la communication sont clairs et bien définis. De ce fait, l'évaluation de l'action de communication doit être effectuée par rapport à ses objectifs de communication et non par rapport aux objectifs stratégiques. Les résultats des études d'évaluation de nos actions de communication montrent une forte pénétration au sein des ménages marocains et auprès de toutes les catégories d'usagers de la route.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.