Tanger: La plaque commémorative de la Rue Abderrahmane El Youssoufi saccagée    Modeste grandeur    Istiqlal: Comité exécutif    OPA sur S2M    Ciment: Le Covid19 impacte lourdement les ventes d'avril    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Trump signe un décret limitant les protections juridiques des RS    Article 1062668    Tanger: Une usine de câblage prend feu    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Le Yémen réitère son soutien à notre intégrité territoriale    Adieu Si Abderrahmane, adieu l'homme politique sage et raisonnable, l'homme d'Etat intègre, le leader rassembleur et l'homme avenant    Marie-Hélène El Youssoufi adresse un message de condoléances au Souverain    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    La Cour d'appel de Marrakech en ordre de bataille contre le coronavirus    Avis de tempête sur l'avenir professionnel des jeunes    Le Maroc dans le peloton des pays relativement peu touchés par le Covid-19    Khalid Ait Taleb: L'efficacité de la chloroquine dans le traitement du Covid-19 peut être prouvée    Saad Dine El Otmani exclut tout recours à une politique d'austérité    Le Groupe Renault annonce la suspension du projet d'augmentation de ses capacités au Maroc    Le plan de relance proposé par la CGEM, un référentiel extrêmement riche    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Epidémies... Ces romanciers qui ont tout vu !    L'acteur égyptien Hassan Hosni s'est éteint à l'âge de 89 ans    Le gouvernement à l'écoute des syndicats    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hong Kong: Le Parlement chinois adopte sa «loi sur la sécurité»…    Message de condoléances de SM le Roi à Mme Hélène El-Youssoufi, veuve du défunt    TAS. WAC-EST, Ahmad Ahmad livre sa version des faits    Yunis Abdelhamid nominé pour le Trophée Marc-Vivien Foé    Tunisie: le championnat reprendra le 2 août    Message de condoléances du PPS à l'USFP    Maroc : allègement du déficit commercial à fin avril    L'intervention remarquée de Benchaâboun devant les membres du conseil d'administration de la CGEM [Vidéo]    Utilisation des Big Data et de l'Intelligence Artificielle dans le combat contre le Coronavirus [Analyse]    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    Coronavirus : 3 nouvelles contaminations, aucun nouveau décès et 5.412 guérisons au total dimanche 31 mai à 10h00    Coronavirus : 15 gymnases mobilisés à Rabat pour le Bac 2020    Message de condoléances de SM le Roi à la veuve du grand militant, feu Abderrahmane El-Youssoufi    Marché pour l'acquisition de 2 millions de tests Covid-19 : Le Ministère de la Santé réagit    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    Danielle Skalli tire sa révérence    À quoi sert la littérature en période de confinement?    Affaire Radès : L'appel du Wydad examiné aujourd'hui par le TAS    La Premier League dans la dernière ligne droite vers une reprise    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hommage à Viggo Mortensen une étoile dans le ciel de Marrakech
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 09 - 12 - 2014

Pourquoi Viggo Mortensen est-il un grand acteur ? Une force brute, toute en douceur, une fragilité à peine masquée, un sens de l'acting qui s'est perfectionné au fil des tournages, en plus d'un physique presque parfait d'un bel homme comme le cinéma les affectionne.
Avec autant d'options, nous sommes face à une star à la fois zen, qui ne fait pas des vagues, timide, qui reste en retrait et qui laisse son art parler pour lui.
Ce qui justifie donc amplement l'hommage qui a été rendu à ce gros calibre du cinéma, le dimanche 7 décembre 2014, lors du Festival international du film.
Et c'est l'actrice et réalisatrice française Mélanie Laurent qui lui a remis son trophée lors d'une soirée à la fois émouvante et solennelle.
Viggo Mortensen, 56 ans, est plus connu aujourd'hui dans le monde pour son rôle dans «Le seigneur des anneaux», la trilogie de Peter Jackson, où il campe le personnage de Aragorn. Mais Viggo Mortensen dont on a salué l'ensemble de la carrière dans le Palais des congrès de Marrakech, a joué dans d'autres grands films.
On se souvient de lui dans «Indian Runner» de Sean Penn, le sublime «La Route», tiré de l'œuvre de Cormack McCarthy, portée sur grand écran par John Hillcoat, mais aussi dans «Portrait de femme» de Jane Campion, «A History of Violence» et «Eastern Promises» de David Cronenberg ou encore «L'impasse» de Brian De Palma.
Mélanie Laurent a mis l'accent dans cet hommage sur la générosité d'un artiste pluridimensionnel. Viggo Mortensen n'est pas seulement acteur, il est aussi producteur, peintre et poète.
Ce qui fait dire à l'actrice française que «jouer prend tout son sens quand on pense à vous» tant le travail de Mortensen est de ceux qui vont à l'essentiel, ouvrent des horizons et restent au plus près de l'humain.
Cet hommage qui a débuté au palais des congrès s'est poursuivi devant plusieurs milliers de spectateurs sur la Place Jamaâ El Fna.
Une belle rencontre entre Viggo Mortensen et le public marocain qui lui a témoigné tout son amour. Il faut dire qu'Aragorn a marqué les esprits au Maroc tant la trilogie de la communauté de l'anneau a eu un succès retentissant.
Profitant de sa présence sur la place, l'acteur américain, aux origines danoises, a fait la promotion de son dernier film, projeté le soir-même hors compétition, «Loin des hommes», du Français David Oelhoffen.
Jamaâ El Fna devient du coup une salle de cinéma à ciel ouvert, la plus grande salle au monde, avec une effervescence inégalée.
Des milliers de personnes sont là, debout à vivre de grands moments de partage autour de l'art. C'est là l'une des plus grandes particularités de ce festival, sortir dans la rue, investir les venelles et rencontrer un large public, assoiffé d'art et de créativité.
Adel Imam, les stars indiennes du film «Happy New Year» et là, Viggo Mortensen qui communie avec un public acquis et conquis. Ambiance de folie, dans un esprit de fête, avec un public responsable, qui vient sur la place pour rencontrer ses stars préférées et ses idoles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.