Que veut-on ?    Destitution: Trump « envisage » de témoigner, les auditions s'accélèrent    Jerome Powell rappelle à Donald Trump l'indépendance de la Fed    Ouverture du 24e FICAR: Wafaa Amer et Daoud Aoulad Syed honorés    Edito : Anticiper    Projets verts «Rhamna E-Mob» : 30 motos électriques remises aux autorités locales    Modèle de développement. L'Istiqlal et le RNI croisent le fer    Al Omrane Expo Marocains du Monde : Le programme «Istitmar» présenté aux Marocains de France    Marrakech : des uniformes pour les conducteurs des calèches touristiques    Un centre de dialyse et un autre de santé urbain inaugurés à Hay Hassani    Météo : Le ministère du transport appelle à la vigilance    Transport de marchandises. Les conditions d'accès préoccupent les partenaires sociaux    Du nouveau dans l'affaire du "semsar" ayant promis d'intervenir pour alléger la peine d'une détenue    Météo: les prévisions de ce mardi    L'émir de Qatar reçoit Wali Bank Al-Maghrib    Bab Sebta: Arrestation d'un Français, objet d'un mandat d'arrêt    Bolsonaro, roi Salmane, Mahmoud Abbas, ... félicitent le roi à l'occasion de l'indépendance du royaume    Coupe du Trône: Hay Mohammadi en ébullition après la victoire du TAS    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Le Tihad Athletic Sportif de Casablanca remporte sa première Coupe du Trône    1000 taekwondistes présents au tournoi international d'Oujda    Le Onze national sommé de secouer le cocotier à Bujumbura    Le plan Maroc vert, un modèle à suivre    Les jeunes leaders de la Méditerranée à l'honneur à Essaouira    Moustapha Cissé Lô : Le Maroc intégrera bientôt la CEDEAO    Driss Lachguar : L'USFP a toujours servi les intérêts de la nation    Hommage à Bruxelles à la première génération des Marocains de Belgique    Le flux des migrations n'est pas près de s'estomper    Le cheval Rajeh remporte le GP de S.M le Roi Mohammed VI du pur-sang arabe    "Le Mans 66" en tête du box-office    L'art plastique marocain s'invite à Tunis    L'artiste plasticien Salem Chouatta ou l'art de rendre visible l'invisible    Décès du journaliste et militant Mustapha Iznasni    Forum euro-méditerranéen d'Essaouira: Maryam AIT MOULAY remporte «Prix pour Jeunes Leaders»    Le BCIJ arrête deux présumés terroristes à Rabat    Paris : Al Omrane dévoile sa stratégie aux Marocains du Monde    Les participants au 12ème Forum MEDays adoptent la Déclaration de Tanger    Sous la pression de la rue, Mohamad Safadi renonce à devenir Premier ministre du Liban    La réalisation des grands projets d'infrastructures nécessite près de 600 milliards de DH    L'expérience marocaine dans le secteur minier présentée en Chine    Le chanteur malien Salif Keita interpelle son président et tacle Macron... sans langue de bois    Venise sous les eaux : Nouvelle marée haute dangereuse attendue ce dimanche    La finale de la Coupe de Trône : Le Tihad de Casablanca vs le Hassania d'Agadir    L'œuvre de Hamid Douieb sous la loupe    Nous sommes tous concernés par le diabète    Province de Jerada : Activation du plan provincial de lutte contre le froid    Eliminatoires CAN 2021 : Triste match nul pour les Lions de l'Atlas    Kamal Hachkar rend hommage à Neta Elkayam    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Madih : «vaincre le signe indien»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 11 - 06 - 2004

Mustapha Madih analyse le groupe D dans lequel la sélection nationale olympique évoluera lors des J.O. d'Athènes. L'intéressé est ambitieux. Son objectif est de s'assurer une présence dans le carré d'or.
Aujourd'hui Le Maroc : Quelles sont vos réactions au groupe D dans lequel évoluera la sélection nationale olympique à Athènes?
Mustapha Madih : La sélection olympique est tombée sur un groupe D relevé puisqu'elle sera en compétition avec ses homologues du Portugal du Costa Rica et de l'Irak. La lutte pour les deux places qualificatives au deuxième tour sera certainement très acharnée. Mais nous avons l'avantage de bien connaître nos adversaires olympiques. Nous avons en effet eu l'occasion de jouer contre les Irakiens l'année dernière en finale du tournoi d'Abha en Arabie Saoudite.
Rencontre qui s'est soldée par la défaite de l'équipe nationale (1-0). Nous avons également évolué à deux reprises contre les Costaricains, devant leur public et à Marrakech. Il est vrai que les deux équipes qui a pris part à ces deux rencontres étaient composées de joueurs séniors, olympiques et juniors, mais ces occasions nous ont donné au moins l'opportunité de savoir de près leur système de jeu ainsi que leurs individualités. Notre troisième adversaire est un gras morceau qui ne manquera pas de créer de nombreuses difficultés. Le Portugal, puisque c'est de lui qu'il s'agit, a le titre olympique dans sa ligne de mire. Une équipe qui est arrivée quand même à battre la sélection française n'est pas à prendre avec légèreté. Mais ceci dit, et étant donné ce tableau relevé de sélections, il est impossible d'avancer des pronostics sur les chances des uns et des autres. Nous entamerons ces phases avec les mêmes probabilités et nous défendrons âprement nos chances de qualification.
Quel sera l'objectif de l'équipe olympique dans ces Jeux d'Athènes ?
Comme le stipule le contrat que j'ai signé avec la Fédération royale marocaine de football pour une durée de deux années, je me trouve dans l'obligation d'atteindre le carré d'or du tournoi. Je dirais donc que notre principal objectif est de jouer les demi-finales, et notre préparation va s'articuler autour de cet aspect.
Qu'en est-il du programme de préparation de l'équipe nationale avant le rendez-vous d'août à Athènes ?
Le staff technique de l'équipe olympique a préparé un programme qu'il a soumis au bureau fédéral et nous attendons toujours qu'il soit approuvé pour commencer son application. Vous savez, préparer un tournoi aussi important que celui des Jeux Olympiques nécessite beaucoup d'argent. En plus, nous devons attendre le déroulement du troisième match de l'équipe A engagée en éliminatoires de la Coupe du monde et de la Coupe d'Afrique des nations en 2006. La raison en est la sélection de plusieurs joueurs olympiques avec l'équipe A.
La liste qui prendra part à cette aventure olympique est-elle déjà établie ?
L'essentiel de l'effectif olympique est connu de tout le monde. Il s'agit en effet des joueurs qui ont pris part aux éliminatoires. Je me trouve actuellement en Allemagne afinde suivre de plus près la prestation de certains joueurs marocains qui évoluent dans la Bundesliga. J'ai remarqué un ou deux joueurs qui ont un grand potentiel physique et technique. De nombreux titulaires en équipe olympique le sont également en équipe A. Il est vrai que le déroulement du tournoi olympique coïncide avec une trêve des éliminatoires de 2006, mais ceci n'empêche qu'il faudrait coordonner avec le sélectionneur Badou Zaki pour permettre à ces éléments de partir à Athènes. Deux ou trois réunions avec le staff de l'équipe A sont prévues à ce sujet.
Ne craignez-vous pas cette malédiction olympique qui semble coller au football marocain lors de ces différentes participations olympiques ?
Les Jeux Olympiques ne réussissent en effet pas au football marocain puisque aucune sélection nationale olympique n'a pu dépasser le premier tour des tournois olympiques auxquels elle a participé. Mais je pense que cette nouvelle génération de joueurs, qui s'apprête à partir à Athènes a un fighting-spirit à toute épreuve. Le groupe est solidaire et déterminé à aller jusqu'au bout.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.